fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mardi 05 juillet 2022

Pensée : La croissance spirituelle est impossible sans le secours du Saint-Esprit. C’est par son œuvre que nous avons la Bible et l’Église de Jésus établie sur la Vérité. Il est Celui qui conduit chacun dans toute la vérité. Les hommes passent parce qu’ils sont limités par leur tente qui s’use, le Saint-Esprit garde intactes les enseignements de Jésus et s’assure que les nouvelles générations reçoivent l’entièreté du message qu’il a donné au monde. Gloire à Dieu pour le ministère du Saint-Esprit.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 14 :25-31; LSG

« 25 Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous. 26 Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

Jean 14:25-26; LSG

Pendant qu’il était sur la terre Jésus n’a pas pu tout dire aux disciples. Ils n’étaient pas capables de porter certaines choses. La venue du Saint-Esprit allait les rendre capables de recevoir des choses plus profondes du cœur de Dieu.

Sans la présence du Saint-Esprit, l’homme est limité, très limité.

Consolateur : Paraklētos – Un avocat qui donne des preuves qui tiennent la route au tribunal parce qu’il est assez proche de la situation.

C’est le Père qui envoie le Saint-Esprit au nom de Jésus. Il vient pour rappeler les choses que Jésus avait transmises aux disciples et aussi pour les amener plus loin. Les disciples du Seigneur n’auraient jamais pu bâtir l’Église si l’Esprit n’était pas venu. Comment auraient-ils pu se souvenir avec exactitude des choses qu’il avait dites ? Comment auraient-ils fait pour comprendre le sens de ses paroles ?

Le Saint-Esprit descend sur les disciples en l’An 29, l’année de la mort, de la résurrection et de l’ascension du Seigneur. L’Église est née à Jérusalem dans un grande démonstration de puissance.  La conversion de Paul intervient entre 30 et 35. Il faudra attendre les années 48 pour voir paraître la première lettre aux Galates. Vers 50 l’épître de Jacques, entre 50 et 55, l’évangile de Matthieu, etc. Les derniers écrits de la Bible (1, 2 et 3 Jean, l’évangile de Jean et l’Apocalypse) sont écrits entre 90 et 100.

La cohésion des vingt-sept livres de Nouveau Testament entre eux d’abord, et puis avec les écrits des prophètes est stupéfiante. Le Saint-Esprit a rappelé aux disciples de Jésus ses enseignements. Il est intéressant de noter que des rédacteurs comme Jacques et Jude, les petits frères du Seigneur selon la chair, Marc le neveu de Pierre, Luc et Paul ne faisaient pas partie des douze. Ils ont été enseignés par le Saint-Esprit.

L’Esprit de Dieu sonde les profondeurs de Dieu. Il peut extraire du dedans du Père dont la connaissance est infinie, tout fragment d’information que l’on a besoin de savoir sur n’importe qui ou n’importe quoi. Sans la venue du Saint-Esprit, l’œuvre de Jésus aurait été anéantie par les limitations naturelles des hommes qui l’avaient suivi.

C’est Jésus qui bâtit son Église par le Saint-Esprit qu’il a donné à ceux qui croient. C’est le Saint-Esprit qui est l’Auteur de la Bible. Il a été aux côtés des prophètes du passé. Il est maintenant avec ceux qui marchent dans les traces de Jésus. Le Principe qui était demeure : ce n’est pas par la puissance ou par la force de l’homme, mais c’est par l’Esprit du Seigneur.

Le livre des Actes qui est la suite logique du ministère de Jésus décrit dans les évangiles, est la preuve que le Saint-Esprit change des hommes simples en des personnes extraordinaires. La vérité c’est qu’ils sont extraordinaires du point de vue des hommes naturels; du point de vue du ciel, ils sont normaux. En effet le surnaturel est la vie chrétienne normale.

« 27 Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. »

Jean 14:27; LSG

La Paix : eiréné – l’intégralité, c’est-à-dire lorsque toutes les parties essentielles sont réunies ensemble. La paix que le monde donne ne demeure pas. Elle est aussi fragile que la vapeur. Elle s’appuie sur des choses qui passent.

La paix qui vient de Jésus demeure éternellement.  C’est une partie intégrante de la vie de Dieu.

Comment demeurer dans la paix ? – C’est en gardant nos regards sur le Seigneur. Il est le Rocher sur lequel sont bâties nos vies. Tout autre sol est faillible. Apprenons à garder nos regards et notre cœur sur Lui quoi qu’il arrive. Celui qui est le Premier est aussi le Dernier. S’il est le Dernier, il revient du Futur pour nous montrer le chemin du succès. Que nos cœurs ne se troublent pas. Si notre cœur flanche, nous ne pourrons pas saisir ce qu’il donne.

Les rapports de nos cinq sens ne peuvent pas faire mentir la parole de Dieu. C’est en demeurant ferme dans nos convictions que nous gardons ouvertes les portes dimensionnelles par lesquelles les anges de notre Dieu imposent aux situations les paroles que nous croyons. Celles que nous confessons en rendant grâce à Dieu qui règne. C’est du ciel que l’on impose à la terre ce que Dieu a dit. On le fait en croyant et en disant ce qu’il dit.

Les disciples devaient croire que Jésus venait à eux dans la personne du Saint-Esprit et qu’ils allaient pouvoir faire exactement comme ils l’avaient vu faire.

Qu’est-ce que nous croyons ? Quelles sont nos attentes ? Quelle place le Saint-Esprit occupe-t-il dans nos vies ? Avons-nous compris que ce n’est pas par la puissance ou la force de l’homme, mais par l’Esprit de Dieu ?

« 28 Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père; car le Père est plus grand que moi. »

Jean 14:28; LSG

Celui qui parle est Celui qui qui le Saint-Esprit a dit des choses merveilles :

  1. lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu (Philippiens 2 :7).
  2. Ne crains point! Je suis le premier et le dernier (Apocalypse 1 :17).
  3. Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. (Apocalypse 21 :6).
  4. Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu (Jean 1 :1-2).

Au moment où il parle à ses disciples, il n’a pas repris la gloire qu’il avait auprès du Père. Mais lorsqu’il quittera la terre, il sera revêtu de la gloire qu’il avait dès le commencement. Les disciples peuvent se réjouir parce qu’il leur enverra son Esprit qui est illimité.

En Jésus, c’est la plénitude de Dieu qui vient à nous. Étant égal à Dieu, il choisit de se soumettre à Dieu. Quand nous lisons ces paroles :  Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ (1 Corinthiens 11 :2), n’allons pas croire qu’il y aurait des contradictions dans la Bible.

C’est ordre établi au commencement pour l’exercice de l’autorité dans l’univers et spécifiquement dans le monde.

« 29 Et maintenant je vous ai dit ces choses avant qu’elles arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez. »

Jean 14:29; LSG

Jésus a déclaré plusieurs prophéties avant son départ de la terre. Bon nombre se sont accomplies de manière merveilleuse. La venue du Saint-Esprit et la puissance reçue par ses disciples, leur persécution, l’expansion de l’Église (Jérusalem, la Judée, la Samarie et les extrémités de la terre), la destruction du temple de Jérusalem, l’apostasie, etc.

Toutes témoignent qu’il est Celui qui devait venir. Il est la semence de la femme qui écrase la tête du serpent. Il est le Christ, le Fils du Dieu vivant. Nous sommes qui il dit que nous sommes. Gloire à Dieu.

« 30 Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi; 31 mais afin que le monde sache que j’aime le Père, et que j’agis selon l’ordre que le Père m’a donné, levez-vous, partons d’ici. »

Jean 14:30-31; lSG

Satan peut manipuler et dominer celui qui a en lui quelque chose de sa nature. Il ne peut dominer Celui qui en entrant dans le monde a reçu son sang du ciel. Satan a accès à la vie de tout homme par la porte du péché. Il est important de comprendre que le péché est sa propriété. C’est le premier à s’être rebellé contre son Dieu. En tant que tel, il règne sur tous les rebelles.

C’est en devenant une même plante avec Jésus par la conformité à sa mort que nous échappons à son contrôle. Celui qui est en Christ est une nouvelle création.

Jésus sait que Judas qui a quitté leur présence conduira cette nuit même les soldats du temple pour l’arrêter. Il sait que Ésaïe 52 et 53 doivent s’accomplir. Il sera frappé comme Berger et ses brebis seront dispersées. Tous l’abandonneront pour sauver leur vie. Il va se soumettre à la volonté du Père par amour.

C’est souvent seulement après coup que certaines choses peuvent être comprises. Ce sont leurs effets qui expliquent en définitive leur importance. Les disciples comprendront plusieurs choses après la résurrection de Jésus et surtout après la venue du Saint-Esprit.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire 2 Pierre 1 :19-21
  • Lire Ésaïe 26 :3
  • Lire Apocalypse 1
  • Examinons nos vies et fermons les portes à Satan par la repentance – le péché est sa propriété.

Requêtes

Père, au nom de Jésus, remplis-moi de ton Esprit. Je veux marcher comme Jésus a marché. Apprends-moi tes voies.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW