fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Samedi 12 novembre 2022

Thème: Celui qui hait la connaissance périt.

Pensée:  Ce n’est qu’une question de temps, et la folie de celui qui rejette l’Éternel paraîtra. Sa gloire sera changée en honte et confusion. Voilà le sort qui attend celui qui se ferme les oreilles pour ne pas entendre, et les yeux pour ne pas voir. Nous ne sommes pas de ceux qui contestent avec l’Éternel. Nous recherchons sa gloire et nous savons que c’est de Lui que viennent la bénédiction et l’élévation. Fermons la porte à tous les autres.

Osée 4 :6-10; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

« 6 Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, j’oublierai aussi tes enfants. »

Osée 4:6; LSG

Détruit : damash – cesser, être coupé, détruire, être réduit au silence, être complètement défait.

Connaissance : Daath – Ce qui apparaît clairement. Plus précisément dans le contexte de Osée il est question de la connaissance de Dieu (Osée 1 :1).

Après la sortie de l’esclavage en Égypte, il les conduisit dans le désert où il vint à leur rencontre sur le mont Sinaï afin de leur faire voir sa gloire. Il fallait qu’il soit puissamment établi en eux la vérité selon laquelle Yahweh était UNIQUE; Il est  différent des dieux égyptiens et des dieux cananéens.

Il leur donna ses lois, le tabernacle et le sacerdoce afin qu’ils apprennent ses voies. Les sacrificateurs devaient rendre service à l’Éternel en faveur du peuple. Ils devaient les enseigner à faire la différence entre ce qui est saint et ce qui est profane. Ils devaient créer et maintenir les conditions de la communion de Dieu avec son peuple.

Compte tenu de ce que la connaissance de Dieu passe par l’attachement à sa Loi (Les Écritures), celui qui met en oubli les Écritures, rejette automatique la connaissance de Dieu.

Puisque le service pour Dieu (le Sacerdoce de l’Éternel) se fait selon ses ordonnances et ses commandements, celui qui rejette les lois de l’Éternel se disqualifie comme serviteur.  

Ces principes spirituels restent valides même sous la nouvelle alliance. Celui qui méprise la Parole de Dieu ne pourra pas grandir dans la connaissance intime de Dieu. Celui qui n’a pas d’intimité avec Dieu n’a pas de couverture comme serviteur. Il va et vient par lui-même; et non par l’Esprit de Dieu. Celui qui se coupe de Yahweh peut-il compter sur son secours ? S’il méprise les ordonnances révélées par le Père, il subira les conséquences.

Israël connaissait toutes sortes de calamités parce qu’il avait fait le choix de courir après les baals au lieu de demeurer dans les enseignements de Moïse.

« 7 Plus ils se sont multipliés, plus ils ont péché contre moi: Je changerai leur gloire en ignominie. »

Osée 4:7; LSG

Israël a enseigné l’idolâtrie à ses enfants et à ses petits-enfants. D’une génération à l’autre, on a multiplié la rébellion contre la loi de Yahweh.   Très peu nombreux sont ceux qui ont dit : Je vais chercher la face de l’Éternel. Je vais revenir sur le fondement original que l’Éternel avait donné à Moïse. Des dix-neuf rois qui se sont succédé à la tête du royaume du Nord, tous ont continué dans l’idolâtrie. À cause de cela, le péché n’a pas cessé de s’accroitre dans le peuple.

Dans leur confusion, ils se sont glorifiés dans des choses qui étaient méprisables aux yeux de Dieu. L’exemple d’Aaron et du peuple demeuré en bas de la montagne lorsque Moïse était vers l’Éternel illustre bien cette contradiction, qui est aussi un drame. Après avoir fabriqué le veau d’or, le peuple s’est félicité de cette œuvre qui leur apparaissait comme une grande chose. Maintenant, il avait un dieu qu’il pouvait voir et porter. Il pouvait le pavaner aux yeux des autres nations. Ils étaient fiers…mais gravement dans l’erreur. L’Éternel ne pouvait pas recevoir la gloire qu’ils pensaient Lui donner à travers ce veau auquel ils avaient donné le nom de Yahweh. Pourquoi ? Tout simplement parce que les choses n’avaient pas été faites selon les commandements de Dieu.

Ce qui était pour eux un sujet de joie et la source d’une certaine gloire, est devenue une source de déshonneur et de grande confusion lorsque Moïse le serviteur de l’Éternel est revenu tenant dans ses mains, les Tables de la loi du Dieu Vivant.

Sur quoi nous appuyons-nous actuellement ? Lorsque Jésus descendra du ciel, Lui qui est le Moïse de la Nouvelle Création, combien seront trouvés en train de faire ce qui n’a pas été demandé ? Combien verront leur fierté changer en déshonneur ? Que Dieu nous aide à cesser de contester avec les Écritures – si cela n’est pas écrit, ne le faisions pas.

Là où nous avons pris de mauvais plis à cause de l’influence du monde, arrêtons-nous et faisons ce qui convient. Là où les enseignements que nous avons reçus ne sont pas conformes à ce qui est écrit, mettons-les de côté. Soyons aussi complets dans notre préparation de la jeune fille qui s’apprête pour son mariage. Elle fait attention aux moindres détails. Elle veut être belle pour son fiancé. Jésus mérite que son Église soit resplendissante.

Le Saint-Esprit parle d’une Église qui est sans tâche ni rides, irrépréhensible et sans reproche. Ne contestons pas avec Lui, lorsqu’il indique les choses à amender dans nos vies. Il connait les gouts de Jésus.

« 8 Ils se repaissent des péchés de mon peuple, Ils sont avides de ses iniquités. »

Osée 4:8; LSG

Qui sont ceux qui profitaient de la confusion dans laquelle se trouvait le peuple sinon les sacrificateurs. Puisqu’une portion des offrandes pour les péchés leur revenait, ils laissaient le peuple à ses péchés au lieu de leur apprendre à discerner le bien du mal, ce qui est saint de ce qui est profane.

Le calcul des sacrificateurs était égoïste : plus le peuple pêchera, plus ses offrandes pour le péché augmenteront. Et si les offrandes pour le péché sont abondantes, la portion qui nous revient croitra sans cesse.

Aujourd’hui le calcul que font certains pasteurs est celui-ci : s’ils se sentent bien, ils reviendront; s’ils se sentent bien ils donneront de belles offrandes. Faisons tout afin de ne pas les offenser, pourquoi courir le risque de voir les offrandes diminuer ?

Le sacrificateur, qui a abandonné la doctrine de Jésus, travaille pour son propre compte. Si on a abandonné la soumission au Saint-Esprit, peut-on vraiment encore prétendre exercer le sacerdoce du Seigneur ?

« 9 Il en sera du sacrificateur comme du peuple; Je le châtierai selon ses voies, Je lui rendrai selon ses œuvres. »

Osée 4:9; LSG

Celui qui mérite d’être repris et qui redit le coup sera brisé subitement et sans remède. Car le salaire du péché c’est la mort. Mais Dieu ne désire pas la mort du pécheur. Celui qui rejette les appels à la repentance du Saint-Esprit sera jugé selon ses voies. Car on ne peut se moquer de Dieu. Chacun récoltera ce qu’il aura semé.

Lorsque le temps du jugement d’Éphraïm est venu, l’Empire assyrien a détruit la Samarie, Jezréel et d’autres villes d’Israël. Personne n’a échappé au jugement qui avait été prononcé sur les rebelles.

Certainement, nous n’échapperons pas non plus si nous méprisons Celui qui nous parle aujourd’hui. Il est plus qu’un prophète. Il est plus grand que Moïse. Il est plus grand que les anges. Il est Dieu.

« 10 Ils mangeront sans se rassasier, ils se prostitueront sans multiplier, parce qu’ils ont abandonné l’Éternel et ses commandements. »

Osée 4:10; LSG

Le fait de ne pas pouvoir satisfaire sa faim signifie que l’on serait dans une situation de famine. Et qu’il n’y aurait pas assez pour combler nos besoins.

Si les nombreuses prostitutions ne permettent pas de se multiplier, c’est la preuve que l’on est sur le terrain de la malédiction. Le salut ne viendra pas des autres dieux.  On s’est tourné vers les dieux étrangers pour obtenir l’accroissement, mais à la place on a obtenu la confusion, le regret, la mort.

C’est en l’Éternel que se trouve la vie et l’abondance. Apprenons ses voies et demeurons dans sa présence.

Devoirs

  • Lire Ésaïe 1 :3; 3 :12; 5 :13; 2 Chroniques 15 :3
  • Lire Lévitique 10 :17; 22 :15-16; Nombres 18 :30-32
  • Lire Galates 6 :7
  • Lire Deutéronome 28 :38; Ésaïe 5 :10; Jérémie 12 :13
  • Revenons à l’Éternel de tout notre cœur
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, ouvre mes yeux afin que je voie; et mes oreilles afin que j’entende. Apprends-moi la joie de l’obéissance.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW