fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditations du Vendredi 11 novembre 2022

Thème: Que nul ne conteste les Écritures

Pensée:  Jésus-Christ est la Parole de Dieu – il était au commencement avec Dieu, il est Dieu. Il est aussi la Lumière du monde. Il nous a donné les Écritures pour que nous apprendre à e connaître. C’est en nous attachant aux Écritures comme les apôtres, comme les Béréens, comme les premiers chrétiens que nous suivrons vraiment Jésus.  Ceux qui choisissent de contester demeureront dans la confusion; ils resteront malvoyants ou aveugles spirituels.

Osée 4 :1-5; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Il est bien de rappeler que c’est sur une période relativement longue que le prophète Osée a parlé au peuple de la part de Yahweh. Le premier verset du premier chapitre indique que son ministère s’est fait du temps d’Ozias, de Jotham, d’Achaz, d’Ézéchias, rois de Juda, et au temps de Jéroboam, fils de Joas, roi d’Israël. La période s’étend environ entre 760 à 690 av. J.-C. Soit environ soixante-dix années. Il va sans dire que ce que nous lisons est une collection de messages qu’il a reçus et proclamés à plusieurs générations d’israélites.

Ce qui pourrit nous apparaître comme une monotonie dans le message, traduit le fait que les rois, les sacrificateurs et le peuple ont ignoré les avertissements du prophète. Plusieurs générations se sont succédé en marchant droitement dans les traces corrompues et rebelles de celles qui les avaient précédées.

Il faut voir aussi la grande patience et la miséricorde de l’Éternel qui ne désire pas la mort du pécheur. Il nous a créés pour régner par Lui et avec Lui. Aussi, il mettra tout en œuvre pour nous ramener à Lui. Gardons donc, ces choses en mémoire alors que nous avançons dans la méditation des leçons de ce livre.

« 1 Écoutez la parole de l’Éternel, enfants d’Israël! car l’Éternel a un procès avec les habitants du pays, parce qu’il n’y a point de vérité, point de miséricorde, point de connaissance de Dieu dans le pays. 2 Il n’y a que parjures et mensonges, assassinats, vols et adultères; on use de violence, on commet meurtre sur meurtre. »

Osée 4:1; LSG

L’analyse des causes fondamentales de la situation d’Israël a été faite par Yahweh. Et il ressort trois points avec des conséquences correspondantes :

  1. L’absence de la vérité qui se manifeste par les parjures et les mensonges.
  2. L’absence de miséricorde qui se manifeste par des meurtres, des assassinats.
  3. L’absence de la connaissance de Dieu qui se manifeste par les vols et les adultères.

Là où la crainte de l’Éternel aurait mis en mouvement les spirituelles de la connaissance de la sagesse et des autres dimensions de Dieu, le pays est rempli de violence et de meurtre.

Tant l’homme ne grandit pas dans la connaissance de Dieu, il vit dans une certaine mesure dans le dérèglement et le désordre. Il vit dans le mensonge – c’est l’absence de la vérité citée plus haut.

« 3 C’est pourquoi le pays sera dans le deuil, tous ceux qui l’habitent seront languissants, et avec eux les bêtes des champs et les oiseaux du ciel; même les poissons de la mer disparaîtront. »

Osée 4:3; LSG

Le procès mentionné plus haut débouchera sur la condamnation d’Israël – le pays sera dans le deuil. Il y aura toutes sortes de souffrances : sècheresse, famine, guerre, etc. Même les bêtes des champs et les poissons de la mer seront affectés par la calamité qui vient.

Le salaire du péché c’est la mort. Lorsque nous nous engageons dans le chemin de la rébellion contre Dieu, nous appelons le règne du destructeur dans nos vies.

Israël va souffrir parce qu’il a abandonné Sa Source pour courir après ce qui ne pouvait ni les nourrir, ni les protéger, ni les conduire.

« 4 Mais que nul ne conteste, que nul ne se livre aux reproches; car ton peuple est comme ceux qui disputent avec les sacrificateurs. »

Osée 4:4; LSG

Les sacrificateurs avaient pour rôle d’enseigner au peuple la sanctification. Ils prescrivaient des offrandes précises en fonction des situations. Ils veillaient à ce que la loi soit observée et que les prières du peuple soient reçues par l’Éternel.

Ceux qui discutent avec les sacrificateurs, sont ceux qui contestent les ordonnances de l’Éternel. Moïse et Aaron ont face dans le désert à la contestation de différentes personnes qui voulaient inventer un autre chemin. Cette rébellion s’est manifestée à des degrés divers en Israël – aussi bien parmi les dirigeants que parmi le peuple.

Alors que la sentence est prononcée sur un peuple habitué à contester, Yahweh dit d’emblée « Mais que nul ne conteste… ».

La contestation avec l’Éternel se poursuit aujourd’hui encore parmi les hommes au sujet de ce que Dieu a dit. En ajoutant ou en retranchant aux Écritures, ne sommes-nous pas en train de contester avec Dieu ? Ne sommes-nous pas en train de vouloir inventer un autre chemin ?

Comment éviterons-nous le jugement si nous remplaçons la simplicité et la vérité de sa Parole par les commandements et les traditions des hommes ? Avant de condamner le royaume d’Israël qui fut détruit par l’Empire assyrien en 722, examinons nos vies pour voir si nous ne contestons pas avec l’Esprit de Dieu.

Il est le Dieu qui dit encore aujourd’hui : « 4 Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; 5 il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, 6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. » Éphésiens 4 :4-6; LSG.

Méditons chacun des points mentionnés dans ces versets et laissons le Saint-Esprit nous établir profondément en Jésus-Christ. L’Esprit de notre Dieu est UN. Et il n’est pas confus. Sortons des choses que notre Seigneur n’a pas prescrites à l’Église. Laissons-nous fléchir par notre Dieu.

Pendant soixante-dix de ministère du prophète Osée – ils ont refusé d’écouter. Rappelons que l’Éternel s’est aussi servi d’Amos, de Michée, d’Ésaïe pour leur parler. Les livres des rois nous montrent que les prophètes Élie et Élisée leur avaient aussi parlé de la part de l’Éternel. Mais chaque génération choisit de se fermer les oreilles et les yeux avec les conséquences graves que nous connaissons.

Celui par qui il nous a parlé dans ces temps qui sont les derniers c’est son Fils – c’est Celui qui descend d’En-haut. Comment échapperons-nous le jugement à venir si nous marchons dans le chemin de la rébellion ? Personne n’a le droit de suivre un sacrificateur qui ne suit pas lui-même Jésus.

Comment savoir s’il suit ou pas Jésus? Le Saint-Esprit nous donne l’exemple des Béréens – ces braves gens vérifiaient dans les Écritures pour voir si ce que Paul leur disait était conforme à la vérité. La vérité est dans les Écritures et non dans nos habitudes ou traditions.

Tant que nous ne mettrons pas la Parole de Dieu au-dessus de TOUT, nous pourrions demeurer prisonniers des choses erronées que l’on nous a transmises.

Le royaume du nord a souffert de l’égarement de Jéroboam son premier roi – ce dernier a enseigné au peuple la rébellion contre Dieu. Aucun des dix-neuf rois d’Israël n’a trouvé le chemin de la vie. Les traditions héritées de leurs ancêtres rebelles étaient pour eux plus importantes que la loi de Yahweh et les multiples paroles de ses prophètes.

« 5 Tu tomberas de jour, le prophète avec toi tombera de nuit, et je détruirai ta mère. »

Celui qui tombe de jour c’est l’aveugle. C’est la situation du peuple. Leurs conducteurs, les pseudo prophètes tombent de nuit parce que la Parole de l’Éternel n’est pas une lampe à leur pied, ni une lumière sur leur sentier. Si ces derniers viennent flous de jour, de nuit ils ne voient rien.

Osée 4:5; LSG

L’Esprit de Dieu veut nous délivrer du malheur d’être conduits par des prophètes qui ne voient pas clairement en journée et qui sont complètement aveugles lorsque vient la nuit.

Les temps dans lesquels se trouve le monde exigent que nous marchions dans la lumière. Jésus est la Lumière du monde. Celui qui marche après Lui ne marchera pas dans les ténèbres. Celui qui conteste avec la Parole peut-il vraiment suivre Jésus qui est la Parole de Dieu ? Pensons à ces choses et repentons-nous.

Devoirs

  • Lire Deutéronome 17 :12; Proverbes 29 :1
  • Lire Ézéchiel 3 :26; Amos 5 :10, 13
  • Lire Éphésiens 4 :4-6
  • Lire Jérémie 18 :18 – Juda marchera plus tard dans les traces de sa grande sœur.
  • Lire Jean 1 :1; 8 :12 – Celui qui marche dans la Parole de Dieu, suit Jésus.
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, fais-moi connaître les choses qui me ferment les portes de tes grâces. Je ne veux pas contester avec Toi. Je veux sortir de la rébellion des habitudes, des commandements et des traditions des hommes, pour suivre résolument l’exemple de Jésus.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW