fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Samedi 9 avril 2022

Pensée :  Celui qui met sa confiance dans la chair est maudit. Il fera certainement naufrage, car il n’y a rien de bon dans l’homme. Nous avons grandement besoin de Jésus. Par Lui, Dieu nous a donné une nouvelle nature. Ensuite, il nous a donné son Esprit afin que nous soyons de belles copies de son Fils. Gloire à Dieu nous participons aux choses du ciel.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 2 :23-25; LSG

« 23 Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de Pâque, plusieurs crurent en son nom, voyant les miracles qu’il faisait. »

Jean 2:23; LSG

Jésus reste à Jérusalem pour célébrer Pâque. Le 14 du mois de Nissan les juifs immolaient un agneau pour commémorer la délivrance de l’esclavage et la sortie de l’Égypte. Du 15 au 21, c’était la fête de pains sans levains.

Jésus a observé les sept fêtes de l’Éternel durant son ministère terrestre.

Il en a accompli quatre:

  • Pâque: mort de Jésus,
  • Pains sans levain: Jésus au séjour des morts – il enlève nos péchés
  • Prémices: Résurrection de Jésus
  • Pentecôte: Descente du Saint-Esprit

et il reste trois fêtes à accomplir

  • Trompettes: Résurrection et Enlèvement des saints
  • Expiation: Tribulation et Second retour du Seigneur
  • Tabernacles: Règne millénaire

Pourquoi Dieu fait-il des miracles ?

Le but du miracle est de pousser les hommes à la repentance. Lorsque le Père nous fait voir la puissance de son Esprit, c’est pour nous amener dans une relation plus profonde. Celui qui a vu sa main, est invité à désirer sa compagnie, son école, ses voies. Après avoir vu la grandeur de Dieu en Égypte, Moïse crie sa soif de connaître plus profondément les voies de Dieu. Il désire être transformé pour penser comme Dieu pense; pour voir les choses comme il les voit.

Il y a dans la repentance une dimension de mort de l’homme naturel. Dieu ne peut rien faire avec celui qui est attaché à sa propre vie.

À Jérusalem, nombreux reconnaissent que Jésus est le Messie – le prophète annoncé par Moïse. Il est difficile de conclure qu’il croyait déjà qu’il est le Fils de Dieu. Parce que cette révélation n’est donnée que beaucoup plus tard par le Père à Pierre. Au début, ceux qui suivaient Jésus ne comprenaient pas tout de Lui ou de son ministère.

Retenons que lorsque le Père agit puissamment dans nos vies, c’est aussi une invitation à une plus grande intimité avec Lui. Donnons-Lui avec joie toute la place qui lui revient.

« 24 Mais Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous, 25 et parce qu’il n’avait pas besoin qu’on lui rendît témoignage d’aucun homme; car il savait lui-même ce qui était dans l’homme. »

Jean 2:24-25; LSG

Le désir de tout évangéliste ou prédicateur c’est de voir les gens recevoir le message que nous proclamons. Tout chrétien aime conduire les hommes à faire la prière du salut.

Jésus ne met pas sa confiance dans les personnes qui reçoivent son message. Il ne se laisse pas influencer par ce qu’ils disent de Lui. Car il les connaissait tous. Il savait que l’homme n’est que faiblesse. Il savait que le péché était en nous. Pourquoi mettre une grande espérance dans des personnes qui n’ont pas reçu le Saint-Esprit ?

Pour comprendre ce qui est dit ici, prenons l’exemple de Pierre qui avait suivi Jésus pendant trois ans et demi. À la vielle de la crucifixion, il jurait qu’il n’abandonnerait jamais Jésus. Il disait être prêt à mourir avec le Seigneur. Jésus qui connaissait ce qui est en l’homme, dit la vérité à Pierre qui comptait sur sa capacité « 34 Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. 35 Pierre lui répondit: quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous les disciples dirent la même chose. » Matthieu 26 :34-35; LSG. 

Nous savons tous que Pierre se trompait. Car, plus tard sans la nuit, il a renié Jésus. Il a même juré ne pas le connaître. La chair n’est pas un solide appui lorsque viennent les temps difficiles. Il n’y a rien de bon dans l’homme naturel.

Nous aimons à penser que nous sommes quelque chose, que nous sommes intelligents, forts, capables. Le diable a réussi à nous convaincre de ce que nous avons tout et que nous n’avons pas besoin de Dieu.

Pourquoi attendre Dieu alors que les scientifiques et les chercheurs ont découvert ci et çà ? Pourquoi perdre son temps à prier alors que la science a établi ceci ou cela. Il y en a qui rêve de combiner l’être humain avec les robots.

Avez-vous déjà entendu parler du transhumanisme ? C’est un mouvement philosophique et intellectuel qui prône l’amélioration de la condition humaine en développant et en rendant largement disponibles des technologies sophistiquées qui peuvent grandement améliorer la longévité et la cognition. L’intelligence artificielle, la science-fiction (une catégorie de films et de jeux vidéo), les doctrines du New-Age ont été utilisées pour préparer les hommes à aller toujours plus loin dans cette direction.

Jésus sait que l’homme sans son Esprit est incapable de vivre la vie de Dieu. C’est la raison pour laquelle il demande aux disciples qui sont demeurés avec Lui jusqu’à la fin, d’attendre d’être rempli de la puissance d’en haut « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » Actes 1 :8; LSG. Il savait ce qui est en l’homme. Si celui qui est né de nouveau a besoin d’être rempli pour être capable de faire ce que Dieu attend de lui, que peut vraiment celui qui n’est pas né de nouveau ?

Celui donc qui s’enthousiasme des choses de Dieu et qui refuse de se conformer au modèle qui descend du ciel (rejet de la croix et/ou refus du Saint-Esprit) – celui-là échouera comme Pierre qui comptait sur ses propres capacités.

Recevoir la parole dans la bonne terre c’est aller jusqu’u bout de ce que Jésus demande. Il veut régner en nous par l’Esprit-Saint.

Sur quoi nous appuyons-nous pour vivre la vie de Dieu en supposant que nous l’ayons reçue ? Avons-nous reçu l’Esprit-Saint lorsque nous avons cru ? Cette question de Paul aux disciples à Éphèse est à mettre en lien avec le refus de Jésus de mettre sa confiance dans les personnes qui avaient cru en Lui. Ils avaient bien ce qui était en eux.

Notre travail n’est pas terminé si les personnes que nous conduisons à Jésus n’ont pas reçu le Paraclet. La perfection est impossible sans sa présence. Car la vie de Dieu ne peut pas être menée à partir de nos forces naturelles ou de notre intelligence naturelle. La vie de l’Esprit est par le Saint-Esprit.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Matthieu 11 :20-22
  • Lire Matthieu 13 :18-23
  • Lire Jérémie 17 :8-10; Proverbes 28 :26
  • Mettons notre confiance dans l’Esprit Saint que le Père nous a donné – Il est l’Autre Consolateur. C’est par Lui que nous pouvons faire ce qui est attendu de nous.

Requêtes

Père, garde-moi de mettre ma confiance dans moi-même ou dans qui que ce soit. Je veux m’appuyer sur Toi, sur ton Esprit et sur Ta Parole.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW