fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Samedi 29 Octobre 2022

Pensée:  Aujourd’hui est le jour du salut. Vous pouvez sortir de la malédiction pour entrer dans la vie abondante de Dieu. Personne n’a été créé pour vivre limité et écrasé dans ce monde. Il a paru sur la terre pour détruire les œuvres du diable. Celui donc qui tourne le dos à Satan pour embrasser le Père, ferme la porte au destructeur. Il se met sur un terrain où coule le lait et le miel de l’intimité avec Jésus. C’est à cette félicité que Dieu nous appelle. Le règne et la gloire de Dieu sont pour ceux qui marchent dans la liberté.

Joël 2:12-17; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

« 12 Maintenant encore, dit l’Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations! »

Joël 2:12; LSG

L’expression « Maintenant encore » traduit le fait que la porte est ouverte. Si la pratique de l’iniquité conduit surement l’homme rebelle vers la destruction, Dieu ne désespère pas de le voir revenir à Lui.

Compte tenu du fait qu’il connaît la condition terrible de celui qui vit pour l’éternité sans Dieu, il mettra tout en œuvre pour ramener le pécheur à la vie véritable.

Notre Dieu ne prend pas plaisir à la mort du pécheur. Il a mis devant nous la vie et la mort, et il nous recommande le choix de la vie – la soumission et l’obéissance à Dieu en sont les fondements.

Chaque fois que le jugement a été annoncé sur un peuple ou sur une personne, si la réponse immédiate a été la repentance sincère, le Père a renoncé à punir le pécheur repentant.

Quelques années avant Joël, Jonas avait fait l’expérience de bonté de Dieu, qui avait renoncé à détruire Ninive. En effet, le roi de Ninive, ses officiels, tout le peuple et même les animaux s’étaient sincèrement humiliés devant le jugement de destruction de l’Éternel.

C’est la repentance sincère qui éloigne le destructeur et qui ouvre la porte à la miséricorde de Dieu.

La repentance est un mouvement du cœur. Notre être profond doit réaliser notre état de pécheur, notre misère; il doit se tourner résolument vers Dieu.

Le jeûne est l’acte par lequel nous humilions notre âme par des privations du ‘manger, du boire et de tout autre chose que le Saint-Esprit indique. Il est question de pleurer devant Dieu. Dans le passé, on déchirait ses vêtements, on mettait à la place une sorte de vêtement modeste fait d’une pièce et on s’asseyait dans la poussière oui la cendre pour pleurer et pour se lamenter. On implorait la miséricorde de Dieu.

«13 Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et revenez à l’Éternel, votre Dieu; car il est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et il se repent des maux qu’il envoie. »

Joël 2:13; LSG

L’Esprit de Dieu reprend la parole que l’Éternel avait proclamé sur la montagne lorsque Moïse était monté pour recevoir d’autres tables de pierre – les premières ayant étaient brisées lorsque Moïse les avait jetés sur le veau d’or. Le peuple récemment sorti de l’Égypte avait rejeté Dieu pour adorer Baal.

Il y a une repentance qui est seulement extérieure. L’esprit de la religion est capable de grands gestes – sa piété n’est pas en esprit et en vérité. Les israélites avaient appris à déchirer leurs vêtements et à crier, mais bien souvent leur cœur était loin de Dieu.

Celui dont le cœur n’est pas vivement touché, peut-il réellement se repentir ?

Retenons que c’est dans la mesure où tout notre être est engagé dans ce mouvement du rejet de la folie et du péché – pour revenir à Dieu, que la démarche de repentance est fructueuse.

Faut-il absolument jeûner, pleurer, se lamenter ?

Le Saint-Esprit indiquera la démarche spécifique à suivre pour revenir à Lui. Il pourra indiquer la privation du manger et du boire. En tout état de cause, celui qui revient à l’Éternel tourne le dos au péché. En cela il prend la décision de priver la chair des choses que le Père déteste. Dans une certaine mesure, oui, en revenant à l’Éternel, nous entrons dans une sorte de jeûne total avec un certain mode de vie. Nous nous séparons du péché.

La repentance et le jeûne participent de l’application de la croix à un domaine de notre vie.

Au sujet du jeûne, disons pour conclure que dans la vie du chrétien, avec la prière, et l’aumône, ils font partie des activités normales qui sont pratiquées sur une base régulière. N’attendons pas des moments de crise pour prier, pour jeûner, pour donner. C’est notre mode de vie en tant que disciple de Jésus. En marchant de la sorte, nous sommes un entrepôt de bénédictions et de puissance toujours prêts à impacter le monde.

«14 Qui sait s’il ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne laissera pas après lui la bénédiction, des offrandes et des libations pour l’Éternel, votre Dieu? »

Joël 2:14; LSG

Sur la base de ce qu’il connaît de la façon de faire de Yahweh, Joël invite le peuple à la repentance. Au sujet de la situation particulière dans laquelle le peuple se trouve, Joël dit « peut-être que l’Éternel aura pitié de nous ».

Aujourd’hui, avec le recul de l’histoire, nous savons que l’Éternel prend plaisir à faire miséricorde. Nous pouvons annoncer son amour aux hommes avec conviction. Celui qui se repent et qui vient à Lui, obtient le pardon de ses péchés. Jésus-Christ a payé le prix de toute transgression que l’homme a commise et commettra sur la terre. Tant que la porte de la grâce demeure ouverte, le pécheur peut être délivré des chaînes du péché.

«15 Sonnez de la trompette en Sion! Publiez un jeûne, une convocation solennelle! 16 Assemblez le peuple, formez une sainte réunion! Assemblez les vieillards, assemblez les enfants, même les nourrissons à la mamelle! Que l’époux sorte de sa demeure, et l’épouse de sa chambre! 17 Qu’entre le portique et l’autel pleurent les sacrificateurs, serviteurs de l’Éternel, et qu’ils disent: Éternel, épargne ton peuple! Ne livre pas ton héritage à l’opprobre, aux railleries des nations! Pourquoi dirait-on parmi les peuples: où est leur Dieu? »

Joël 2:15-17; LSG

La repentance doit être complète pour produire le fruit de liberté et de paix recherché.

Plusieurs sont demeurés dans l’esclavage des prisons spirituelles de Satan parce que bien des choses avaient été omises, négligées, traitées avec légèreté.

Remarquons que tout le monde est impliqué dans la démarche d’humiliation devant l’Éternel. Même les bébés et les jeunes mariées.

La repentance doit être complète si nous voulons briser tous les fondements des structures de contrôle du diable dans nos vies, dans nos familles, dans nos pays. À Ninive, même les animaux avaient été forcés à observer le jeûne. Celui qui devait briser l’ordre du roi d’Assyrie concernant cette démarche nationale de repentance allait être mis à mort.

Prenons sérieusement position contre le péché et les choses qui polluent. Rejetons énergiquement les choses que le Saint-Esprit déteste – le péché, le monde et les choses qui sont dans le monde. Tournons le dos à Lucifer et à ses acolytes. Faisons tout ce que le Père nous montre. Allons jusqu’au bout de la démarche et voyons la puissance du Saint-Esprit établir le règne de Dieu dans nos vies.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Exode 34 :1-9; Michée 7:11-20 – L’Éternel prend plaisir à la miséricorde
  • Lire 2 Timothée 3 :1-9 – Soyons vrais; Éloignons-nous des ouvriers trompeurs
  • Examinons nos vies – comment pouvons-nous établir solidement les autels de la prière, du jeûne(repentance) et des dons

Requêtes

Père, au nom de Jésus, conduis-moi dans la vérité. Je veux te servir en esprit et en vérité – m’éloignant toujours de ce que ton Esprit indique comme opposé à ta nature. Je t’appartiens.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW