fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 10 avril 2022

Pensée :  Personne n’inventera un autre chemin. L’Évangile de croix doit être proclamé et reçu pour que le Saint-Esprit puisse agir dans la vie du pécheur repentant. C’est le Père qui est à l’ouvre du début à la fin. Il met dans nos cœurs de désir de le connaître, il nous attire à la croix où le rebelle est mis à mort. Ensuite, il nous recrée par Jésus. Nous ne sommes plus d’en bas, nous sommes d’en haut. Nous pouvons faire les œuvres de Jésus. Gloire à Dieu. Ce que Jésus nous propose dépasse infiniment ce que le monde a à nous offrir.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 3 :1-8; LSG

« 1, Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui. 3 Jésus lui répondit: en vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. »

Jean 3:1-3; LSG

Il se peut que Nicodème vienne voir le Seigneur de nuit parce que c’était une occasion de dernières minutes à saisir. Il se peut aussi qu’il ne voulût pas le faire de jour pour éviter les reproches de ses paires. Jusqu’à quel point sommes-nous influencées par nos proches, ou par le monde ? Parfois nous avons hésité à faire ce que commande le Saint-Esprit parce que nous craignions de ne plus faire partie de la foule. Il ne doit pas en être ainsi bienaimés, le disciple est conduit par le Saint-Esprit et non par les tendances du monde. Pour ce qui est des choses profondes de Dieu, la foule a rarement raison. Car il a dit que beaucoup sont appelés, mais très peu sont élus.

Le sanhédrin comptait 70 membres – les anciens du peuple. Ila avait à sa tête les principaux sacrificateurs. De tous ces illustres chefs d’Israël, quelques-uns seulement pensaient qu’il se pourrait que Jésus soit venu de la part de Dieu. Gamaliel un de ces illustres membres dira lors de la rencontre que l’on tenait pour discuter de la sanction à donner à Pierre et à Jean qui avaient continué d’enseigner dans le temple malgré l’interdiction du sanhédrin, qu’il fallait les laisser aller par craindre de courir le risque de combattre contre Dieu. Quand Jésus faisait son ministère, la majorité ne croyaient pas en Lui. Ne suivons pas aveuglément l’église dite officielle. Ne suivons pas la foule. Recherchons la face de Dieu.

Nicodème croit à cause des miracles qu’il a vu. Sa déclaration n’impressionne pas Jésus. Car comme nous l’avons dit hier il savait ce qui est dans l’homme. La corruption qui est dans l’homme naturel fait que le ciel ne peut se fier à lui.

Sur l’identification d’un ministère venant de Dieu, ce sont les Écritures qui doivent nous guider. Si Satan se déguise en ange de lumière, nous devons aller plus loin que les miracles et les prophéties pour confirmer qu’un ministère vient de Dieu. C’est celui qui demeure dans la Parole vivante et éternelle de notre Dieu qui est de Dieu. Il s’attache à suivre le modèle de Jésus et des apôtres.

L’apostasie annoncée par le Saint-Esprit dans 2 Thessaloniciens est bel et bien arrivée. La doctrine de Christ a été remplacée par les coutumes de Rome et du monde. Celui qui veut trouver la vie doit sortir des enseignements de la grande prostituée et de la corruption qui est entrée dans l’Église.

Jésus veut faire comprendre à Nicodème que c’est le royaume de Dieu qu’il voit en Lui et dans son ministère. Ce n’est pas quelque chose qui a existé avant sa venue sur la terre. On n’y entre pas à force d’étude de la parole. C’est en naissant de nouveau que l’on devient participant de ces choses profondes venues d’en haut.

Il est important de souligner l’exemple que Nicodème nous montre. Il est allé vers Jésus pour comprendre les choses qui le troublaient. Invoquons-le avec foi, il veut nous faire comprendre les profondeurs de Dieu. Il veut nous révéler les choses cachées. Ne soyons pas paresseux. Si nous faisons de la compréhension des choses spirituelles une priorité, le Père nous enseignera. Bien peu sont intéressés à aller dans les eaux profondes. Prenons du temps avec le Seigneur dans sa parole et dans la prière. Et nous verrons nos vies spirituelles prendre de l’épaisseur pour sa gloire.

« 4 Nicodème lui dit: comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? 5 Jésus répondit: en vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. 7 Ne t’étonne pas que je t’aie dit: il faut que vous naissiez de nouveau. 8 Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. »

Jean 3:4-7; LSG

Nicodème était un docteur d’Israël, un maître de la Torah vers qui le peuple allait pour l’instruction. Malgré les longues années passées au service de Yahweh et du peuple, il ne comprenait pas le langage de Jésus. Il ne comprenait pas les choses de l’Esprit. Il avait un voile sur les yeux lorsqu’il lisait la loi et les prophètes.

La nouvelle naissance n’a rien à voir avec notre venue en chair dans le monde. Il est question d’une œuvre que le Saint-Esprit accompli au-dedans ce celui qui vient à la croix. Jésus utilise les expressions « naître d’eau et d’Esprit » v.5 et « naître de l’Esprit » v.7.

L’eau symbolise l’Évangile de Christ que nous devons entendre pour connaître ce qu’il convient de faire pour recevoir le salut. C’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. Le Saint-Esprit s’en sert du début à la fin pour nous établir en Jésus. Si la Parole n’est pas proclamée, le pécheur meurt dans son péché. Car il ne peut tout seul parvenir à la repentance.

Elle est aussi le symbole de l’immersion dans la mort de Jésus et l’engagement conscient de tout notre être.

Les juifs utilisaient les bains rituels pour symboliser le passage du paganisme à la foi de Moïse chaque fois que les étrangers choisissaient de servir Yahweh. Ceux qui étaient immergés naissaient disciples de Moïse. Ils « naissaient de nouveau ».

Le langage de Jésus défit Nicodème parce que les juifs se disaient sauvés en vertu de leur filiation à Abraham. Ils n’avaient pas besoin comme les païens de « naître de nouveau ».

La nouvelle naissance est un miracle que le Père fait au niveau de l’esprit de l’homme. Le Saint-Esprit créé en Jésus une nouvelle personne. Le rebelle est mis à mort et une nouvelle créature vient à la vie. Il pense comme Dieu, il agit comme Dieu, il est d’en haut; et il désire les choses d’en haut.

Personne n’entrera au ciel avec un esprit non recréé – personne. Jésus nous explique aussi que ce que nous voyons en Lui, ne sera pas notre expérience si nous refusons de renoncer au rebelle. La vielle nature doit être mise à mort. Et le Saint-Esprit doit remplir celui qui a été recréé. Si les choses sont faites autrement, nous serons toujours très loin de ce que Jésus est.

Le verset 8 montre que l’œuvre l’Esprit ne peut être contrôlée par l’homme. Il fait comme il veut et nous constatons les fruits. Lorsqu’il souffle dans une vie ou dans une place, nous pouvons reconnaitre sa présence. Ceux qui sont en Christ savent reconnaître les mouvements de l’Esprit de Dieu. Apprenons à Le suivre. Personne n’ira bien loin dans les choses profondes de Dieu s’il refuse de suivre la nuée ou la colonne de feu (allusion à la marche du peuple dans le désert).

Le manque de puissance dans l’Église se trouve dans le fait que nous avons abandonné les enseignements du Maître. Nous sommes davantage comme le monde. Plusieurs choses en nous paralysent la Parole. Les commandements et les traditions des hommes, notre désir d’être comme le monde. En voulant être comme le monde pour « être actuels et plus pertinents » dans l’évangélisation, nous avons abandonné Christ qui est la source de la puissance.

Jésus n’a jamais cherché à parler le langage du monde ou à se conformer au monde, il a proclamé et démontré le royaume de Dieu.

Rendons grâce à Dieu pour son Esprit qui se tient à nos côtés pour nous ramener sur les anciens sentiers afin que nous apprenions à nouveau à faire comme Jésus et les apôtres ont fait. Ils ont prêché la croix et ils ont refusé de se conformer au siècle présent.

L’Église de la fin des temps est mature. Elle est selon le modèle qui descend du ciel. Elle connait son Dieu et elle fait des exploits. Elle ne s’appuie pas sur les stratégies humaines. Elle marche par le Saint-Esprit. Apprenons à comprendre son langage et entrons dans son œuvre. Ses yeux parcourent la terre à la recherche des personnes en qui il va se montrer fort. Plusieurs sont appelés, mais très peu remplissent les conditions. Soyons du nombre de ceux que le Père trouve. Que rien ne nous retienne en arrière.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Jean 1 :12-13
  • Lire Romains 6 :3-4; 1 Pierre 3 :21
  • Lire Romains 8 :29-30 – ce qui est vrai de Jésus l’est également de nous. S’il est le premier-né, nous sommes dans la longue chaine de ceux qui sont nés après Lui – c’est encore de la nouvelle création qu’il est question
  • Lire 2 Corinthiens 5 :17
  • Prenons la résolution de marcher chaque jour selon notre vraie nature.

Requêtes

Père, ouvre mon intelligence à la compréhension de tes vois. Je veux comprendre ce que tu dis. Je veux parler de toi autour de moi.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW