fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditations du Samedi 16 avril 2022

Pensée : Nous avons tendance à nous attacher à ce qui nous est familier; aux traditions des anciens et aux coutumes du monde. Celui qui vient d’en haut nous pousse à considérer les dons de Dieu et son amour infini. Il a pour nous des projets de bonheur et non pas de malheur. Si nous délaissons que nous avons pour demander ce qu’il nous donne, nous serons richement comblés des trésors inestimables qui viennent du ciel. Le choix nous appartient. Nous pouvons connaître l’abondance et la richesse de Jésus ou bien de demeurer dans les vieilles outres de nos traditions.
La sagesse nous montre la voie à suivre. Imitons Jésus pour la gloire de Dieu. Il a mis en premier l’obéissance à Dieu.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 4 :1-10 LSG

« 1 Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu’il faisait et baptisait plus de disciples que Jean. 2 Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c’étaient ses disciples. 3 Alors il quitta la Judée, et retourna en Galilée. »

Jean 4:1-2; LSG

La renommée de Jésus s’accroît grandement dans la Judée à cause du nombre de personnes de plus ne plus important qui embrassent son message. Plusieurs se font immerger pour l’adopter comme leur Rabbi (Maître).

Deux choses importantes à noter sur l’immersion :

  1. Jésus n’a immergé personne. Il a confié cette responsabilité à ses disciples.
  2. C’est celui qui a cru la prédication de Jésus qui est placé en Lui par l’ordonnance de l’immersion dans l’eau.

Sur la base de quel message les gens étaient-ils immergés par les disciples ?

Sur la base du message qui proclamait Jésus comme le Fils de David, le Messie, le Roi d’Israël, le Prophète annoncé par Moïse et les autres.

Le cœur du message de Jésus dans toutes les villes devait être semblable à celui qu’il proclama à Nazareth, la ville où il avait grandi « 18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, 19 pour publier une année de grâce du Seigneur. » Luc 4 :18-19; LSG.

Celui qui croit que Jésus est l’accomplissement de la promesse faite par Yahweh à Israël, et qui connaît les Écritures, doit nécessairement croire qu’il est Dieu venu en chair (Ésaïe 35 :4). C’est sur la confession de Jésus-Christ, Fils de Dieu que le pardon des péchés s’obtient et que l’on est immergé.

Celui qui rejette Jésus-Christ venu en chair, ne peut recevoir le pardon de ses péchés. On ne peut pas l’immerger. Celui qui confesse Jésus-Christ venu en chair recherche l’immersion au nom de Jésus par obéissance à Dieu.

« 4 Comme il fallait qu’il passât par la Samarie, 5 il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. 6 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ la sixième heure. »

Jean 4:4-6; LSG

Jésus était semblable à nous. Il connaissait la faim, la soif, la fatigue. Il est capable de compatir à chacun de nos soucis. Nous pouvons nous ouvrir à Lui en toute confiance.

Il est bien de noter que Jésus ce n’est pas par hasard que Jésus s’est assis près du puits de Jacob. La mention de l’heure (« C’était environ la sixième heure. ») traduit le fait que le Père est le Maître du temps et des circonstances de nos vies. Sachons bien qu’il n’est pas l’auteur de tout ce qui se passe dans nos vies. Cependant, il contrôle tout pour notre bien.

Jésus attendait l’arrivée de la femme samaritaine en qui le Père voulait faire un travail. Il était en avance au lieu de rendez-vous et il attendait son arrivée.
Sachons que le Père nous a précédés. Il nous attend au point de rendez-vous. Quelqu’un dira, mais je ne sais pas exactement où est le lieu de mon rendez-vous avec Jésus ?

Bienaimés, les récits des Écritures nous enseignent que nous connaissons le chemin qui conduit au lieu du rendez-vous où le Père pourra faire un travail dans nos vies. C’est celui de l’obéissance. Celui qui marche dans la crainte de Dieu, obéissant de tout son cœur aux choses qu’il a apprises du Saint-Esprit, sera conduit par la bonne main de notre Dieu au lieu du rendez-vous.

Réjouissons-nous, il ne nous a pas oubliés. Chaque jour qui passe nous rapproche de la délivrance ou de la percée. Malgré les manipulations et manigances du diable, malgré ses protestations, l’élévation finit par être le lot de celui qui se confie en l’Éternel.

« 7 Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit: donne-moi à boire. 8 Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. 9 La femme samaritaine lui dit: comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? -Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains. – 10 Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. »

Jean 4:7-10; LSG

Ô l’amour de Dieu…qu’il est beau l’amour de Dieu. Le ciel fera TOUT pour attirer le pécheur de la voie large au chemin étroit qui conduit à la vie. Dieu veut faire partie de notre histoire. Il nous a créés pour la gloire. Jamais un homme n’a atteint le succès en marchant loin des desseins de Dieu pour sa vie.
La requête de Jésus poursuit un seul but : créer l’occasion de l’interaction avec la femme samaritaine. Le Père veut voir les plans de bonheur qu’il a formés se réaliser dans nos vies. Nous ne sommes pas entrés dans le monde pour ne connaître que peines et misères. Il nous a recréés en Jésus pour une vie surnaturelle.
Parfois, sans le savoir, nous fermons la porte au Seigneur. Nous refusons de marcher sur les sentiers nouveaux qu’il trace.

Les premières réactions de la samaritaine sont dictées par les traditions. Aujourd’hui comme hier les traditions (les vieilles outres) nous empêcheront d’entrer dans le meilleur de Dieu. Car elles sont essentiellement terrestres. Celui qui nous parle est céleste. Il veut nous emmener dans les choses d’en haut.

Si nous prenons le temps d’examiner les fondements de nos hésitations ou de notre refus d’aller où nous conduit le Saint-Esprit, nous verrons que ce sont des commandements d’hommes. Aucune tradition n’abrogera la Parole de Dieu. Car la Parole de Dieu vient de l’éternité. Et elle est établie dans le ciel pour toujours. Celui qui l’a élevée au-dessus de son propre nom ne touchera pas à ce qui est le soutien de toute chose.

Que devons-nous faire ? La sagesse nous invite à nous soumettre à Celui qui est plus grand que nous. Ses ordonnances tracent le chemin des choses du ciel. Rien sur la terre ne leur est comparable.

Les prochaines paroles du Seigneur identifient la cause de notre pauvreté spirituelle. Nous nous attachons à nos traditions (qui sont en fait des guenilles spirituelles) parce que nous ne connaissons pas ce que le Père est capable de nous donner et nous ne connaissons pas qui est Celui qui nous parle.

Une puissance d’aveuglement maintient les hommes dans les chaines du mensonge, de l’idolâtrie, de la destruction et de la mort. Et ils ne voient pas parce qu’ils ne sont pas en Jésus. Si un jour ils étaient en Lui, aujourd’hui, ils sont loin de Lui.

Celui qui marche sa suite demeure dans la Lumière. Si nous sortons allègrement de la Parole, pouvons-nous dire que nous sommes encore en Lui ?

Il n’y a rien dans ce monde qui équivaut les dons que le Père nous a faits par Jésus; RIEN. Ne cherchons plus dans le monde ce que le Père nous a donné par Jésus. Le Père veut nous voir posséder les choses qu’il nous a données par Jésus. Il Lui tarde de nous voir revêtir sa gloire.

Beaucoup travaillent pour la nourriture qui ne nourrit pas. Il dépense leurs ressources pour des choses terrestres. Lorsqu’ils rassemblent, l’adversaire vient pour voler, pour détruire, et pour tuer. Ils ne connaissent pas la paix. Ils ont soif de ce qu’ils ne connaissent pas. Ils sont spirituellement pauvres.
Jésus remplit de vie celui qui vient à Lui. La source d’eau vive dont il parle coule dans la vie de tous ceux qui sont nés de l’eau et de l’Esprit.

Remarquons que Jésus dit à la samaritaine que nous avons besoin de révélation : la révélation de Dieu et de ce qu’il donne. Ensuite, nous devons demander à recevoir ce qui est disponible pour nous. Celui qui ne demande pas montre qu’il ne connaît pas la valeur de ce que le Père donne en Jésus.

Celui qui ne demande pas les trésors du ciel s’appuie encore sur les choses naturelles. Il pense pouvoir avancer avec la sagesse et la puissance qui vient des traditions. Bienaimé, Dieu veut nous délivrer des chaines des vieilles outres. Tout ce qui ne vient pas d’en haut n’est pas pour nous.

Tout ce qui ne s’aligne pas sur les Écritures n’est pas pour nous. Rejetons tout ce qui nous limite, pour prendre ce que le Père nous donne. Demandons et recevons pour la gloire de Dieu.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Ésaïe 61 :1-3
  • Lire Jérémie 2
  • Lire Apocalypse 7 :17; 21 :6

Requêtes

Père, ouvre mes yeux afin que je te voie et que je considère les trésors du ciel qui m’appartiennent en Jésus. Je ne veux plus m’attacher aux vieilles outres des traditions des hommes.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW