fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du mercredi 25 mai 2022

Thème 3 : Il y a une langue de feu pour chaque disciple de Jésus

Pensée 3: Tant que nous pensons pouvoir continuer de vivre sans la présence glorieuse du Saint-Esprit en nous, si nous sommes satisfaits du statuquo, il ne se passera rien. Dieu a une flamme de feu pour tout homme qui croit l’Évangile de Christ. Cette personne est transformée en une extension du ciel sur la terre. Sa vie est surnaturelle – Dieu peut faire des choses prodigieuses par lui. Il règne dans ce monde, il ne subit plus les choses. Gloire à Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Actes 2 :1-4; LSG

« 1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. »

Actes 2:1; LSG

Pentecôte = Fête des semaines. On comptait cinquante jours à partir de la fête des prémices de la moisson jusqu’au lendemain du septième sabbat. On apportait deux pains cuits avec du levain à l’Éternel et sept agneaux d’un an sans défaut, etc. Ces offrandes étaient les prémices à l’Éternel. Les israélites devaient voyager de partout pour célébrer cette fête à Jérusalem.

Il est intéressant de noter que Jésus-Christ est ressuscité le jour de la fête des prémices de la moisson et que le Père a envoyé le Saint-Esprit le jour de la Pentecôte. Jésus-Christ est la promesse que la moisson qui vient sera bonne et abondante. Le jour de la Pentecôte célèbre la fidélité de Dieu qui donne une abondante moisson. Trois-mille personnes entreront dans l’Église à la suite de la prédication de Pierre. C’est par la puissance du Saint-Esprit que cela fut rendu possible. La venue du Saint-Esprit c’est l’assurance que l’impossible devient possible.

« 2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. 3 Des langues, semblables à des langues de feu , leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. 4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. »

Actes 2:2-4; LSG

Il était neuf heures du matin ce jour-là. Environ cent-vingt disciples de Jésus étaient dans la maison où ils s’étaient réunis depuis son départ pour prier et pour méditer sur ses enseignements. Ils attendaient avec ferveur et anticipation la Promesse. Le Saint-Esprit vint sur eux dans un bruit semblable à celui d’un puissant vent. Et tous voient des langues de feu apparaitre et se poser sur la tête de chacun.

De la même manière que le Saint-Esprit était descendu sur le mont Sinaï dans le désert, et puis dans le tabernacle de Moïse et plus tard dans le temple construit par Salomon, il descendit pour faire d’eux sa demeure.

Par le miracle de la nouvelle naissance, le tabernacle est construit. Par le miracle de l’immersion dans le Saint-Esprit, Dieu vient y demeurer.

C’est par le feu que les sacrifices étaient consumés. On parlait d’holocauste parce que la victime était transformée en cendre par les flammes du feu. Le Saint-Esprit vient pour consumer le sacrifice de notre vie. Il détruit tout ce qui est humain, charnel pour laisser toute la place à Dieu.

Une langue de feu pour chacun

L’expérience d’être marqué puis rempli par le Saint-Esprit a été vécue par chacun des cent-vingt disciples – au nombre desquels se trouvaient Marie la mère de Jésus selon la chair, ses frères, les onze apôtres et plusieurs autres disciples.

La promesse est pour toute personne qui entend l’Évangile de Christ et qui croit. Dieu a une flamme pour toute personne qui vient à Lui.

Lorsque le Saint-Esprit est descendu sur le mont Sinaï en présence des israélites qui venaient de sortir de l’Égypte, la montagne a été transformée en une autre montagne. Elle est devenue glorieuse, flamboyante, sainte. Elle vibrait à cause de la puissance de Dieu. La veille elle était une montagne comme les autres montagnes. Mais lorsqu’il y descendit pour se montrer au peuple, elle fut transformée en une autre montagne. La montagne est subitement devenue une sorte de portion ou domaine du ciel sur la terre. La montagne était tellement marquée de la présence de Dieu qu’il était interdit à quiconque de s’approcher de trop près au risque de mourir.

La veille du jour où le Saint-Esprit est descendu sur le tabernacle construit par Moïse, l’œuvre de mains des artisans ne portait pas encore la présence glorieuse de Dieu. Lorsque tout est consacré à l’Éternel et qu’il descend, la gloire de sa présence fait du tabernacle un objet à part; qui était honoré par le peuple comme étant la demeure de Dieu. Pendant la nuit une colonne de feu était au-dessus du tabernacle et durant la journée, c’était une colonne de nuée. Le tabernacle n’était plus profane ou commun. Il avait été transformé en un autre tabernacle. Une extension du ciel sur la terre.

La même chose se produisit le jour de la dédicace du temple de Salomon lorsqu’il était en prière en compagnie des sacrificateurs, des anciens du peuple et de tous Israël. La gloire de Dieu a rempli le temple lorsque l’Esprit de Dieu est descendu pour en prendre possession. Ce qui était la veille le fruit du labeur des architectes, constructeurs et autres artisans, était changé en un autre lieu. Il était devenu glorieux, sacré, une extension du ciel sur la terre.

Lorsque la flamme sous forme de langue se déposa sur la tête de chaque disciple ce matin-là, il fut changé en un autre disciple. Le même Saint-Esprit qui était descendu sur le mont Sinaï, dans le tabernacle de Moïse, dans le temple de Salomon, sur Jésus, descendait sur chaque disciple pour faire le lui une habitation de Dieu; une extension du ciel sur la tête.

De la même manière que ceux qui ont collaboré avec le Saint-Esprit au temps des patriarches et sous l’Ancienne Alliance n’ont manqué de rien et ont fait des exploits, pareillement, sous la nouvelle alliance, nous ne manquons de rien et nous ferons de grands exploits. Car le Saint-Esprit, qui était seulement avec eux, habite en nous dans notre esprit. Le TOUT de Dieu est présent dans chaque personne qui reçoit le Saint-Esprit.

Il y a une langue de feu pour chaque chrétien. Personne n’est oublié par notre Dieu. Il a prévu que chacun reçoive abondamment la plénitude de Dieu et grâces sur grâces.

Lorsque le Saint-Esprit proclame : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » 2 Corinthiens 5 :17; LSG – il parle de la réalité céleste qui a pris place dans la vie (en réalité dans l’esprit) de celui qui a été transformé en une habitation de Dieu; une extension du ciel sur la terre.

La difficulté réside sur la première partie de ce verset. Quelqu’un est-il vraiment en Christ s’il n’a pas entendu l’Évangile de Christ correctement prêché ? À Éphèse, lorsqu’il fait la rencontre des disciples qui ont seulement reçu le baptême de Jean et qui n’avaient pas entendu parler du Saint-Esprit, Paul leur expose clairement l’Évangile de Christ. Ils sont immergés au nom de Jésus; ensuite il leur impose les mains afin qu’ils soient immergés dans le Saint-Esprit.

Dieu veut faire de tout homme, une extension du ciel sur la terre. Lorsque le Saint-Esprit vient, il produit dans nos vies et à travers nous des miracles, des signes et des prodiges.

S’il n’y a pas de puissance, si les œuvres du diable ne sont pas détruites et que le royaume de Dieu n’est pas établi sur les mêmes fondements que ceux utilisés par le Seigneur et ses apôtres, nous manquons quelque chose. Nous ne représentons pas convenablement le royaume de Dieu.

Ne nous trompons pas sur notre rôle. Nous avons simplement à recevoir le message et à nous attendre à être remplis comme les disciples ont fait. Lorsque le Saint-Esprit est venu, les disciples n’avaient pas à fournir des efforts pour produire les choses que le Père donne gratuitement. C’est Jésus qui faisait en eux par le Saint-Esprit.

Jésus est Celui qui immerge dans le Saint-Esprit. Il est parfaitement en accord avec le Père qui a fait la promesse de venir habiter dans la nouvelle création. Disons-Lui notre désir d’être rempli. Étudions ce sujet. Méditons continuellement sur les choses qu’il nous révèle. Ouvrons-nous à Lui et recevons par la foi.

Lorsque le Saint-Esprit vient, il nous donne au minimum une langue du ciel. Laissons-nous emmener toujours plus loin dans les dimensions de Dieu. Avançons par la foi.

Attendons-nous à voir les miracles et les prodiges : chassons les démons, imposons les mains à nous-mêmes et aux malades autour de nous, prophétisons, donnons la vie de Dieu autour de nous. C’est en agissant ainsi que nous ferons grandir notre habilité à répandre l’onction du Saint-Esprit.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Exode 19 :10-25 – Le Saint-Esprit descend sur le mont Sinaï
  • Lire Exode 25 :8-9 – Le Saint-Esprit veut habiter parmi son peuple
  • Lire Exode 40 – Dieu vient habiter au milieu de son peule. Dans la nouvelle alliance chacun de nous est le tabernacle qu’il veut venir habiter par son Esprit
  • Lire 2 Chroniques 5 :11-14 – Le Saint-Esprit descend dans le temple de Salomon.
  • Lire Actes 1 :8

Requêtes

Père, merci pour la promesse du Saint-Esprit. Je ne veux pas vivre sans sa présence en moi. Fais grandir en moi le désir d’être rempli. Je veux être une extension du ciel sur la terre. Au nom de Jésus.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW