fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mercredi 17 aout 2022

Pensée : Le Père nous appelle à la communion avec Lui et avec son Fils par le Saint-Esprit. Par le sacrifice de la croix, il a ouvert un chemin pour faire de nous ses enfants – ce que nous sommes si nous sommes passés par la porte. Maintenant que nous sommes en Lui, il nous appelle à aller de gloire en gloire. Vivons dans sa présence et apprenons à connaître ses voies afin de vivre pleinement le ciel sur la terre. Celui qui est en Jésus est enfant de Dieu. Il n’est pas de ce monde. Il est passé du royaume des ténèbres au royaume de lumières. Gloire à Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

1 Jean 3 :1-3; LSG

« 1 Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. »

1 Jean 3:1; LSG

Enfant :  teknon – Celui qui a été engendré par Dieu. Une telle personne vit dans la pleine dépendance du Père céleste, c’est-à-dire qui s’en remet pleinement (volontairement) au Seigneur dans une soumission joyeuse. Cela incite Dieu à le transformer à sa ressemblance.

« Dieu n’a pas d’enfants…et il ne peut avoir d’enfants. Dire que Jésus est son Fils ou que vous chrétiens êtes ses enfants est un blasphème » – voilà en quels termes s’exprimait un fervent musulman avec qui j’ai échangé il y a trois ou quatre jours.

Sur la notion d’enfant de Dieu, l’auteur des Écritures – le Glorieux Saint-Esprit donne des précisions du livre des commencements à l’Apocalypse. Dans l’évangile de Jean, il dit que ceux qui reconnaissent et reçoivent Jésus comme le Christ, le Fils du Dieu vivant, reçoivent le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Ils sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu (Jean 1 :12-13).

Ainsi, il n’est pas question d’une naissance naturelle qui dépend de la bonne volonté d’un homme et d’une femme, mais d’un travail qui se fait au niveau spirituel sans l’intervention des hommes.

Compte tenu de ce que Dieu est Esprit (Jean 4 :24), il n’a pas besoin de s’appuyer sur la chair et le sang pour engendrer.

Jésus précise que c’est de l’eau et de l’Esprit que les enfants de Dieu sont nés.

Par quelques voies mystérieuses, Dieu recrée l’esprit du pécheur repentant sur la base du sacrifice de Jésus.

Celui qui entent l’Évangile de Christ et qui répond par une repentance sincère est uni à Jésus dans sa mort et sa résurrection. Il est une nouvelle création.

L’opération du Saint-Esprit change la nature de l’homme. Le Père, qui connaît le caractère incurable de la nature du diable qu’Adam a reçue en Éden, a fait toutes choses nouvelles. La nouvelle création descend de Jésus – le dernier Adam. Par son acte de justice, il a ouvert une porte à ceux qui croient. Dieu leur donne un cœur nouveau; il met en eux un esprit nouveau. Le cœur de pierre de la vielle nature adamique est remplacé par le cœur de chair.

Pour l’homme naturel, ces choses sont trop élevées. Il est incapable de les concevoir parce qu’il ne connaît ni les Écritures ni la puissance de Dieu. Telle était la situation de cet homme avec qui je me suis entretenu dernièrement.

L’aveuglement spirituel qui frappe le monde au sujet des choses spirituelles et surtout au sujet de l’œuvre grandiose et glorieuse que le Père a accomplie par Jésus, peut également nous limiter si nous ignorons qui est Dieu.

Connaître Dieu c’est avoir une expérience de première main avec Lui. Après le dialogue de sourds que Job a eu avec ses amis, lorsqu’il rencontre Dieu face à face, il s’écrit : « 5 Mon oreille avait entendu parler de toi; mais maintenant mon œil t’a vu. 6 C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. » Job 42 :5-6; LSG.

Tant que nous n’avons pas ce type d’expériences qui sont le dénominateur commun de tous ceux qui ont fait des choses extraordinaires pour notre Dieu, nous ne comprendrons pas ses voies. Nous ne comprenons pas qui nous sommes.

Celui qui descend du ciel a été fait homme afin d’être une même source avec ceux qu’il est venu sanctifier.

La sagesse infiniment variée de notre Dieu a pourvu pour une voie excellente pour nous ramener dans la famille de Dieu. Nous sommes de la même nature que Dieu.

Bienaimés, Dieu nous a aimés d’un amour infiniment grand. Autrefois nous étions morts par nos offenses, aujourd’hui nous sommes vivants en Lui par Jésus-Christ. Autrefois nous étions éloignés, aujourd’hui nous sommes proches. Nous avons le nom qui est au-dessus de tous les noms et nous administrons la terre pour le compte de notre Père qui est le Grand Roi.

« 2 Bienaimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifestés; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 3 Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. »

1 Jean 3:2-3; LSG

Le Dieu qui nous a appelés à son règne et à sa gloire nous fait participer à sa vie pendant que nous marchons encore dans ce corps qui attend d’être sauvé. Cette dernière étape de notre salut se fera à l’avènement de notre Seigneur Jésus. En un clin d’œil nous serons tous transformés. Nous revêtirons des corps célestes. Les uns brilleront comme le soleil, d’autres auront l’éclat de la lune, d’autres l’éclat des étoiles, etc.

Bien que cette gloire finale soit à venir, nous expérimentons déjà la puissance du monde qui vient. Le Saint-Esprit habite en nous et il transforme notre intelligence. Ceci est la deuxième étape du salut en trois phases que le Père opère en chacun de nous.

Ne craignons pas d’aller où nous conduit l’Esprit de Dieu – l’école du dépouillement et de la consécration qu’il dirige est pour le perfectionnement des saints.

Plus nous sommes à son image dans notre âme, plus nous le voyons; plus nous le voyons, plus nous sommes transformés en l’image que nous contemplons. Ce processus en boucle nous fait monter en hauteur sur l’échelle de Jacob de la croissance spirituelle.

Que nos regards soient fixés en haut où notre Seigneur est assis à la droite de Dieu. Ne nous perdons pas le monde par la poursuite folle des leurres (réalités fausses) qui s’y trouvent. Nous avons la pensée de Christ et nous recherchons premièrement le royaume et la justice de Dieu.

C’est la parole de la révélation de Dieu qui nous purifie. Car elle apporte la lumière dans notre intelligence. Au fur et à mesure que les yeux de notre intelligence s’illuminent, la lumière qui est en Lui illumine tout notre être. Les ténèbres qui se dissipent emportent les impuretés laissées en nous (dans notre âme) par la vieille nature. Gloire à Dieu.

  • Quelle connaissance avons-nous de notre Dieu ?
  • Est-ce que nos yeux l’ont vu comme Job ou bien ce sont seulement nos oreilles qui ont entendu parler de Lui?
  • Est-ce que nous le voyons constamment à notre droite comme David ?
  • Avons-nous faim et soif de la justice de Dieu ?

Devoir 

  • Lire Jean 1 :9-13; 3 :1-8
  • Lire Ézéchiel 36:25-26
  • Lire Matthieu 5:8
  • Lire 1 Corinthiens 15 :35-58

Requêtes

Père, au nom de Jésus, donne-moi la grâce de te voir face à face – ceux qui te voient sont libérés de la folie qui vient de l’ignorance de Dieu. Je veux vivre pour Toi.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW