fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Dimanche 31 juillet 2022

Pensée : Jésus-Christ est le Messie qui devait venir; le Roi d’Israël et la Pierre de l’angle rejetée par ceux qui bâtissaient. Il a accompli de nombreuses prophéties qui ne peuvent être remise en question. Il est le SEUL Médiateur entre la terre et le ciel. Il nous a montré l’exemple à suivre. En confiant sa mère à Jean, était-il en train d’inaugurer un meilleur chemin ? Quelles étaient la pratique des disciples après son ascension? Que devons-nous retenir ?

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 19 :17-27; LSG

« 17 Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. 18 C’est là qu’il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu. »

Jean 17:17-27; LSG

Jésus est élevé entre deux brigands notoires. Celui qui n’a pas commis de péché a été rendu semblable en à nous en tout point de vue. C’est aussi le message proclamé par le fait d’être pratiquement au milieu des brigands qui nous représentent.

Puisqu’il a ainsi souffert, nous n’avons plus à souffrir. Puisqu’il a été abaissé, nous sommes élevés à la dignité de fils de Dieu.

L’accès à notre héritage dépend de combien nous devenons concrètement une même plante avec Lui – si notre repentance a été sincère, nous sommes unis à Lui dans sa mort. Il faut établir cette vérité dans notre marche quotidienne – cela passe par la mise en pratique de la Parole. C’est parfois ici que nous trébuchons. Nous voulons continuer de suivre le monde pendant que nous proclamons notre identification avec Lui. Nous annulons ainsi la puissance de la Parole de Dieu dans nos vies

C’est dans la mesure où nous établissons le fait d’être devenu une même plante avec Lui par la conformité à sa mort (nous devons accepter de mourir à nous-mêmes), que nous faisons l’expérience de la puissance de résurrection.

Chaque fois que le naturel prend les devants, le Saint-Esprit est limité – il ne peut agir. Il attendra que les conditions soient remplies pour investir nos vies de manière sublime. Seulement, il faut qu’il ait la première place.

Nous limitons notre Dieu de bien des manières. Puissions-nous connaître les voies de Dieu pour agir conformément à ses attentes. Il est Dieu.

« 19 Pilate fit une inscription, qu’il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue: Jésus de Nazareth, roi des Juifs. 20 Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville: elle était en hébreu, en grec et en latin. 21 Les principaux sacrificateurs des Juifs dirent à Pilate: N’écris pas: Roi des Juifs. Mais écris qu’il a dit: Je suis roi des Juifs. 22 Pilate répondit: Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit. »

Jean 19:19-22; LSG

Le Saint-Esprit pousse Pilate à écrire la vérité au sujet de Jésus : il est le Roi des Juifs compte tenu du fait qu’il est né dans la maison de David, le célèbre roi d’Israël. Yahweh avait fait la promesse de faire assoir sur le trône de David, la semence de la femme (Genèse 3 :15). Ce dernier allait relever la tente tombée de David et être une bénédiction pour tous les peuples.

Bien que les principaux sacrificateurs protestent et demandent que l’indication inscrite soit modifiée, Pilate maintient ce qui est.

Ceux qui nous font la guerre ne peuvent pas changer qui nous sommes en Jésus. Ils ne peuvent pas stopper les desseins de Dieu dans nos vies. Tant que nous demeurons en Jésus, nous sommes invincibles. S’il nous faut passer par des temps difficiles, nous continuons de régner avec notre Dieu. Que ce qui se passe dans le naturel ne nous impressionne pas. Il nous suffit de savoir que nous sommes au cœur de la volonté de Dieu.

« 23 Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas. 24 Et ils dirent entre eux: Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s’accomplît cette parole de l’Écriture: ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats. »

Jean 19:23-24; LSG

De sa naissance à son enlèvement dans le ciel, Jésus a accompli toutes les prophéties relatives à L’OINT qui devait venir.

Les descendants des Juifs qui ne l’ont pas reconnu attendent encore. Ils ne l’ont pas reconnu parce qu’ils étaient enfermés dans le système religieux qu’ils avaient mis en place.

Alfred Edersheim a trouvé 456 versets de l’Ancien Testament, faisant référence au Messie ou à son époque. Selon une estimation prudente, Jésus a accompli au moins 300 prophéties au cours de son ministère terrestre.

Note : Afred Edersheim était un juif converti au christianisme et un érudit biblique. Il est surtout connu pour son livre « La vie et l’époque de Jésus le Messie (1883) ».

Le Saint-Esprit fait référence à l’accomplissement des prophéties afin que nous comprenions que Jésus était Celui qui devait venir. Il nous enseigne aussi à faire des Écritures, notre référence pour éprouver toute doctrine. Si ce n’est pas confirmé par la Parole comme faisant partie des enseignements de Jésus et la pratique de ses disciples, on le rejette.

Pourquoi marcherions-nous sans l’Esprit de Dieu ? Sommes-nous aussi aveugles que les principaux sacrificateurs et les pharisiens ?

« 25 Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. 26 Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. 27 Puis il dit au disciple: voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. »

Jean 19:25-27; LSG

Quelques femmes qui avaient accompagnaient Jésus depuis la Galilée étaient près de la croix, les autres se tenaient à distance (Matthieu 27 :55).

Le fait que les frères du Seigneur ne sont pas mentionnés laisse à penser qu’ils n’étaient pas présents à cette heure-là. Il se pourrait qu’ils ne fussent encore parvenus à la foi en Lui. Ils seront là le jour de son ascension (Actes 1 :14) – avec Marie la mère de Jésus et les autres disciples, ils attendront la venue du Saint-Esprit dans la chambre haute.

Certains interprètent le fait que Jésus confie sa mère à Jean, comme l’institution d’une nouvelle voie. Si c’était le cas, il faut dire que les apôtres du Seigneur et les premières églises ne l’ont pas beaucoup suivi. Le Saint-Esprit n’en parle pas dans les épîtres ou dans l’Apocalypse. Rendons-nous à l’évidence : le culte de la reine du ciel – qui usurpe le nom de notre bienaimée Marie, ne fait pas partie des enseignements que le Seigneur à confiés à l’Église. Disons les choses telles qu’elles sont afin que l’on retourne à la Parole de Dieu, rien que la Parole de Dieu.

Peut-être confie-t-il sa mère à Jean parce qu’il savait que ce jeune célibataire qui l’avait suivi offrait le meilleur cadre familial et spirituel pour sa mère. Pierre, plusieurs autres apôtres et les frères du Seigneur étaient mariés (1 Corinthiens 9 :5). Une mère chez son fils ce n’est pas souvent facile avec sa belle-fille. Si la majorité des apôtres très proches du Seigneur étaient mariés et que ses frères l’étaient ou étaient sur le point de l’être, la meilleure solution était de la confier à celui qui avait un profond respect pour Lui et qui faisait partie du groupe des trois qui le suivait partout (Pierre, Jacques et Jean – les deux derniers sont les fils de Zébédée (Marc 3 :17).

Il y a un SEUL médiateur entre Dieu et les hommes – Jésus-Christ. Je vous supplie au nom de Jésus d’examiner ces choses et de sortir des pratiques de Babylone la Grande (Apocalypse 18 :4-5). Si ce n’est pas le modèle que le Seigneur et les apôtres ont suivi, nous ne pouvons pas le suivre.

Jean était digne de confiance pour se voir confier un tel mandat. Les yeux de l’Éternel parcourent encore la terre aujourd’hui, il espère trouver des gens en qui il va se montrer fort. C’est en demeurant dans les Écritures que l’on se qualifie. Plus que toutes les autres choses, c’est l’obéissance qui est la marque de notre amour et de notre soumission au Seigneur.

Devoir 

Suivre Jésus
  • Lire Romains 6 :4-6 – Mourir pour connaître la puissance de résurrection
  • Lire Philippiens 3 :1-10 – Renoncer à tout pour connaître la puissance de résurrection
  • Lire Amos 9 :11
  • Lire Psaume 22 :18
  • Lire Matthieu 27 :55-56
  • Lire 1 Timothée 2 :5 – un seul médiateur entre Dieu et les hommes

Requêtes

Père, au nom de Jésus, donne-moi le courage de me tenir avec Toi. Quand bien même je serai seul contre la foule, je veux me tenir avec toi – souffrir s’il le faut pour ta gloire. Tu es mon Seigneur et mon Dieu.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW