fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Vendredi 12 aout 2022

Pensée : Celui qui est en Christ est une nouvelle créature, les choses anciennes passées, par son union avec Christ il est devenu capable d’exprimer la nature et la gloire de Dieu. Il a appris à résister aux manipulations du destructeur qui sème la haine et les guerres entre les hommes. La haine aveugle l’homme et le livre comme esclave à Satan. L’amour lui ferme la porte. Par le Saint-Esprit, devenons parfaits dans la manifestation de l’amour pour la gloire de notre Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

1 Jean 2 :7-11; LSG

« 7 Bienaimés, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement; ce commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue. »

1 Jean 2:7; LSG

La Parole qui nous a été proclamée par l’Agneau de Dieu n’a pas établi un commandement nouveau. Car c’est de la Parole de Dieu qui est immuable que Jésus nous a parlé. Ses disciples après Lui n’ont pas posé une autre fondation que celle qu’il avait posée.

« 8 Toutefois, c’est un commandement nouveau que je vous écris, ce qui est vrai en lui et en vous, car les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà. »

1 Jean 2:8; LSG

La Parole de Dieu est établie dans les cieux pour toujours. Elle ne change pas. Ainsi, ce que le Père nous a dit dès le commencement n’a jamais changé. Du point de vue du Père le commandement n’est pas nouveau.

Du point de vue de l’œuvre régénératrice de Christ, le commandement qui plante et qui établit l’homme nouveau est une nouveauté pour l’homme qui vivait dans l’esclavage de la mort et du péché.

En effet, comme le proclame le Saint-Esprit, celui qui est en Christ est une nouvelle création, les choses anciennes sont passées et la vie de Dieu est déjà là.

Le commandement en question ici est celui de l’amour. Aimer Dieu par-dessus tout et aimer notre prochaine comme nous-mêmes. Toute la loi et les prophètes reposent sur les deux articulations de ce commandement. Tel est la conclusion de la réponse que fait Jésus à un docteur de la loi sur le plus grand commandement (Matthieu 22 :40).

Ce qui est vrai en Lui et en nous, c’est justement son amour qui a été répandu dans notre coeur (esprit) par le Saint-Esprit (Romains 5:5).

Celui qui est né de Dieu est de la même nature que Lui. Dans l’esprit de l’homme nouveau, le tout de Dieu est là. Si nous sommes devenus une même plante avec Lui par la conformité à sa mort, nous sommes également semblables à Lui dans sa glorification. C’est du renouvèlement de l’intelligence que nous avons grandement besoin.

« 9 Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres. 10 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui. 11 Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux. »

1 Jean 2:9-11; LSG

Celui qui dit être dans la lumière et qui produit des fruits indignes de la justice de Dieu, témoigne qu’il est encore dans les ténèbres. Détester une personne c’est la haïr; on ne veut pas la voir; c’est nourrir ses sentiments d’animosité envers elle. Celui qui est dans cette place a ouvert la porte au dévoreur dans sa vie et dans la vie de l’autre.

Si aimer nous garde de toute occasion de chuter, détester offre une prise au diable dans nos vies. Car, il est celui à qui appartient le péché.

N’oublions pas que nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang – notre combat est contre Satan et les esprits impurs à son service. Ce sont eux qui combattent les desseins de Dieu dans nos vies. Ne nous arrêtons pas aux hommes qu’ils utilisent pour nous causer du tort. Prions afin que leurs cœurs soient touchés par l’Esprit de Dieu et gardons-nous de nous salir.

La haine aveugle. Elle pousse l’homme à agir comme un animal alors que le Père nous appelle à marcher par le Saint-Esprit. Si nous renonçons à nous-mêmes, le pardon devient facile. L’orgueil est la racine de la colère et de la haine que nous éprouvons contre ceux qui nous offensent.

C’est parce que nous sommes égocentriques que nous sommes touchés par ce qui se passe à l’extérieur de nous. Prenons le temps de méditer sur la raison profonde de notre colère et de notre refus d’être apaisé.

Avons-nous remarqué que nous nous apaisons plus facilement lorsque nous avons exprimé d’une façon ou d’une autre nos sentiments négatifs: Cris, paroles blessantes, violences physiques, etc. C’est nous qui sommes au centre lorsque nous agissons ainsi. Ce n’est pas la gloire de Dieu qui nous motive dans la majorité des cas.

Celui qui est mort et qui a appris à se soumettre entièrement à Jésus passera par-dessus la faute des autres. Plus nous comprendrons qui nous sommes en Lui, plus il nous sera facile de pardonner les faiblesses des autres.

Si nous apprenons à nous mettre à la place des autres, nous serons moins exigeants. En effet, placée dans les mêmes circonstances qu’autrui, la majorité agit pareillement. Prenons le recul nécessaire pour comprendre; souvenons-nous de la compassion de notre Dieu envers nous.

Autre chose, souvenons-nous que la mesure que nous utilisons pour les autres est celle que le Père utilisera lorsque viendra le temps de nous juger. Soyons compatissants et lents à la colère comme notre Père. Nous sommes équipés par son Esprit à agir comme Lui. Nous répandons la bonne odeur de la présence de Jésus partout où nous sommes.

C’est l’odeur de l’amour qui est l’arme la plus puissante pour transformer le cœur rebelle des pécheurs.

À propos de l’amour ou du pardon, l’un et l’autre sont dans la nature de Dieu que l’homme reçoit à la régénération. Ce qui est en l’homme nouveau doit être relâché par un acte de sa volonté. C’est une décision qui n’a rien à voir avec les sentiments. Obéissons à Dieu et offrons-Lui notre cœur blessé. Il apportera la guérison dans notre âme.

Rejetons toute forme d’égocentrisme. Tournons résolument le dos à l’orgueil. C’est la principale racine des sentiments négatifs que nous éprouvons. Que celui qui a des doutes sur ce point prie et le Père l’aidera à comprendre. Si Jésus est l centre, de nos vies, nous ferons facilement ce qu’il ordonne. Car nous avons renoncé à nous-mêmes pour nous soumettre à sa volonté. Il est le Seigneur et le Maître.

Devoir 

Suivre Jésus
  • Lire Matthieu 22 :34-40
  • Lire Lévitique 19:17
  • Lire Deutéronome 19 :8-13
  • Lire Matthieu 7 :1-5
  • Lire 1 Corinthiens 13 :1-8

Requêtes

Père, au nom de Jésus, apprends-moi à aimer comme toi. Que les forteresses dans mon âme soient démantelées afin que je relâche ce que tu as mis en moi.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW