fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mercredi 14 décembre 2022

Thème: Le chemin de la justice, c’est la vie et la paix.

Pensée: Celui qui aime la fausseté accumule sur sa tête toutes sortes de malheurs. Quand bien même il rassemblerait de grands biens, il ne pourra pas les garder. Car le désastre est au bout des sentiers tortueux. Celui qui est en Jésus, a été libéré de la vieille nature. Par le Saint-Esprit, il marche dans le sentier de la justice. Dieu trouve en lui un chemin pour bénir les autres.

Proverbes 11 :1-31; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Juste : shalem – complet, plein, parfait, sûr, en paix.

Justice : tsedaqah – c’est le système par lequel une personne ou un acte est mesuré, puis déclaré juste ou pas; conforme à la loi, conforme au droit.

On trouve dans ce chapitre au moins vingt et quatre référence aux termes « juste » et « justice ». Ce sont décidément des avantages d’une vie fondée sur la justice qu’il est question. Elle est mise en contraste avec les différents visages de la fausseté.

À côté de ces deux axes se trouvent une série de vérités touchant différents domaines. Ce qui est constant c’est que marcher sur le chemin du bien produit la vie pour nous et pour ceux qui nous côtoient; et marcher dans la méchanceté produit la mort.

En faisant de nous ses enfants, le Père nous a donné sa nature et son Esprit. Nous pouvons résister au péché. Nous pouvons apprendre à aimer la vérité pour marcher dans les voies de la justice.

Les avantages de la justice

Celui qui ne fait pas usage de fausseté dans ses transactions avec les autres est agréable à Dieu (v.1). La justice aplanit sa voie et le délivre des pièges de la mort (v.4-6). C’est la connaissance qui vient de la Parole de Dieu qui délivre le juste (v.9). Les actes de justice qu’il pose lui vaut le soutien de ceux qu’il côtoie. Ainsi, tous se réjouissent lorsqu’il est dans la joie (v.10). Le fruit de la justice est vraiment bénéfique (v.18). Son chemin conduit à la vie (v.19).

Il y a un lien étroit entre la sagesse, la justice et l’humilité (v.2). Il y a également un lien étroit entre l’intégrité, la justice et la droiture (v.3). Une personne intègre haïra la fausseté. Elle sera égale à elle-même en tout temps. Elle ne fera pas usage de dissimulation. Les hommes droits sont une bénédiction pour leur ville – les actes qu’ils posent apportent la prospérité (v.11). Celui qui aime la justice est fidèle d’esprit. Il ne fera pas courir les calomnies (v.13). Celui aime la justice ne craindra pas d’entendre différents sons de cloches. Il sait que le salut est dans le grand nombre de conseillers (v.14). Le juste fait du bien à son âme (v.17). En effet, c’est toujours ce que nous semons que nous récoltons (Galates 6 :7). Les hommes intègres plaisent à Dieu (v.20). La justice du juste accumule des bénédictions pour sa postérité (v.21). Il désire seulement le bien (v.23). Ses feuillages verdissent parce qu’il a la faveur de Dieu (v.28). Il reçoit la terre en rétribution (v.31) – Dieu ouvre les portes de grâce devant lui.

Les fruits amers de la fausseté

Celui qui use de fausseté est en horreur à l’Éternel (v.1, 20). C’est l’orgueil qui pousse l’insensé à pratiquer le mensonge. La honte est au bout de ses détours perfides (v.2-3). Toutes ses biens mal acquis ne peuvent pas le sauver au jour du malheur (v.4). La méchanceté de l’homme injuste est un piège pour sa vie. C’est sa propre chair qu’il trouble (v.5-6, 17, 19). Dieu résiste à l’homme inique, qui est nécessairement un orgueilleux. Son espoir périt (v.7, Jacques 4 :6). Le méchant ne peut pas garder la place qu’il a prise en manœuvrant faussement (v.8). Sa bouche sème la mort autour de lui (v.9, 11). Sa mort est une délivrance pour la ville (v.10). Celui qui pratique fausseté méprise son prochain. Il manque de sagesse (v.12). Tout ce que l’injustice accumule comme gain est trompeur (v.18). L’Éternel ne manquera pas de punir le coupable (v.21). Le chemin de la fausseté débouche sur la fureur, la destruction et la mort (v.23, 28, 29)

Devoirs

  • Lire Lévitique 19:35-36; Deutéronome 25:13, 16
  • Lire Osée 12:7; Michée 6:11
  • Lire Jacques 3:6
  • Lire Ecclésiaste 9:15
  • Lire Romains 6 :12-14
  • Lire 1 Pierre 3 :18
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, révèle-moi les dimensions de la justice que j’ai en Jésus-Christ. Apprends-moi à produire des œuvres de justice. Éloigne mes pas de la fausseté.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW