fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Lundi 19 décembre 2022

Thème: Recommande à l’Éternel tes œuvres

Pensée: Il nous a recréés en Jésus pour une vie nouvelle. Un seul est mort pour tous afin que la vie de Dieu soit répandue sur tous. Et ces derniers doivent maintenant vivre par le Saint-Esprit pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. La sagesse nous apprend à ne rien entreprendre sans Lui. S’il a préparé à l’avance des projets pour nous, pourquoi courir sans Lui ? Apprenons à nous approcher de Lui pour le connaître et pour connaître les choses qu’il nous destine à accomplir. Le succès c’est faire ce qu’il a écrit avant la fondation du monde. Il nous établie au moyen de la justice. Lorsque nos cœurs sont remplis, cela s’entend. Et ceux qui nous côtoient sont bénis. Celui qui veut s’élever bien haut doit apprendre à maîtriser ses émotions. La colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu.

Proverbes 16 :1-33; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Le succès des projets dépend de l’Éternel (v.1-7)

Celui qui ne connait pas la crainte de l’Éternel a une compréhension limitée des choses spirituelles ainsi que leur impact sur le monde naturel. Étant rempli de lui-même, il forme des projets sans égard pour Dieu. Toutes ses voies sont pures à ses yeux (v.1-2). L’orgueil l’empêche de donner gloire à Dieu et il se place sur le terrain où l’Esprit de Dieu s’opposera à lui. Car Dieu résiste aux orgueilleux (v.5, Jacques 4 :6).

Celui qui craint l’Éternel apprend l’importance de la sagesse et de l’intelligence. Il s’ouvre à l’instruction. La lumière qui est en lui n’est pas ténèbres (Matthieu 6 :23). L’Esprit de Dieu peut le conduire parce qu’il est humble et qu’il a appris l’obéissance. Les projets qu’il accomplit en collaboration avec l’Éternel réussissent parce qu’ils sont pour la gloire de Dieu (v.3).

C’est l’approbation de l’Éternel que nous devons rechercher et non pas forcément celles des hommes. À quoi nous servent l’honneur et la gloire que le monde donne, si l’Éternel n’est pas avec nous. Plutôt mourir que de perdre l’amitié de notre Roi. Schadrac, Méschac et Abed-Nego ont accepté d’être jetés dans la fournaise plutôt que de trahir notre Roi. Etienne a accepté d’être lapidé pour les mêmes raisons. Plusieurs ont été maltraités et sont morts parce qu’ils refusaient de se plier aux exigences des ennemis du glorieux nom de Jésus.

Si Yahweh approuve nos voies, si nous nous sommes attachés à marcher à la lumière de sa parole, il tournera en nos défenseurs même ceux qui s’opposaient à nous. Ne craignons pas de payer le prix demandé pour que son nom soit sanctifié. La perte des privilèges de ce monde n’est rien. Même la mort n’est pas un souci pour qui a choisi de glorifier Dieu. Ceux qui sont morts en martyrs avaient compris cela. Ne craignons pas ceux qui après avoir détruit la tente ne peuvent rien faire à l’esprit et à l’âme. C’est Dieu que nous devons craindre; Lui, il a la capacité de jeter le pécheur en enfer.

Lorsque des idées de projets montent dans nos cœurs, posons-nous les questions suivantes : 1) contribueront-ils à sanctifier le nom de Yahweh ? – Est-ce que les gens diront : L’Éternel est Dieu ! parce qu’ils auront vu sa main dans l’affaire ? 2) Est-ce que le projet contribuera à établir le règne de Dieu ? À faire avancer son royaume ? 3) Est-ce que d’une façon ou d’un autre, Dieu nous a fait encourager à avancer ? Sa volonté doit être faite. On doit demeurer soumis à Lui avant, pendant et après le projet. Normalement, il ne nous enverra pas dans ses sentiers qui vont nous éloigner de Lui. Si notre communion avec Dieu est hypothéquée par un projet, il se peut qu’il faille y renoncer.

C’est par la justice que la royauté est établie (v.12)

Celui qui n’a pas commis de péché a été fait malédiction et péché pour que nous soyons justifiés (2 Corinthiens 5 :21). Nous sommes une nation de rois-prêtres. Tel qu’il est, nous sommes aussi dans ce monde. C’est par le droit et la justice qu’il règne. Nous régnons également en pratiquant des œuvres de justice. Celles-ci établissent des chemins entre notre cœur et l’autel de la grâce et de la vie. Les fleuves d’eau vive de plus en plus abondants coulent de notre sein vers le monde. Parmi les œuvres de justice se trouve le renoncement aux œuvres mortes et à l’enseignement du siècle présent. On se sépare du monde pour aller toujours plus loin en Dieu. Le fait de mettre en pratique ce qu’il nous enseigne nous établit profondément en Jésus. Nous grandissons à la stature parfaite de Christ. Celui qui croit en Jésus règne de plus en plus. Sa renommée grandit dans le monde des esprits.

Le chemin de l’accélération passe par le renoncement au monde. Paul dit : pour ce qui me concerne, loin de moi, la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde! (Galates 6 :14; LSG). Yahweh l’a établi comme apôtre de Jésus et sa renommée était grande même en enfer. Les esprits que les sept fils de scéva tentaient d’expulser leur dire : Je connais Jésus, et je sais qui est Paul; mais vous, qui êtes-vous? (Actes 19 :15).

Les fils de scéva étaient du dehors. Ils ne connaissaient pas la justice de Dieu; ils n’étaient pas établis dans l’autorité des enfants de Dieu. Les esprits impurs se sont rendus maitres d’eux. Personne qui aime le monde et le péché ne résistera au diable. Il sera dominé dans les batailles spirituelles.

Que celui qui veut régner s’éloigne du péché.

La sagesse du cœur se manifeste par la bouche (v.23)

Celui qui a gouté et trouvé que le Seigneur est bon, demeure dans sa présence. Il boit comme le lait, les paroles qui sortent de sa bouche. L’Esprit de Dieu se sert de la parole pour nous transformer. Lorsque la Parole de Dieu remplit nos cœurs et transforme nos vies, elle châtie aussi notre langue. Celui qui apprend les chemins de Yahweh comprend que la vie et la mort sont au pouvoir de la langue. Ceux qui le côtoient peuvent attester de l’accroissement en cours dans sa vie. Bien que les hommes puissent prétendre être ceci ou cela, la nature profonde d’une personne paraîtra fatalement dans sa bouche. C’est en effet de l’abondance du cœur que la bouche parle (Matthieu 12 :35).

Que l’œuvre de l’Esprit dans nos vies se voit et s’entend pour la gloire de Jésus. Et que les hommes soient grandement bénis de ce que nous sommes devenus un portail du ciel sur la terre; une source de bénédiction pour tous. Que la bonne odeur de Jésus soit répandue à travers nous.

Veillons sur notre cœur et sur notre bouche.

Éloignons-nous des sentiers de l’homme pervers dont les lèvres excitent les querelles et allument des feux (v.27-28).

Celui qui est lent à la colère imite Dieu

Israël avait péché en fabriquant un veau d’or. Après la destruction des premières Tables de la loi, Moïse remonte à la rencontre su Seigneur sur la montagne. Lorsqu’il descend il proclame son nom : L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération (Exode 34 :6-7; LSG).

Lorsque nous sommes offensés, il y a parfois dans la chair un désir de vengeance. La grâce de Dieu qui nous enseigne la justice, nous encourage à réfréner la chair pour répondre par l’Esprit. Celui qui s’attache à répondre par l’Esprit passera par-dessus l’offense; il est maître de lui-même.

Il est plus difficile de maîtriser ses émotions que de prendre des villes en guerre. Peu de personnes arrivent à s’élever au-dessus des passions et des désirs qui font la guerre dans la chair (la colère, le ressentiment, la haine, la jalousie, etc.). Lorsqu’on regarde de près, on découvre qu’à la base se trouve l’orgueil.

La colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu (Jacques 1 :20). Lorsque nous nous irritons selon la chair, c’est notre âme que nous voulons satisfaire. Nous ouvrons la porte au destructeur. Si ce n’est pas la justice de Dieu qui est accomplie, c’est l’iniquité qui avance – que nous en soyons conscients ou pas.

La colère qui monte en nous par l’Esprit de Dieu, accomplit la justice de Dieu. Lorsque Moïse se et en colère parce qu’il voit le peuple qui s’est corrompu en se livrant à l’adoration du veau d’or, il ne pèche pas. Lorsque Jésus se met en colère et chasse à coup de fouet les vendeurs et les changeurs du temple, il ne pèche pas.

Devoirs

  • Lire Matthieu 10 :26-31 – ne craignez point
  • Lire Jean 7 :37-39
  • Lire Actes 19 :13-20 – ceux qui pratiquent la justice règnent avec Jésus
  • Lire Psaume 85 :13; 89 :14; 99 :4
  • Lire Matthieu 12 :34; Proverbes 4 :20-23
  • Lire Exode 34 :1-9
  • Lire Éphésiens 4 :26; Psaume 4 :4; 37 :8; Ecclésiastes 7 :8; Jacques 1 :19
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, apprends-moi à chercher ta face au début, au milieu et à la fin de tout projet. En fait, je veux faire les choses que tu as préparées d’avance; je veux mener dans mon domaine les guerres du Seigneur.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW