fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mercredi 9 novembre 2022

Thème: En ce jour-là, je serai ton fiancé pour toujours

Pensée:  Il a payé le prix et il a gagné le droit de nous posséder. Nous sommes devenus par Jésus son peuple et nous vivons pour sa gloire. Apprenons ses voies et par son Esprit amenons sa gloire et son règne dans ce monde. Suivons son exemple en nous donnant entièrement; car Jésus s’est offert entièrement. Il s’est sanctifié pour que nous soyons sanctifiés. Il est le garant de notre alliance à Dieu. Demeurons en Lui, et ne nous laissons pas ravir notre héritage.

Osée 2 :16-23; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

« 16 En ce jour-là, dit l’Éternel, tu m’appelleras: Mon mari! et tu ne m’appelleras plus: mon maître! 17 J’ôterai de sa bouche les noms des Baals, afin qu’on ne les mentionne plus par leurs noms. »

Osée 2:16-17; LSG

Mon mari : Ishi – une appellation qui revêt une connotation d’affection et d’amour.

Mon maître : Baali – nom symbolique pour Jéhovah. Mon Seigneur; il y a ici une idée de soumission et de crainte.

La porte de l’espérance dont nous parlions dans la méditation précédente donnera accès à une ère nouvelle. Si durant les années de correction, il a pu naître dans le cœur du peuple une crainte malsaine pour Yahweh, il fera de nouveau d’Israël son épouse.

Le peuple sera délivré et guéri de toute forme de confusion – on ne communiera plus avec les Baals.

À quelle période fait référence l’expression « en ce jour-là » ? Cette promesse est-elle accomplie ou bien sommes-nous en présence d’une prophétie dont l’accomplissement serait à venir ?

Pour répondre à la question, continuons de voir comment les autres versets caractérisent cette époque référée par l’expression « en ce jour » qui revient deux fois plus bas dans le chapitre.

« 18 En ce jour-là, je traiterai pour eux une alliance avec les bêtes des champs, les oiseaux du ciel et les reptiles de la terre, je briserai dans le pays l’arc, l’épée et la guerre, et je les ferai reposer avec sécurité. 19 Je serai ton fiancé pour toujours; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde; 20 je serai ton fiancé par la fidélité, et tu reconnaîtras l’Éternel. »

Osée 2:18-20; LSG

Les effets de la malédiction du péché auront disparu. L’alliance avec les bêtes des champs, les oiseaux du ciel et les reptiles a pour but de leur assurer la sécurité et la paix.

Autrefois, à cause de leur péché, plusieurs étaient tués par les bêtes des champs et leurs cadavres servaient de nourriture aux rapaces. Il n’y aura plus de guerres avec les peuples voisins parce que l’Éternel détruira les armes et la guerre.

Je serai ton fiancé pour toujours – il y a là l’idée d’une alliance qui ne pourra pas être brisée. Le terme original traduit « je serai ton fiancé » signifie en fait « je paierai le prix et je gagnerai le droit de possession ». C’est l’idée de mariage, d’alliance éternelle puisqu’il ajoute l’adverbe « pour toujours ».

Il a fait la promesse de payer le prix et de gagner le droit de s’attacher à son peuple par des moyens révélateurs : la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde, et enfin la fidélité.

La justice de Dieu exige la mort du pécheur. Ne pouvant pas se dérober de sa parole qu’il a élevée au-dessus de tout, même de son Nom en raison de sa droiture, il s’est appuyé sur miséricorde pour nous donner sa grâce. Du début à la fin il a été fidèle.

C’est par Jésus-Christ que le Père a payé le prix et qu’il a gagné le droit de s’attacher à son peuple.

« 21 En ce jour-là, j’exaucerai, dit l’Éternel, j’exaucerai les cieux, et ils exauceront la terre; 22 la terre exaucera le blé, le moût et l’huile, et ils exauceront Jezréel. 23 Je planterai pour moi Lo-Ruchama dans le pays, et je lui ferai miséricorde; je dirai à Lo-Ammi: tu es mon peuple! et il répondra: Mon Dieu! »

Osée 2:21-23; LSG

En ce jour-là la malédiction sera remplacée par la bénédiction. Et de manière poétique le Père reprend les noms des trois enfants pour évoquer à nouveau le changement du mal en bien.

Rappelons que Jezréel signifie « L’Éternel sème ». On disperse le blé lorsqu’on le sème. L’idée ici est celle de la dispersion. Le peuple demeurera dans le pays pour manger la production de ses champs. La miséricorde sera donnée là où elle avait été refusée. À la place du rejet, du divorce, de la séparation – en ce jour-là, ils seront de nouveau son peuple.

En réponse aux questions posées plus haut, disons qu’il s’agit des temps messianiques. C’est par Lui en effet que le Père a créé une nouvelle race d’hommes. Il est le dernier Adam – le premier né de la nouvelle création. La promesse de la paix parfaite (absence de troubles causés par les bêtes des champs, absence de guerre, etc.) semble renvoyer au moment où il aura fait toute chose nouvelle – les nouveaux cieux et le nouvelle terre. Le mal aura disparu.

Devoirs

  • Lire Ésaïe 11 :1-10, 65 :25; Ézéchiel 34 :25; Zacharie 9 :10
  • Lire Deutéronome 28 :20, 23, 26
  • Lire Apocalypse 21 :1-4
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, fais-moi connaître les mystères de ta justice, de ta droiture, de ta grâce et de ta miséricorde, et aussi de ta fidélité.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW