fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Lundi 27 juin 2022

Pensée : Ne nous limitons pas à regarder à distance les choses que le Saint-Esprit nous montre. Car il nous appelle à les embrasser et à les intégrer dans nos vies. En tant que disciples de Jésus, nous avons pour ambition de Lui être semblables. Cela passe nécessairement par la mise en pratique des choses du ciel qu’il nous fait connaître. Celui qui n’a pas l’expérience de ces choses ne les possède pas encore. Il ne peut dépasser le cap de l’assentiment intellectuel. Celui qui par le Saint-Esprit met en pratique le Parole, devient avec le temps un adulte en Jésus.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 13 :12-17; LSG

« 12 Après qu’il leur eut lavé les pieds, et qu’il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit: Comprenez-vous ce que je vous ai fait? »

Jean 13:12; LSG

Jésus en bon enseignant vérifie que les disciples ont saisi l’essence de la leçon qu’il vient de leur donner. Rappelons que les disciples ne comprenaient pas toujours tout. Ils posaient les questions par la suite sur les paraboles ou sur les choses que le Seigneur avait accomplies dans le but de les enseigner.

Compte tenu de ce que les limitations que nous expérimentons sont essentiellement le fait du manque de connaissances spirituelles, mettons tout en œuvre pour avancer avec Christ; pour assimiler les choses qu’il nous fait connaître par son Esprit.

Sur les méthodes d’enseignements utilisées par Jésus, elles sont fondamentalement différentes de celle des écoles des penseurs grecs et romains. Alors que ces derniers se focalisent souvent sur l’intellect, le Seigneur veut changer le cœur de l’homme.

Aussi c’est sa vie, ses pensées et ses valeurs qu’il nous transmet de manière très imagée. Il veut se dupliquer en nous parce que c’est le plan de Dieu pour changer le monde : un nombre infini de personnes configurées selon le modèle qui descend du ciel. Gloire à Dieu pour l’école du Saint-Esprit.

Comprenons-nous ce que le Père est en train de faire dans nos vies ? Faisons-nous des progrès ou bien sommes-nous en arrêt ? Comment savoir exactement où nous en sommes ? Jérémie 33:3 nous dit comment obtenir des réponses de la part du Père. Celui qui demande avec tout son cœur obtient une réponse (Jérémie 29:19).

N’hésitons à demander au besoin l’aide des frères et des sœurs dans la foi pour aller plus loin.

« 13 Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. »

Jean 13:13; LSG

Celui connaît son identité en Dieu n’est pas dans l’orgueil lorsqu’il l’affirme. C’est un signe de bonne santé spirituelle et émotionnelle. Être humble c’est se placer sous la puissante main de notre Dieu tout en affirmant ce qu’il dit de nous.

Que le Père nous aide à reconnaître notre identité en Jésus, à l’affirmer et à agir par le Saint-Esprit pour l’avancement de son règne. Car nous sommes qui nous sommes par sa grâce et pour sa gloire. C’est Lui qui nous a tout donné et c’est aussi Lui qui agit en nous.

Celui qui sort de la position de l’humilité marche sur le sentier de la destruction; il ne tardera pas à chuter. Car l’orgueil précède la chute.

« 14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; 15 car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. »

Jean 13:14-15; LSG

Rappelons que c’était la coutume de laver les pieds d’un invité. Cette humble tâche était accomplie soit par l’esclave de l’hôte, soit par son épouse. Dans les églises, les veuves qui s’étaient mises aux services des saints pratiquaient aussi ce service.

Dans tous les cas, culturellement parlant, jamais un maître n’accomplissait ce service pour ses disciples ou les gens de sa maison.

Jésus pose un acte qui va à l’encontre de la pratique de la société – Lui le Maître, il lave les pieds de ses disciples afin que tous comprennent qu’en Lui, nous sommes tous frères et sœurs. Conséquemment, l’amour nous commande de porter les fardeaux les uns des autres.

Le point central n’est pas le lavement des pieds. Jésus ne nous demande pas spécifiquement d’organiser des services de lavements de pieds pour pratique l’humilité. Au-delà de cette pratique que suivent certaines églises, il est question de ne pas arriver dans un endroit où nous pensons que certaines tâches humbles ne sont plus pour nous.

Nous devons demeurer disponibles et ouverts pour porter les fardeaux de ceux et celles qui ont besoin d’être soutenus.

De quelles manières concrètes pouvons-nous montrer de l’amour à notre prochain?

Aimer c’est donner de son temps, de son argent, de sa connaissance, donner des ressources que nous avons reçues du Père, donner sa vie.
Lorsque nous étions des enfants, nous savions seulement recevoir; donner ne faisait pas partie de nos forces.
Celui qui passe de l’enfance à l’âge adulte ou à la maturité, chercher et trouve des occasions de donner.

Demandons au Père de nous ouvrir des portes afin que nous pratiquions l’amour en donnant aux autres, une partie des ressources qu’il nous donne. C’est en donnant, en nous mettant au service des autres, que nous accélérons notre développement comme ambassadeur du Dieu vivant.

Celui qui ne se retourne pas pour donner à autrui ce qu’il reçoit est encore à l’enfance. C’est une étape que nous devons dépasser pour entrer dans la maturité en Jésus. Le Saint-Esprit nous aide à comprendre les temps et les moments.

Ne nous comparons à personne. Assurons-nous d’avancer au rythme du Saint-Esprit.

« 16 En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé. 17 Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. »

Jean 13:16-17; LSG

Le serviteur existe et vit pour son seigneur. Il met tous ses efforts à faire la volonté de son seigneur. Il n’a pas d’autres ambitions.

Celui qui est envoyé (l’apôtre) désire également remplir convenablement sa mission.

Comme ambassadeur de celui qui l’a envoyé le représenter, il n’a pas d’autre ambition que de faire la volonté de son chef.

Les disciples comprennent bien qu’en tant que disciple leur ambition devrait être de faire la volonté de leur Maître.

Aucune révélation ne fait vraiment partie de notre vie tant que nous ne l’avons pas possédé par la pratique. Tant que les choses spirituelles demeurent des concepts intellectuels, nous ne pouvons pas dépasser le cap de l’assentiment intellectuel.

C’est la mise en pratique de la Parole de Dieu qui fait de nous des possesseurs des choses profondes qui viennent de Dieu.

Celui qui connaît intellectuellement seulement est encore un enfant. Il n’a pas l’expérience de la parole de la justice. Il en est au lait. Son jugement n’est pas exercé par l’usage de discerner ce qui est bien et ce qui est mal. D’autres dimensions de son être manquent d’exercice.

Mettons en pratique la parole de Dieu. Rendons-nous maîtres des principes que le Père nous enseigne. Il nous parle ici d’humilité et d’amour.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire 1 Timothée 5 :9-10
  • Lire Galates 6 :2
  • Lire Corinthiens 13 :1-8
  • Lire Hébreux 5 :11-14
  • Lire Jacques 1 :19-25

Requêtes

Père, au nom de Jésus, donne-moi des opportunités de mettre en pratique ta parole. Je veux être établi dans l’amour et dans l’humilité.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW