fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 25 décembre 2022

Thème: La sagesse donne un bon nom devant Dieu et les hommes

Pensée: Plus que l’approbation des hommes, ce que Dieu pense d’un homme est d’une importance capitale. Les portes s’ouvrent devant celui qui a la faveur de Dieu. Sa justice paraît comme le jour quoiqu’il lui arrive. Car, le Père a fait la promesse d’honorer ceux qui l’honorent. Il est question de rechercher sa face et de mettre en pratique ce qu’il enseigne. Si nous avons gouté et trouvé que le Seigneur est bon, nous l’enseignerons à nos enfants et à notre entourage. Car, il fait de nous la lumière du monde et le sel de la terre.

Proverbes 22 :1-29; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

La réputation et la grâce (v.1)

Réputation : shem – un nom. Dans le contexte du verset, il s’agit d’un bon nom.

Grâce : chen – faveur, acceptation.

Celui qui a un bon nom peut ouvrir beaucoup plus de portes que celui qui dispose simplement de grandes richesses, de l’argent et de l’or. Lorsque pharaon fit les rêves sur la famine à venir, le bon nom que Joseph avait auprès de l’échanson du roi, du gardien de prison, et de Putiphar, fut à l’origine de sa libération et de sa parution devant le roi. Dieu lui donna de la sagesse et il trouva grâce aux yeux de pharaon qui le nomma premier ministre de l’Égypte.

Joseph obtint du Pharaon que Jacob descendît en Égypte avec ses enfants. Et qu’ils soient sauvés de la famine. Les richesses matérielles n’auraient pas accompli ce miracle.

Lorsque les pharaons qui n’avaient pas connu Joseph accédèrent au trône, ils traitèrent durement les Hébreux. La réputation de Joseph et l’engagement de l’Égypte à leur faire du bien avaient disparu. Les Hébreux furent réduits à l’esclavage jusqu’à la venue de Moïse.

Ce que les gens pensent de nous détermine comment ils vont nous traiter. Ils nous ouvriront des portes si nous avons trouvé grâce auprès d’eux.

Plus que la réputation que l’on a auprès des hommes, c’est la réputation auprès de Dieu qui doit nous préoccuper le plus.

Jésus ne recherchait pas la gloire qui vient des hommes. Il voulait faire la volonté de Dieu. Paul dit par le Saint-Esprit : et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ (Galates 1 :10; LSG).

Paul a fait le choix de mourir au monde (Galates 6 :14) pour défendre la vérité de l’Évangile. Il n’a pas craint d’être rejeté par les hommes. C’est en marchant dans le sentier de la vérité que nous bâtissons un nom devant Dieu et devant les hommes. Paul était connu non seulement au ciel comme un serviteur fidèle de Jésus, mais même en enfer : l’esprit malin leur répondit: je connais Jésus, et je sais qui est Paul; mais vous, qui êtes-vous? (Actes 19 :15; LSG).

Celui qui a la faveur de Dieu ne manque de rien. Pendant un temps il peut être mis sous pression par le monde et le diable, mais il sera toujours rétabli dans la justice. L’Éternel a rétabli Job après l’épreuve que lui a fait subir le diable. Souvenons-nous que Job jouissait d’une bonne réputation dans le ciel. L’Éternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal (Job 1 :8; LSG).

Que faisons-nous pour marcher dans la justice devant Dieu et les hommes ? Avons-nous compris l’importance de la sagesse et de l’intelligence qui viennent de Dieu ? Si nous nous attachons à faire sa volonté, il élèvera notre nom dans le ciel et parmi les hommes. Les troupes de Satan sauront qu’il nous a marqués de son sceau et que sa parole est puissance dans nos bouches.

Si nous méprisons Dieu et sa parole, nous ne pèserons pas dans le monde spirituel quand bien même les hommes nous élèveraient bien haut. Que vaut vraiment la gloire qui vient des hommes si l’Éternel n’est pas avec nous ? Ou s’ils n’approuvent pas l’ouvre de notre vie ?

L’homme prudent voit le mal et se cache (v.3)

Le simple est une expression pour désigner l’insensé, l’idiot, celui qui méprise la sagesse et l’intelligence qui viennent de la parole de Dieu. L’insensé ne voit pas parce que la lumière qui est en lui n’est que ténèbres (Matthieu 6 :23).

Le roi de Ninive, sa cour et tout le peuple se sont repentis lorsqu’ils ont entendu la proclamation du jugement de la bouche du prophète Jonas. Ils sont faits montre de sagesse. À cause de leur abaissement sincère devant le Dieu vivant, la calamité s’est éloignée de leur pays (Jonas 3).

Dès le matin, chaque jour, l’Éternel a envoyé ses serviteurs et ses prophètes vers les royaumes d’Israël et de Juda. Ils n’ont pas écouté. Ils ont ignoré le danger dont les prophètes les avertissaient. Le royaume du nord est détruit en 722 av. J.-C. et celui de Juda en 586 av. J.-C.

Le fruit de l’humilité c’est la crainte de l’Éternel (v.4). Celui qui craint Yahweh apprendra la sagesse et l’intelligence. Il fera attention aux avertissements de l’Esprit de Dieu pour amender sa conduite de manière à fuir le jugement. Il remarquera les épines et les pièges qui sont sur la voie de la perversion (v.5).

C’est dès l’enfance que l’enfant doit apprendre à connaître Dieu et ses lois (v.6). C’est un grand malheur et une perte lorsque les parents manquent à ce devoir. En fait l’Esprit de Dieu donne cet ordre : instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre… Quelle est la voie dans laquelle l’enfant doit être instruit ? Si comme parent nous ne prenons pas le temps de connaître la voie de la vérité et de la justice, comment instruisons-nous les enfants qu’il nous a confiés ?

L’histoire d’Israël montre que d’une génération à l’autre, on a instruit la majorité des enfants dans le mépris de Yahweh et de sa parole. La calamité prophétisée par Moïse (Deutéronome 28 :15-68) est venue sur le peuple.

Dans ces temps qui sont les derniers, l’Esprit de Dieu appelle à la séparation d’avec le monde et le péché. La majorité ignore ce message pour leur malheur. Car Dieu ne renoncera pas à sa sainteté. Celui qui ne recherche pas la sanctification et la paix avec les hommes n’entrera pas dans le ciel (Hébreux 12 :14).

L’homme prudent se laissera enseigner par l’Esprit de Dieu, la lumière qui est en lui sera lumière et non pas ténèbres, il verra les pièges que tend l’adversaire et il fuira. Il connaîtra la vie et la paix.

Nous sommes de ceux qui par l’Esprit de Jésus marchent sur le sentier de la vérité. Il a fait de nous son peuple afin que nous soyons des lumières dans ce monde qui sera bientôt détruit.

Nous ne craignons pas de nous séparer des choses qui menacent notre communion avec Dieu et parfois même notre salut. Car il a dit qu’il vaut mieux entrer dans la vie avec un seul bras plutôt que d’aller dans le feu de la géhenne avec les deux bras. Jésus est radical avec les choses de Dieu et le péché. Faisons de même si nous voulons le suivre.

Le riche domine sur le pauvre (v.7)

Le riche a organisé la société dans laquelle nous vivons de manière à demeurer en plein contrôle du système. Même les lois sont faites pour pérenniser la domination d’une certaine catégorie sur les autres. Au niveau international, le système favorise certains pays au détriment des autres. On a construit un monde unipolaire qui est de plus en plus remis en question par les nations émergentes.

À quelque niveau que l’on regarde, on verra que celui qui possède les richesses matérielles aura toujours plus de pouvoir. Regardons comment les décisions sont prises dans nos familles. Un tel qui est financièrement nanti imposera sa volonté à ses parents et à ses frères. On veillera à ne pas l’offenser. Que Dieu nous sauve de toutes ces considérations qui ne servent pas en général ses intérêts.

Lorsque le riche prête au pauvre, c’est toujours à des conditions qui rendent l’asservissement du pauvre plus rude. La situation des pays en développement confirme cette vérité qui s’applique au niveau personnel où les banques asservissent les emprunteurs. On l’appelle « Mortgage » (prise de mort) parce que ces contrats par lesquels l’on devient virtuellement propriétaire d’une maison sont entièrement à l’avantage du prêteur qui peut saisir la maison si l’emprunteur faillit. Un calcul rapide des intérêts payés montre que celui qui emprunte est vraiment à la merci de l’autre partie.

La volonté de Dieu c’est la vie et la paix pour ses enfants. Planifions de payer les dettes que nous avons. Et n’allons pas nous mettre sous des jougs inutiles. Il est possible de réduire au plus simple les emprunts que nous faisons. Que Dieu nous donne la sagesse pour gérer efficacement ce qu’il a mis comme bien dans nos mains.

Devoirs

  • Lire Proverbes 10 :7; Ecclésiastes 7 :1; Genèse 41 :12-16; Actes 7 :10
  • Lire Matthieu 6 :22-23; Éphésiens 5 :8; Matthieu 24 :15-18
  • Lire Amos 2 :6; 4 :1; 5 :11, 12; 2 Rois 4 :1; Matthieu 18 :25
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, enseigne-moi à mettre en pratique ta parole. Je veux être une source de lumière dans ce monde enténébré.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW