fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mardi 13 décembre 2022

Thème: C’est la bénédiction de l’Éternel qui enrichit

Pensée: Il y a devant chaque homme deux chemins : celui de la vie et celui de la mort. Les promesses de celui de la mort sont trompeuses – gardons-nous de l’emprunter. Celui qui apprend la sagesse trouvera le chemin de la vie. Il est étroit et peu fréquenté. Mais il est pour ceux qui ont appris à connaître Dieu et qui marchent par son Esprit. Ils sont solidement plantés en Lui et ils sont une bénédiction pour les hommes.

Proverbes 10 :1-32; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Ce chapitre est le début de la deuxième section et la plus grande du livre des Proverbes. Elle s’étend jusqu’au chapitre 29. On y trouve de centaines de proverbes sur une variété de domaines : la famille, le mariage, la justice, le caractère, l’argent, la richesse, la pauvreté, la dette, la générosité, la colère, l’amitié, etc.

En recevant l’enseignement, nous pouvons apprendre à reconnaître et à emprunter le chemin de la vie qui conduit au bonheur; et aussi à reconnaître et à éviter celui de la mort qui mène à la destruction.

V1. Pourquoi seul le père est mentionné en rapport avec la joie et la mère est mentionnée en rapport avec le chagrin ? Est-ce que cela veut dire que la mère ne serait pas joyeuse lorsque le fils est sage ? ou que le père ne serait pas chagriné lorsque le fils est insensé ? La réponse aux deux dernières questions est bien évidemment « non ». Le père est mentionné en rapport avec la joie parce que très souvent, l’homme est un peu plus attaché que la femme à l’image et à la réputation de sa famille, de son nom. Les bons coups des enfants apportent un certain rayonnement à la famille. Compte tenu de la sensibilité de la mère et de son attachement émotionnel aux enfants, elle est souvent plus affectée que l’homme par la vie désordonnée de ceux-ci.

La vérité c’est qu’un père et une mère qui aiment leur enfant se réjouiront de ses succès et seront dans le chagrin si ce dernier est un échec. Parfois, les parents vivront l’échec d’un enfant comme leur propre échec – s’ils ne font pas attention l’ennemi pourrait les enfermer dans l’amertume et le regret perpétuel.

Jésus nous encourage de venir à Lui si nous sommes fatigués et chargés. Nous n’avons pas à porter le poids de ce que nous considérons comme nos échecs à propos de nos enfants. En Lui remettant tout dans la prière, nous pouvons reposer sur Lui pour relever ce qui serait abaissé; pour sauver notre progéniture ou les personnes que nous avions à charge.

Le reste du proverbe met en opposition pratiquement à chaque verset, la sagesse et la folie. Le but de ce contraste est de montrer combien il est avantageux de choisir la vie plutôt que la mort.

Les trésors de la sagesse

Celui qui a fait de la Sagesse son ami ne tardera pas à découvrir qu’il est aussi la Justice de ceux qui s’attachent à Lui. Il le délivre de la mort (v.2). La Sagesse enseigne la diligence, la responsabilité, la gestion efficace des ressources (v.3-5). Le cœur sage a la faveur de Dieu sur lui; il aime l’enseignement. L’héritage qu’il laisse est une bénédiction (v.6-8). Compte tenu de ce qu’il a appris l’intégrité, il marche avec assurance (v.9). Sa bouche distille le parfum du ciel, la vie de Dieu. (v.11, 31, 32). Il a appris à montrer l’amour en pardonnant à autrui (v.12). Il ne se presse pas à exposer sa connaissance (v.14, 19). Il ne perd pas ce qu’il accumule comme richesse (v.15) ce qu’il fait comme œuvre demeure (v.16). Il n’oublie pas la correction (v.17). Il inspire et dirige plusieurs autres (v.21). Ses jours se prolongent sur la terre (v.27). Il reçoit ce qu’il désire et il est rempli de joie (v.24, 28). Ses fondements sont éternels. Jamais il ne chancèle (v.25, 30)

Les malheurs de la folie

Ce que l’on accumule par la méchanceté apporte peine et misère (v.2). Le méchant n’a pas la collaboration de Dieu (v.3). La folie aime la paresse. Cette dernière invite la pauvreté (v.4-5). Dans sa bouche, la violence, la perte, la destruction à venir, la perversion (v.6, 8, 10, 11, 14, 32).  Le souvenir du méchant n’est qu’amertume, disgrâce et honte (v.7). Les chemins tortueux qu’il emprunte sont découverts (v.10). La folie excite la querelle par sa propension à haïr (v.12). La folie rend misérable et pauvre (v.15). Il oublie la réprimande et s’égare. Le péché est son gain (v.16, 17). Il s’adonne au mensonge et répand la calomnie (v.18, 19). La folie abaisse l’homme; son cœur n’est pas une source de bénédiction (v.20). Il meurt par manque de sagesse (v.21). Commettre le péché lui paraît un jeu (v.23). Sa vie passe tel un tourbillon. Il ne fait pas long feu; ses jours sont abrégés (v.25, 27). La folie est la compagne de la paresse (v.26). Il se brise sur la voie de l’Éternel (v.29). Sa langue sera retranchée (v.31)

Le livre des Proverbes nous enseigne les voies de notre Dieu afin que nous recevions la bénédiction qu’il donne à tous par Jésus. Alors que le monde propose d’autres chemins, alors que la folie enseigne le mépris de Dieu et fait la promotion de notre volonté propre, l’Esprit de Dieu nous rappelle que la bénédiction qui enrichit et qui demeure vient de Dieu. Elle ne s’accompagne d’aucun chagrin (v.22).

Devoirs

  • Lire Matthieu 11 :28-29
  • Lire Genèse 12 :2; 13 :2; 14 :23; 24 :35; 26 :12
  • Lire Deutéronome 8:17,18
  • Lire Psaume 37:22
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, préserve-moi de la tentation; enseigne-moi la justice et la vie véritable qui sont en Toi. Je suis ton enfant.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW