fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Samedi 22 octobre 2022

Pensée:  Le Père a donné Son Fils afin que quiconque croit, ne périsse pas, mais qu’il ait la vie en abondance. L’obéissance est la condition nécessaire pour demeurer dans la félicité et la paix que Dieu donne.

Étude

Joël 1:8-20; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

« 8 Lamente-toi, comme la vierge qui se revêt d’un sac pour pleurer l’ami de sa jeunesse! »

Joël 1:8; LSG

Tout le pays est invité à se lamenter amèrement devant l’Éternel à cause de ses péchés et du jugement de l’Éternel. La guérison et la prospérité sont impossibles là où l’on s’oppose à Dieu. Notre dieu ne désire pas la mort du pécheur. Il désire son bonheur. Le point de départ est une repentance sincère. C’est parce que nous ne comprenons pas la gravité du péché que nous sommes bien souvent légers dans notre démarche de repentance. C’est parce que nous ne sentons pas notre misère que nous disons que nous n’avons rien à changer. Dans ces temps de la fin, le Père envoie dans l’Église et dans le monde, des sentinelles; ils ont mandat de proclamer le message de la repentance; ils invitent aux jeûnes et à la prière; car le temps est fini. La repentance et les prières des saints peuvent permettre au Père de rallonger un peu les délais. Pour ceux qui comprennent les temps, nous sommes depuis quelques années déjà, dans les prolongations.

« 9 Offrandes et libations disparaissent de la maison de l’Éternel; les sacrificateurs, serviteurs de l’Éternel, sont dans le deuil. 10 Les champs sont ravagés, la terre est attristée; car les blés sont détruits, le moût est tari, l’huile est desséchée. 11 Les laboureurs sont consternés, les vignerons gémissent, à cause du froment et de l’orge, parce que la moisson des champs est perdue. 12 La vigne est confuse, le figuier languissant; le grenadier, le palmier, le pommier, tous les arbres des champs sont flétris… La joie a cessé parmi les fils de l’homme! 13 Sacrificateurs, ceignez-vous et pleurez! Lamentez-vous, serviteurs de l’autel! Venez, passez la nuit, revêtus de sacs, Serviteurs de mon Dieu! Car offrandes et libations ont disparu de la maison de votre Dieu. »

Joël 1:9-13; LSG

La calamité en Israël est grande et toutes les classes de la société doivent mener le deuil. La cessation des sacrifices d’actions de grâce faits le matin et le soir (gâteau et aspersion) signifiait le retrait ou la suspension de la faveur de Dieu envers son peuple. Le laboureur est confus; les champs ne produisent plus; les offrandes telles que les premiers fruits et les autres offrandes en nature n’étaient plus possibles faute de récolte. Compte tenu de cette situation calamiteuse, tout le monde est invité à porter le deuil de la repentance.

Lors de la consécration du temple construit par Salomon, ce dernier, poussé par le Saint-Esprit, avait fait une prière qui était bien connue des sacrificateurs et de tout Israël. Yahweh avait répondu favorablement à la prière de Salomon « 13 quand je fermerai le ciel et qu’il n’y aura point de pluie, quand j’ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j’enverrai la peste parmi mon peuple; 14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. » 2 Chroniques 7:13-14; LSG. C’est ce schéma que le prophète pousse le peuple, dans ses différentes composantes, à adopter.

« 14 Publiez un jeûne, une convocation solennelle! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, dans la maison de l’Éternel, votre Dieu, et criez à l’Éternel! 15 Ah! quel jour! Car le jour de l’Éternel est proche: Il vient comme un ravage du Tout-Puissant. 16 La nourriture n’est-elle pas enlevée sous nos yeux? La joie et l’allégresse n’ont-elles pas disparu de la maison de notre Dieu? 17 Les semences ont séché sous les mottes; les greniers sont vides, les magasins sont en ruines, car il n’y a point de blé. 18 Comme les bêtes gémissent! Les troupeaux de bœufs sont consternés, parce qu’ils sont sans pâturage; Et même les troupeaux de brebis sont en souffrance. »

Joël 1:14-18; LSG

Le Royaume d’Israël et sa dynastie de mauvais rois seront complètement détruits en 722 lorsque les Assyriens feront tomber la capitale Samarie. Plusieurs seront déportés et des peuples étrangers seront installés à leur place. Le jour de l’Éternel correspond à ce jugement ultime.

Au moment où Joël prêche, le jugement ultime est encore loin. L’appel à la repentance général a pour but d’offrir à Israël une réelle opportunité d’être guéri du malheur qui le frappe présentement, mais aussi du jugement ultime qui viendra certainement, à moins que le peuple apprenne la justice. Le Père n’a pas changé. Il nous avertit par son Esprit afin que nous menions des vies paisibles.

Plusieurs de nos tourments persistent parce que nous prêtons le flanc au destructeur. Le Père veut délivrer le pécheur non seulement des limitations que lui impose la vie de péché, mais aussi des conséquences du jugement ultime qui vient certainement. En effet, il est donné à l’homme de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. Celui qui aura méprisé la justice de Dieu, ira dans son lieu – l’enfer est un lieu réel où nous ne devons aller. Jésus est mort à la croix, pour nous délivrer de l’enfer. Vivons de manière à aller dans la présence de notre Dieu. Recherchons la paix avec tous les hommes et la sanctification. Vivons prêts et avertissons les gens autour de nous. Notre Dieu est le même, hier, aujourd’hui et éternellement.

« 19 C’est vers toi que je crie, ô Éternel! Car le feu a dévoré les plaines du désert, et la flamme a brûlé tous les arbres des champs. 20 Les bêtes des champs crient aussi vers toi; Car les torrents sont à sec, Et le feu a dévoré les plaines du désert. »

Joël 1:19-20; LSG

Approchons-nous de Lui dans la vérité. Disons-Lui TOUT. Personne de nous ne l’informe de rien. En nous approchant de Lui dans la sincérité du cœur, en acceptant le diagnostic qu’il fait de la situation que nous Lui présentons, nous nous positionnons pour obtenir la guérison. Humilions-nous à l’ombre de ses mains. Décidons de rejeter le mal pour poursuivre le bien. Les choses changeront bien rapidement. Que celui qui marche dans la justice, persévère dans cette voie noble. Gloire à Dieu qui a tout fait par Jésus.

Devoirs

  • Lire Exode 29:38-46
  • Lire Proverbes 28:12-14
  • Lire Jacques 4:8-10
  • Lire 1 Jean 1:5-10
  • Lire 2 Chroniques 4:13-14 – 1) Quelle est la promesse de Dieu ? 2) Quelle application pour nos maisons, pour nos familles, pour nos villes, pour nos pays, etc. ?

Requêtes

  • Père, montre-moi ce qui ne te plait pas dans ma vie. Je veux t’être entièrement consacré.
  • Père, Tu nous as donné ton Nom. Il est sur nos bouches jour et nuit; il est dans nos cœurs. Daigne donc nous conduire dans le jeûne et la prière, afin que tu guérisses nos familles, nos nations, etc.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW