Méditation du vendredi 17 février 2023

Thème: Sois un artisan de paix.

Pensée: Le Seigneur sait garder dans la paix celui dont les regards sont fixés sur Lui (Ésaïe 26 :3). Celui qui aime la paix se gardera d’exciter des querelles et des guerres. Il ne prendra pas plaisir à la compagnie des calomniateurs. Certains trouvent un vilain plaisir à épier pour à rapporter ce que les autres disent ou font. Ils veulent voir les gens se battre.

Proverbes 26 :20-22; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Rapporteur : Nirgan – raconteur, chuchoteur, calomniateur. La racine du mot signifie aussi mettre en pièces. La division est le but de celui qui excite la haine. Il met en pièces les relations, les alliances; il est un voleur de paix.

Il y a un feu qui dévore les ressources d’une personne, d’un couple, d’une famille, d’une nation – c’est celui des guerres internes et externes. Plusieurs sont grandement limités parce qu’ils ne connaissent pas la paix. Dans une très grande proportion, les gens continuent de mener les guerres qui les détruisent parce qu’ils sont poussés à la destruction par les personnes qu’ils écoutent.

David avait mal digéré les insultes de Nabal qui ne savait pas apprécier la protection dont ses bergers avaient bénéficié dans les montagnes aux côtés des hommes de David. Alors que la perte de Nabal avait été résolue, son épouse Abigaïl s’interpose. Elle va au-devant de David, et parle de manière à apaiser sa colère. Elle « éteint le feu » et apaise la querelle.

Celui qui recherche la paix couvrira toujours la faute de l’autre. Il cherchera le moyen détourné le regard de la personne qui a été offensée vers des enjeux plus importants que son orgueil. L’enjeu est toujours plus important que ce qui retient notre attention au premier abord. Il est bien de prendre du recul. Il est sage de ne rien faire dans la colère. Lorsqu’elle est charnelle, elle n’accomplit pas la justice de Dieu (Jacques 1 :20).

Sa venue au trône avait suscité quelques espoirs et le peuple voulait savoir si Roboam, le fils de Salomon, serait moins exigeant que son père. Ils attendaient un allègement du fardeau des impôts et autres obligations qui pesaient sur eux. Se fermant aux conseils des vieux qui étaient en faveur d’un allègement du fardeau du peuple, sur le conseil de ses amis d’enfance, Roboam choisit de parler durement au peuple : mon père vous a chargés d’un joug pesant, et moi je vous le rendrai plus pesant; mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions (1 Rois 12 :11).

Celui qui suit les conseils du querelleur n’aura jamais la paix. Ceux qui chuchotent à nos oreilles toutes sortes d’histoires. Ceux qui courent pour nous dire ce qu’un tel a dit ou fait, et qui nous poussent à agir dans la chair, ne recherchent pas notre bien. Arrêtons de les recevoir si nous voulons la paix.

Ne soyons pas de ceux qui allument et maintiennent des feux. Arrêtons les guerres dans lesquelles nous sommes impliquées lorsque c’est possible. Et n’excitons pas les gens à se détruire. Les fils de Dieu sont artisans de la paix. Elle est une condition nécessaire à la manifestation de tout ce que Dieu a pour une personne.

S’il est vrai que bien souvent des guerres doivent être menées pour établir la paix et pour la préserver, souvenons-nous que nous ne combattons pas contre la chair et le sang.

Pour aller plus loin

  • Lire 1 Samuel 25 :14-38 – Abigaïl éteint le feu de la colère de David
  • Lire 1 Rois 12 – les jeunes conseillers de Roboam mettent en pièces la relation fragile qui le liait à Israël
  • Lire 2 Samuel 3 – Joab essaie d’anéantir les efforts de réconciliation de David avec Israël dirigé par le fils de Saül
  • Lire Éphésiens 4 :29; Colossiens 3 :8-9; 4 :6; Jacques 3 :2-8
  • Lire Matthieu 5 :9; Romains 12 :18; Hébreux 12 :14
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, ouvre mes yeux afin que je discerne les manipulations et les manigances de celui qui ne vient que pour voler, pour détruire et pour tuer. Je ne veux pas lui ouvrir la porte. Fais de moi un artisan de paix. Guéris, mon cœur et ma langue.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Catégories

    ImmersionRhema

    FREE
    VIEW