fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 6 novembre 2022

Thème: N’allons pas vers les autres dieux

Pensée:  Baal, Astarte, Molech, la reine du ciel et les autres divinités du passé sont toujours présentent aujourd’hui. Et de manière déguisée, elles nous incitent à faire alliance avec elles. Elles aspirent à recevoir la gloire qui appartient à Dieu SEUL. La miséricorde de Dieu vient à notre secours à travers les Écritures qu’il nous donne comme moyen d’éprouver toutes choses. Utilisons-là avec soin comme faisaient nos frères de Bérée. Ne craignons pas d’abandonner ce qui va au-delà ou en deçà de ce qu’il a clairement prescrit. Notre succès dépend vraiment de notre attachement à notre Seigneur. N’adorons pas en parole seulement, mais par des actes concrets. Le Seigneur connait ceux qui Lui appartiennent.

Osée 2 :1-7; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

« 1 Dites à vos frères: Ammi! et à vos sœurs: Ruchama! »

Osée 2:1; LSG

Il y a dans ce verset la même atmosphère de restoration qui est à la fin du premier chapitre. Ainsi plusieurs l’interprètent comme pointant vers le futur.

Cependant on pourrait aussi le voir comme une interpellation de Yahweh à ceux des israélites qui n’avaient pas fléchi les genoux devant Baal. Ce petit reste de fidèles qui honoraient Yahweh comme leur Seigneur et leur Roi, indépendamment de la division d’Israël en royaume du Nord et du Sud, ce petit reste de fidèles serait le groupe à qui le Père s’adressait afin qu’ils encourageassent les autres à revenir de leur rébellion.

Ainsi si la majorité par leur choix de vie n’était plus le peuple de Dieu, eux ils étaient le peuple de Dieu – Ammi. Si les autres avaient perdu la miséricorde de Dieu, il leur avait conservé sa miséricorde – Ruchama.

Comment notre vie peut-elle être un message clair de Jésus au monde ? Le Seigneur peut-il s’appuyer sur nous pour ramener les autres ?

« 2 Plaidez, plaidez contre votre mère, car elle n’est point ma femme, et je ne suis point son mari! Qu’elle ôte de sa face ses prostitutions, et de son sein ses adultères! 3 Sinon, je la dépouille à nu, je la mets comme au jour de sa naissance, je la rends semblable à un désert, à une terre aride, et je la fais mourir de soif; 4 et je n’aurai pas pitié de ses enfants, car ce sont des enfants de prostitution. »

Osée 2:2-3; LSG

Plaider contre une personne c’est porter contre elle des accusations devant un tribunal. L’Éternel avait coutume de dire au sujet d’Israël et de Juda :  quand ce peuple s’approche de moi, Il m’honore de la bouche et des lèvres; mais son cœur est éloigné de moi (Ésaïe 29 :13; LSG). Les gens avaient dans la bouche le nom de Yahweh; ils aimaient évoquer les patriarches et Moïse; cependant ils retournaient encore vers Baal et Astarte.

Si nous disons de la bouche, craindre l’Éternel, et que nous faisons nos actes ne suivent pas, la crainte que nous avons de Lui n’est que précepte de tradition humaine.

Pour Yahweh, Israël n’était plus en communion avec Lui. Il appelle à la repentance – ôter la prostitution de devant sa face et de son sein ses adultères. La repentance est le seul moyen d’éviter la destruction.

Lorsqu’ils ont le cœur vivement touché le jour où Pierre prêche par le Saint-Esprit à Jérusalem et qu’ils veulent connaître comment faire la paix avec Dieu, la réponse de l’Esprit de Dieu est claire : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit (Actes 2 :38; LSG).

Le Père n’a pas changé de système et il ne changera pas. C’est à nous de revenir à Lui. Pourquoi ? Parce qu’il est Dieu et que nous sommes ses créatures. Nous existons pour Lui – 😊. C’est Lui qui pense et ordonne. Jésus est la Tête de l’Église n’est-ce pas ? Notre gloire consiste à obéir…à suivre. Il est tout en nous lorsque nous Lui laissons toute la place.

La miséricorde de Dieu rappelle le malheur qui viendra si Israël refuse de se laisser reprendre. Moïse l’avait annoncé dans le Deutéronome. Jérémie le reprendra dans le chapitre 28 de son message. La désobéissance conduit à la destruction et l’obéissance à la bénédiction.

« 5 Leur mère s’est prostituée, celle qui les a conçus s’est déshonorée, car elle a dit: J’irai après mes amants, qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson. »

Osée 2:5; LSG

Israël était dans la confusion au sujet de la provenance de ses bénédictions. On attribuait à Baal, à Astarte, à Molech, à la reine du ciel et aux autres divinités étrangères ce qui était du ressort de l’Éternel.

Si nous n’apprenons pas à connaître notre Dieu et à marcher dans ses voies, nous pourrions nous retrouver dans la même confusion. Nous pourrions aller chercher auprès du diable et dans le monde, ce que nous avons gratuitement en Jésus.

Par notre union avec Lui nous sommes pleinement comblés (Colossiens 2 :10). Apprenons à voir et à proclamer qui nous sommes en Lui. En dehors de Lui, les autres appuis ne sont que béquilles et sable mouvant. Nous ne manquerons pas d’être déçus si nous prenons pour appuis les autres dieux.

Il n’est pas impossible que Gomer, la femme du prophète soit réellement retournée vers ses amants afin que le prophète expérimente la douleur de la trahison que Yahweh vivait du fait de l’infidélité d’Israël et de Juda.

« 6 C’est pourquoi voici, je vais fermer son chemin avec des épines et y élever un mur, afin qu’elle ne trouve plus ses sentiers.7 Elle poursuivra ses amants, et ne les atteindra pas; elle les cherchera, et ne les trouvera pas. Puis elle dira: J’irai, et je retournerai vers mon premier mari, car alors j’étais plus heureuse que maintenant.»

Osée 2:6-7; LSG

L’Éternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère. Il n’abandonne pas le rêve de voir chacun de nous entrer dans son appel. Il ira jusqu’au bout. Tel un Père avenant, il fermera les portes de la destruction devant nous afin que nous n’allions pas à notre perte.

Les livres des rois nous montrent comment l’Éternel s’est servi des prophètes tels que Élie, Élisée, Amos, Ésaïe, Michée et Osée pour parler à son peuple de l’importance de demeurer fidèles à son alliance. Parfois, par des calamités (guerres, famines, sècheresses) il leur a fermé les portes de la folie de l’idolâtrie. Mais à chaque fois, ils ont trouvé le moyen de repartir vers les dieux étrangers.

La chute de la Samarie en 722 avant J.-C. et celle de Jérusalem en 586 avant J.-C. seront les actes ultimes de la grâce de Dieu qui cherche à guérir son peuple. En exil, ils apprendront à apprécier ce qu’ils avaient et ils désireront revenir.

Par certains côtés, on est proche de la troisième parabole du royaume que Jésus raconte dans Luc 15 – le fils parvenu au fond de la détresse apprécie la vie qu’il menait auprès de son père. Et retournant en lui-même et s’engage à retourner vers son père.

L’espérance de Dieu qui cherche le cœur du pêcheur c’est que ce dernier comprenant enfin dise : J’irai, et je retournerai vers mon premier mari, car alors j’étais plus heureuse que maintenant.

Là où quelqu’un pourrait dire, je ne me sens pas concerné par l’idée d’un premier mariage à l’Éternel; car je ne l’ai jamais connu, le Saint-Esprit dit : Il a créé les hommes afin que ceux-ci vivent dans la communion avec Lui. Par Jésus, nous devenons ses enfants.

L’Église comme corps de Christ est sa fiancée. Elle est aussi la Jérusalem d’en haut. Celle qui descendra du ciel au temps appointé.

Dieu appelle chaque homme à le connaître. La vie éternelle c’est connaître Dieu et Jésus-Christ. Le succès c’est vivre dans la communion avec eux et d’accomplir les desseins pour lesquels ils nous ont envoyés sur la terre.

Que l’histoire d’Israël nous inspire à prendre très tôt les bonnes décisions pour nos vies. Le Saint-Esprit se tient à côté de nous pour nous conduire.

Faites-nous parvenir vos témoignages – svp. Bénissons-nous ainsi mutuellement.

Devoirs

  • Lire Ésaïe 29 :13; Matthieu 15 :7-9; Marc 7 :6 – L’attachement à Dieu est une affaire de position du cœur
  • Lire 2 Chroniques 28 :23 – Adoption des dieux de la Syrie
  • Lire Jérémie 44 :17-19 – Le culte à la reine du ciel.
  • Décidons de vivre dans les limites des Écritures – choisissons d’honorer ainsi notre Seigneur.
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, délivre-moi de toute confusion au sujet des choses que tu as mises dans mes mains. Toi SEUL Tu es ma Source. C’est Toi SEUL que je veux honorer. Gloire à Toi Père.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW