fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mardi 7 Juin 2022

Pensée : La nouvelle création est un grand mystère.  Par le Saint-Esprit nous comprenons chaque jour un peu plus des merveilles que le Père a faites pour nous les hommes. Les limitations du passé n’ont plus droit de cité dans nos vies. Si nous comprenons ce que Jésus dit, nous ferons l’expérience de la vie de Dieu dans son potentiel maximal. Mettons-nous à son école et mettons en pratique les choses qu’il nous montre. Il a tout fait pour nous donner des exemples précis à suivre dans chaque situation. Il nous a donné Celui qui n’est pas limité : le Saint-Esprit. C’est Lui qui nous enseigne toute chose avec grande patience. Gloire à Dieu, nous faisons des exploits.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 10 :19-30; LSG

« 19 Il y eut de nouveau, à cause de ces paroles, division parmi les Juifs. 20 Plusieurs d’entre eux disaient: Il a un démon, il est fou; pourquoi l’écoutez-vous? 21 D’autres disaient: Ce ne sont pas les paroles d’un démoniaque; un démon peut-il ouvrir les yeux des aveugles? »

Jean 10:19-21; LSG

Maintes fois les juifs se sont trouvés divisés dans leurs réactions aux propos tenus par Jésus.

Les plus fervents de ses opposants l’accusent de folie ou d’être sous l’influence d’un esprit impur. Ils cherchent tous les moyens possibles pour dissuader ceux qui étaient frappés par son enseignement de continuer de l’écouter.

Lorsque le Saint-Esprit est à l’œuvre, quand bien même nous ne comprendrions pas tout ce qui se passe, si nous imposons le silence à la chair et que nous refusons de suivre aveuglément le monde dans sa peur hystérique des choses profondes de Dieu, nous commencerons à comprendre.

La Parole que nous recevons devient une lampe à nos pieds et une lumière sur notre sentier. Seulement, il faut que se taise la chair. Ou bien, il faut apprendre à ignorer ses plaintes. C’est lorsque nous nous portons en avant pour aller là où il nous mène que réalisons en avançant que les choses profondes de Dieu sont des délices pour notre esprit et pour notre âme. Notre être parfois à notre insu soupire après tout ce que le Père donne.

Celui qui permet à la Parole d’entrer et de faire son œuvre verra bientôt plus clairement. C’est à la lumière de Sa Parole que nous voyons la Lumière. Le Père nous a destinés à entendre sa voix et à voir les mouvements de son Esprit.

Que personne ne nous dissuade d’écouter Jésus. C’est seul que chacun de nous est entré dans le monde, c’est aussi seul que la majorité sortira. Et c’est seul que chacun se tiendra devant Lui pour répondre de l’utilisation qu’il a faite des mines et talents qu’il lui a confiés.

Les divisions sont normales parce que Jésus est venu sur la terre pour un jugement : ceux qui disent qu’ils voient demeurent aveugles. Ceux qui reconnaissent leur pauvreté sont enrichis par les révélations que le Saint-Esprit donne.

« 22 On célébrait à Jérusalem la fête de la Dédicace. C’était l’hiver. »

Jean 10:22; LSG

La fête de dédicace

Du grec enkainia – mentionné seulement dans ce verset des Apôtres (Nouveau Testament), le récit de son origine apparaît dans les écrits intertestamentaires, plus précisément dans 1 Maccabée et dans les écrits de l’historien Joséphus.

Elle se tenait le 25 de Chisleu, ce qui, en l’an 29, correspondrait au 19 décembre, en commémoration de la rénovation, et de la reconsécration du temple par Judas Maccabée après sa profanation par Antiochus. Elle durait huit jours et se distinguait par l’illumination de la ville, du temple et d’autres lieux dans tout le pays, d’où son nom de « Fête des Lumières ». 

Voici quelques particularités de cette fête :

  1. On augmentait, nuit après nuit, du nombre de lumières qui commémoraient la restauration du temple.
  2. Tout jeûne et tout deuil public étaient interdits.
  3. Le grand enthousiasme parmi le peuple lui faisait désirer la délivrance du joug romain.

Si Jésus avait accepté de jouer un rôle politique, la majorité de Juifs n’aurait pas hésité à reconnaître en Lui le Messie et à le couronner roi d’Israël. Ils n’avaient pas compris que la semence de la femme venait pour porter nos péchés en mourant à la croix – il fallait qu’il soit fait malédiction pour que nous devenions agréables au Père. C’est de sa justice que nous avons été vêtus.

Il est intéressant de noter que Jésus n’a utilisé aucun symbole de cette fête pour enseigner le peuple. Il n’a fait aucune association entre Lui et les éléments de la fête de dédicace.

Plus tard les apôtres du Seigneur et les églises n’en ont pas fait cas. Il n’y avait pas de célébration en hiver dans les églises chrétiennes en rapport avec la dédicace du temple qui avait été détruit en 70 par les Romains ou pour la célébration de la reine du ciel et de son fils. C’est important de le prendre en note pour se distancer des choses que l’apostasie a introduites dans la chrétienté quelques années après le départ des derniers apôtres du Seigneur et de leurs disciples.

« 23 Et Jésus se promenait dans le temple, sous le portique de Salomon. 24 Les Juifs l’entourèrent, et lui dirent: Jusques à quand tiendras-tu notre esprit en suspens? Si tu es le Christ, dis-le-nous franchement. 25 Jésus leur répondit: Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi. »

Jean 10:23-25; LSG

Jésus-Christ avait profondément touché les Juifs par les paroles qu’il avait prononcées. Jamais personne n’avait parlé comme Lui en Israël. Partout où il allait, le peuple le suivait. Pendant qu’il est dans le temple, sous le portique de Salomon, les Juifs le pressent de s’identifier clairement comme le Sauver d’Israël.

Les Juifs cherchaient un roi pour se débarrasser de la domination des Romains. Celui qui était descendu du ciel n’était pas venu pour combattre la chair et le sang. Il était venu pour écraser la tête du serpent.

Les Juifs ne voient pas parce qu’ils n’ont pas reçu l’enseignement du Père. Certaines choses ne deviennent évidentes qu’à partir du moment où l’on entre dans le système de Dieu. Les Paroles qu’il nous donne nous transforment. Lorsque nous nous soumettons à sa parole et que nous abandonnons ce qui ne vient pas de Lui, nous sommes transportés de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière.

Comprenons-nous le sens des choses que le Père opère dans nos vies et autour de nous ? Si nous prenions le temps de les examiner, nous verrions qu’elles nous appellent à quitter les choses auxquelles nous nous attachons pour aller plus loin. Il veut nous donner du vin nouveau. Nous mourrons à ce qui nous retenait pour vivre par son Esprit dans des sphères plus élevées. Gloire à Dieu.

« 26 Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis. 27 Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. 28 Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. »

Jean 10:26-28; LSG

Compte tenu de ce qu’il est le Bon Berger qui vient Lui-même pour prendre soin de ses brebis en raison de la faillite de ceux à qui il avait confié le peuple, et que les brebis reconnaissent la voix de leur Berger, ce sont ceux qui appartiennent à Jésus qui croient en Lui.

Il est venu dans le monde pour un jugement – ce jugement sépare ceux qui disent qu’ils voient de ceux qui s’humilient devant Lui et qui acceptent le secours qu’il apporte aux hommes.

Celui qui croit en Jésus a la vie éternelle. Il est né de Dieu. Tant qu’il demeure en Jésus, Satan ne peut pas le toucher. Ceux qui refusent d’être recréés en Jésus demeurent dans la mort spirituelle. Ils sont déjà condamnés.

« 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. 30 Moi et le Père nous sommes un. »

Jean 10:29-30; LSG

C’est le Père qui attire les hommes vers Jésus. Il est la SEULE PORTE par où l’on passe pour entrer dans la famille de Dieu.

Ceux qui font alliance avec le Père par Jésus sont en réalité dans les mains du Père. C’est par Jésus que le Père accomplit ses desseins dans le monde et dans la vie de ceux qui croient.

Celui qui est dans les mains de Jésus est aussi dans les mains du Père parce que ce sont les ordres du Père que Jésus a exécutés. Jésus depuis le début fait seulement la volonté du Père.

Le secret de l’autorité et de la puissance se trouve dans l’union avec le Père. Cette union Jésus l’a réalisé en marchant par l’Esprit de Dieu.

Si nous marchons par l’Esprit de Dieu, nous sommes unis au Père et au Fils. Nous sommes inébranlables.

Compte tenu de ce que Jésus est UN avec le Père; et que celui qui est en Jésus est UN esprit avec Jésus,

alors celui qui est en Jésus, est UN esprit avec Jésus et le Père.

Cette vérité est le fondement de notre identité et de notre autorité dans ce monde où nous avons été déployés pour représenter le Dieu vivant. Gloire à Dieu.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Jean 7 :12, 30-31, 40-41; 9 :8-9, 16 – Divisions causées par Jésus
  • Lire Matthieu 10 :34-42 – Jésus est venu dans le monde pour le séparer en deux.
  • Lire 1 Corinthiens 6:17; Jean 15:5, 7

Requêtes

Père, au nom de Jésus, montre-moi comment vivre pleinement mon union avec Toi et avec Jésus. Je veux faire ta volonté.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW