fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Semaine de Jeûne et de Prière

Thème : Créé.e pour glorifier Dieu

Méditation du Vendredi 30 décembre 2022

Thème 5 : Maîtriser le projet jusqu’à son achèvement

Pensée 5: Plusieurs projets se terminent sans satisfaire les attentes réelles des personnes pour lesquelles les initiatives avaient été entreprises. Cela arrive souvent parce que les objectifs n’étaient pas bien compris ou définis. Si nous mettons en place une méthode pour évaluer le progrès de notre projet et que nous vérifions constamment que les besoins n’ont pas changé, nous n’aurons pas de mauvaise surprise à la fin. Si la fin vaut mieux que le commencement, nous devons rester attentifs aux éventuels changements pour les prendre en compte. Ainsi, nous ferons les ajustements adéquats pour arriver au but. Paul demeurait attentif à ce qui se passait dans les églises que son équipe et lui avaient mises en place. Les excellents résultats qu’il a obtenus révèle combien il était méthodique dans son travail. Nous devons agir de même si nous voulons réussir ce que nous entreprenons.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Colossiens 4:15-17; LSG

Paul a été suscité par Jésus pour porter son nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d’Israël (Actes 9:15). Comme apôtre, il faisait des disciples qui travaillaient à ses côtés pour planter des églises et pour affermir les fidèles.

Malgré le nombre de plus en plus croissant des chrétiens, Paul poursuivait comme objectif: l’unité de la foi, la connaissance du Fils de Dieu, l’état d’homme fait, la croissance à la stature parfaite de Christ (Éphésiens 4:13).

Pour mesurer l’impact de leur travail, il a fait quatre voyages missionnaires au cours desquels il est repassé dans les églises plusieurs fois pour enseigner, pour exhorter, pour corriger, pour régler des disputes, pour ramener ceux qui s’égaraient. Lorsqu’il ne pouvait pas se déplacer, il écrivait des lettres. Quelques-unes étaient des lettres circulaires (elles devaient être lues dans plusieurs églises).

L’église de Colosse avait été implantée par Épaphras, un de ses disciples (Éphésiens 1:7). C’est en réponse aux nouvelles reçues d’Epaphras qui revient d’une mission dans cette église qu’il leur écrit.

Les lieutenants de Paul étaient constamment en mouvement pour porter des instructions, pour veiller à mettre en œuvre les instructions que Paul donnait. Suite à leur rapport, soit il se déplaçait, soit il envoyait des lettres. Il est important de noter que Paul mesurait constamment l’état d’avancement de l’œuvre dans tout le champ de mission.

Quel système avons-nous mis en place pour mesurer ce qui se passe dans les initiatives ou projets que nous prévoyons de mettre en oeuvre ou bien qui sont en cours ?

Dans le texte d’appui à notre étude, il leur recommande la lecture de la lettre que porte Épaphras, et de lire la lettre qui leur viendra de Laodicée. La lettre que nous connaissons comme celle adressée aux Colossiens sera acheminée à Laodicée pour qu’ils reçoivent les mêmes instructions et enseignements (v.16).

Il donne des instructions particulières à Archippe, un de ses compagnons de combat au même titre que Philomon, Timothée, Archippe, Apphia (Philomon 1:2). Traditionnellement, on a pensé que Archippe était de la famille de Philomon, probablement son fils. Et qu’il avait des responsabilités dans l’église de Colosse. Dans la suite des temps, il serait devenu un évêque de Laodicée, selon la tradition.

Paul nous apprend que la maîtrise d’un projet demande que l’on connaisse ce qui se passe et que l’on soit capable d’encourager, d’instruire, de corriger, de réprimander ou d’écarter ceux qui compromettent les objectifs du projet.

Lorsque Jésus présente le Père comme le Vigneron, Lui le Cep et nous les sarments. Et qu’il poursuit en disant que le Père vient inspecter la vigne pour émonder les branches qui portent du fruit et pour couper et enlever celles qui n’en portent pas, on est en plein dans un exemple de maitrise de projet (Jean 15:1-7).

En effet, le Père a planifié de manifester les fruits qui sont en Jésus en nous plaçant en Lui. Il vient périodiquement pour voir ce qui se passe. Et il ajuste le travail qu’il fait dans nos vies dans l’espoir de nous voir exceller; atteindre le but. Ainsi, il examine, mesure, exhorte, enseigne, exhorte, réprimande, etc.

Nous avons besoin de mettre en place une méthode efficace qui permet de s’assurer que le plan est respecté. Si des changements ont débouché sur un changement de plan, nous devons pouvoir garder le contrôle global du projet pour arriver à la fin au but.

Voici quelques éléments que nous pourrions surveiller de près)

  • La cohérence des activités et des résultats intermédiaires avec les objectifs initiaux de l’initiative. Paul veillait particulièrement sur l’unité de la foi, la connaissance du Fils de Dieu, l’état d’homme fait, la croissance à la stature parfaite de Christ (Éphésiens 4:13).
  • Le coût de notre projet: est-ce que les dépenses faites s’alignent avec les résultats espérés à une étape donnée. On voudrait éviter les dépassements de coût.
  • L’échéancier: est-ce que les dates des différentes phases sont respectées ? Comment est-ce que les changements de dates affectent la suite du projet ?
  • L’équipe qui travaille sur le projet: comment les garder mobilisés sur les éléments les objectifs qui peuvent évoluer ? Comment remplacer les absences ou les démissions ? Comment les faire travailler de manière collaborative ? Parfois, les projets sont retardés à cause d’interminables luttes entre les personnes impliquées dans le travail à faire. Parfois des églises sont affaiblies et détruites à cause des querelles entre responsables. Il est bien de prendre du temps pour choisir des personnes qui partagent nos valeurs et qui vont vraiment contribuer à faire avancer les choses et non pas les ralentir.
  • La portée du projet: Est-ce que nous faisons ce qui était prévu ? Est-ce qu’il y a des rajouts ou des retraits ? Quel est l’impact sur les autres éléments (coût, échéancier, etc.) ? Parfois on finit par tuer une initiative en voulant trop en mettre. Il vaut mieux commencer à un niveau où on a une bonne maîtrise des choses avant d’augmenter ce que nous voulons atteindre comme objectif.

Bien tout ceci eut paraître très théorique ou académique, il reste que c’est lorsque nous travaillons de manière méthodique que nous pouvons réaliser des projets d’importance. Cela commence par l’application d’une certaine rigueur lorsque nous faisons des initiatives plus petites.

Lorsqu’il dit: c’est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes (Luc 19:17; LSG). Jésus nous apprend que Jésus attend un résultat; Lui qui est à œuvre dans nos vies. Chacun de nous est un projet de Jésus. Il ne veut pas que nous soyons un échec. Par le Saint-Esprit il organise la maîtrise de toutes les dimensions de nos vies. Bien sûr, il va aussi loin que nous le permettons; il ne violera pas notre libre arbitre. Si nous ne voulons pas nous laisser convaincre, transformer, il nous laissera à nos propres affaires.

Donnons-nous les moyens de réussir.

  • Laissons-nous embraser par son feu.
  • comprenons bien ce que nous voulons et écrivons-le
  • fixons une date achèvement
  • déterminons les obstacles à surmonter
  • identifions les connaissances, compétences et aptitudes à avoir
  • identifions les personnes, les groupes, les organisations avec qui collaborer
  • ordonnons les différentes étapes
  • prenons des actions pour avancer vers le but
  • brulons les bateaux (fermons les portes derrière nous), payons le prix
  • maîtrisons différents aspects du projet jusqu’à son achèvement.

Ils nous créés pour manifester sa gloire. En recevant de Lui toute l’aide qu’il donne à ceux qu’il appelle, nous atteindrons notre but. Comme Salomon, c’est de sagesse et d’intelligence que nous avons besoin. Si son Esprit est en nous, et que nous nous laissons transformer, tout est possible.

Puissions-nous planifier plus efficacement nos projets au cours de l’année qui vient.

Devoir 

  • Lire Jean 15:1-7 – Le Père qui est le vigneron qui vérifie l’état de ses vignes
  • Lire Ecclésiastes 7:8 – c’est à la fin que l’on juge de la vraie valeur des choses
  • Lire Luc 19:11-27 – Jésus mesure et recompense nos actions
  • Quel système avons-nous mis en place pour mesurer ce qui se passe dans les initiatives ou projets que nous prévoyons de mettre en oeuvre ou bien qui sont en cours ?

Requêtes

Père, au nom de Jésus, donne-moi la sagesse et l’intelligence pour maîtriser tous les aspects des choses que tu m’appelles à réaliser.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW