fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 06 Mars 2022

Pensée: Personne ne peut poser un autre fondement. La communion avec le Père par Jésus est le fondement du succès. Israël avait mis en oubli la reconstruction du temple de Jérusalem. Les offrandes, les sacrifices et le culte ne se passaient plus suivant les prescriptions de l’Éternel. Pourtant, cela faisait seize ans qu’ils étayent revenus de Babylone. Aggée vient réveiller leurs esprits afin qu’ils donnent à l’Éternel la première place.
Que rien ne nous conduise à briser ce principe élémentaire : la prospérité et le succès viennent de de notre Dieu. Lorsque chaque chose est à sa place, tout va bien.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Introduction au livre d’Aggée

Dans la deuxième année de Darius le roi. Il s’agit de Darius Hystaspes, qui régna sur la Perse à partir de 521 avant J-C à 486 avant J-C. Les Juifs n’avaient plus de roi, « le tabernacle de David était tombé » (Amos 9:11), et ils étaient sous la domination d’une puissance étrangère. Ils étaient revenus d’exil avec la permission de Cyrus dans la première année de son occupation du trône de Babylone seize ans avant cette époque, et avaient commencé à construire le temple peu après.

Les travaux s’étaient arrêtés à cause de l’opposition des voisins, des ordres contradictoires de la cour de Perse et leur propre tiédeur.

Le Père envoie Aggée vers les responsables du peuple – Zorobabel (gouverneur de Juda) et Josué (souverain sacrificateur) afin que le peuple soit réveillé.

Le message est clair : la prospérité d’Israël dépend de la communion avec Yahweh. Tant que le temple restera en ruine, il n’y aura pas d’abondance et de succès.

Aggée et Zacharie prophétisent pratiquement au même moment. Après eux le Saint-Esprit suscitera Esdras, Néhémie et Malachie. Les deux premiers œuvreront à la reconstruction de Jérusalem. Malachie quant à lui ferme la liste des prophètes de l’ancienne alliance. Il annoncera la venue du Messager (Jean-Baptiste) suivi de celle de Jésus. Et il annoncera la venue d’Élie le prophète (à la fin de l’année de grâce dans laquelle nous sommes encore).

Étude

Aggée 1 :1-15; LSG

« 1 La seconde année du roi Darius, le premier jour du sixième mois, la parole de l’Éternel fut adressée par Aggée, le prophète, à Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et à Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, en ces mots: »

Aggée 1:1; LSG

C’est un principe qui est connu de tous, c’est par la tête que le changement est amené dans une organisation. C’est la raison pour laquelle on change les directeurs d’entreprises lorsque l’on veut changer stratégiquement les choses.

Bien que Zorobabel ait été établi par les Perses pour administrer la province de Juda, le Père reconnait son autorité sur les réchappés. Il envoie vers lui et Josué le message d’exhortation.

Avons-nous identifié les bons acteurs dans le changement que nous voulons faire ? sommes-nous en train d’influencer les bonnes personnes ? Dieu nous donne sa sagesse pour porter son message là où il veut.

« 2 Ainsi parle l’Éternel des armées: Ce peuple dit: Le temps n’est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l’Éternel. 3 C’est pourquoi la parole de l’Éternel leur fut adressée par Aggée, le prophète, en ces mots: 4 Est-ce le temps pour vous d’habiter vos demeures lambrissées, Quand cette maison est détruite? »

Aggée 1:2-4; LSG

Aussi bien pour les réchappés que pour ceux qui étaient revenus de Babylone, le temps n’était pas venu de rebâtir le temple. Seize années s’étaient écoulées et le peuple n’avait pas retrouvé ses marques en termes de communion avec Dieu.

La communion avec Yahweh à travers le tabernacle dans le désert, et plus tard à travers le temple était au cœur de la vie du peuple. Comment avaient-ils pu se satisfaire d’une où cet élément central n’existait plus ?
Il y a comme cela des moments dans la vie où nous manquons de saisir ce que le Père veut faire. Nous nous arrêtons alors qu’il veut continuer ou bien nous avançons sur un autre chemin, alors qu’il voulait s’arrêter. Le peuple avec ses chefs avait manqué Dieu.

Chacun avait pourvu à la rénovation de sa maison. Ils ne ressentaient aucune gêne au sujet du délabrement dans lequel se trouvait la maison de l’Éternel. Plusieurs ne se sentent pas concernés par les choses qui ne touchent pas directement leur vie. Si ce n’est pas leur mouton, leur tente, leur âne, leur champ, leurs enfants, leur voiture, cela n’est pas leur problème. Plusieurs n’arrivent pas à voir l’œuvre de Dieu au-delà des limites de leur vie.

Ce sont les enfants qui ne savent que prendre et qui très rarement donnent. Ils ne donnent que lorsque la chose est gâtée, ne leur sert plus, ou s’ils veulent qu’on leur donne quelque chose de plus intéressant que l’objet qu’il donne. Il donne pour recevoir. Il pense continuellement à eux et rarement aux autres.
Ceux qui sont rentrés de la déportation et ceux qui étaient restés à Jérusalem ne connaissaient plus la ferveur et la joie de se donner à l’Éternel.

Celui qui en est au lait ne peut pas comprendre Jésus qui dit qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir.

« 5 Ainsi parle maintenant l’Éternel des armées: considérez attentivement vos voies! 6 Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, vous mangez, et vous n’êtes pas rassasiés, vous buvez, et vous n’êtes pas désaltérés, vous êtes vêtus, et vous n’avez pas chaud; Le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé. »

Aggée 1:5-6; LSG

Le peuple ne considérait pas attentivement les choses qui se passaient dans leurs vies. Il se passait des choses bizarres et pourtant ils cherchaient à la mauvaise place leur cause fondamentale. Il ne suffit pas d’agir dans le naturel pour que les choses aillent bien.

Tant que nous sommes sous le coup d’une malédiction, nous tournerons en rond. Nous ne verrons pas la victoire si nous sommes spirituellement limités.

« 7 Ainsi parle l’Éternel des armées: Considérez attentivement vos voies! 8 Montez sur la montagne, apportez du bois, Et bâtissez la maison: J’en aurai de la joie, et je serai glorifié, dit l’Éternel. 9 Vous comptiez sur beaucoup, et voici, vous avez eu peu; Vous l’avez rentré chez vous, mais j’ai soufflé dessus. Pourquoi? dit l’Éternel des armées. À cause de ma maison, qui est détruite, Tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison. 10 C’est pourquoi les cieux vous ont refusé la rosée, et la terre a refusé ses produits. 11 J’ai appelé la sècheresse sur le pays, sur les montagnes, sur le blé, sur le mout, sur l’huile, sur ce que la terre peut rapporter, sur les hommes et sur les bêtes, et sur tout le travail des mains. »

Aggée 1:7-11; LSG

Yahweh ne peut pas occuper la seconde place dans nos vies. Il doit être mis en premier. Les peuples s’empressaient pour leur vie et pour leur maison, mais ils négligeaient celle de l’Éternel. En agissant ainsi, ils affirmaient que le succès dépend de nos efforts et non de la bénédiction de notre Dieu. Sans le savoir, ils ont emprunté le chemin de l’orgueilleux dont la vie est indépendante de Dieu. Pour les sauver de leur folie, le Père a soufflé sur ce qu’ils construisaient sans Lui.

Nous ne pouvons pas vivre en dehors de la couverture de notre Dieu. C’est son royaume et sa justice que nous devons rechercher en tout temps. Pourquoi nous fatiguer pour les choses qui ne valent rien ? Dieu peut donner abondamment à celui qui s’attend à Lui. Jamais personne n’a perdu, en mettant Yahweh en premier; jamais.

« 12 Zorobabel, fils de Schealthiel, Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et tout le reste du peuple, entendirent la voix de l’Éternel, leur Dieu, et les paroles d’Aggée, le prophète, selon la mission que lui avait donnée l’Éternel, leur Dieu. Et le peuple fut saisi de crainte devant l’Éternel. 13 Aggée, envoyé de l’Éternel, dit au peuple, d’après l’ordre de l’Éternel: Je suis avec vous, dit l’Éternel. 14 L’Éternel réveilla l’esprit de Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et l’esprit de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et l’esprit de tout le reste du peuple. Ils vinrent, et ils se mirent à l’œuvre dans la maison de l’Éternel des armées, leur Dieu, 15 le vingt-quatrième jour du sixième mois, la seconde année du roi Darius. »

Aggée 1:12-15; LSG

L’exhortation de l’Éternel doit pousser celui qui écoute à l’obéissance. C’est la crainte de l’Éternel qui nous met en mouvement. Celui qui craint Yahweh est sage. Il reconnait la primauté de Dieu et choisit de faire sa volonté au lieu de se rebeller.

Le Saint-Esprit nous permet d’entrer progressivement dans la façon de penser de Dieu lorsque nous nous laissons transformés. Zorobabel, Josué et tout le peuple sont touchés. Dieu peut agir puissamment à travers chacun d’eux.

Yahweh est avec celui qui se soumet à sa Parole. Il vient à nous dans sa parole. Elle a pour but de nous établir.

La construction du temple à Jérusalem n’était pas pour le bénéfice du Père. Ce sont les israélites qui allaient être les premiers bénéficiaires. Lorsqu’ils nous appellent à changer nos voies, c’est pour que nous soyons plantés sur le terrain de la bénédiction.

Les limitations qui minent nos vies seront détruites au fur et à mesure que notre communion avec le Père deviendra parfaite. Oui, elle peut l’être par le Saint-Esprit. Jésus-Christ intercède en notre faveur dans le ciel pour que nous vivions la totalité des choses qu’il a planifiées pour chacun de nous.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Matthieu 6:32-34
  • Lire Deutéronome 28:38
  • Lire Jérémie 12:12-13
  • Lire Ésaïe 55:1-3

Requêtes

Père, tu es mon SEUL bien. Parce que tu s avec moi, je ne manque de rien. Je veux vivre pour toujours dans ta présence; faire ta volonté, honorer ton saint nom.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW