fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Vendredi 21 octobre 2022

Pensée:  La Père a utilisé les nations étrangères pour châtier son peuple. Tout le temps il a jugé personnellement les nations étrangères en fonction de leur attitude face à son peuple. L’importance de la repentance est soulignée dans le livre de Joël qui culmine avec la promesse de la nouvelle création. Notre salut est vraiment dans le règne de l’Esprit de Dieu. La repentance sincère prépare sa venue. Ce que nous apprenons de Lui, nous devons le communiquer aux prochaines générations.

Introduction au livre de Joël

Joël (L’Éternel est son Dieu) apporte la parole de Dieu à Israël aux environs des années 800 avant Jésus-Christ. À cette époque, le peuple de Dieu est divisé en deux royaumes: Le royaume d’Israël avec Jéroboam pour roi et le royaume de Juda avec Uzziah comme roi. Son ministère côtoie celui de Jonah (qui l’a précédé légèrement) et celui d’Amos qu’il a précédé. Le Saint-Esprit appellera plus tard Osée, Isaïe et Michée pour porter la parole aussi bien au royaume d’Israël qui sera détruit en 722 qu’au royaume de Juda. Le cœur du message est le jour du Seigneur qui sera terrible pour ceux qui méprise sa parole et la justice. La repentance est le seul moyen d’éviter la calamité qui vient sur Israël et sur le monde. Le livre se termine par la promesse de la venue du Saint-Esprit – il viendra sur toute chair. L’onction ne sera plus limitée aux sacrificateurs, aux rois ou aux prophètes. Tous ceux qui croient seront la demeure du Dieu vivant. Nous sommes de cette génération qui a été inauguré par notre Seigneur.

Étude

Joël 1:1-7; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

« 1 La parole de l’Éternel qui fut adressée à Joël, fils de Pethuel. »

Joël 1:1; LSG

Les prophètes étaient des personnes spécialement mises à part par l’Éternel pour porter sa parole à son peuple. Avec les rois et les sacrificateurs, l’huile était versée sur leur tête à l’occasion de leur consécration. La Parole de Dieu leur venait sous différentes formes: visions ouvertes, visions nocturnes, voix du Saint-Esprit, des anges, etc. Dans ces temps de la fin le Père nous a parlé par son Fils qui est la tête d’une nouvelle race de personnes qui sont prophétiques. Nous avons l’onction et le Père nous parle directement. Il nous envoie aussi vers le monde.

« 2 Écoutez ceci, vieillards! Prêtez l’oreille, vous tous, habitants du pays! Rien de pareil est-il arrivé de votre temps, Ou du temps de vos pères? 3 Racontez-le à vos enfants, et que vos enfants le racontent à leurs enfants, et leurs enfants à la génération qui suivra! »

Joël 1:2-3; LSG

Yahweh est un Dieu générationnel. Il garde son alliance de génération en génération pour le bien de ceux qui le craignent. La première responsabilité de chacun de nous, c’est de veiller à transmettre à ceux qui vont nous survivre, tout ce que le Père nous a enseigné. Les plus vieux (ceux qui ont une plus longue expérience des choses) ont le devoir de bien lire l’histoire pour comprendre comment ont évolué les desseins de Dieu envers une famille, une nation, etc.

Que comprenons-nous de ce que le Père fait aujourd’hui autour de nous ? Avons-nous des points de repère dans le passé pour bien apprécier les choses ?

Le Père parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, malheureusement, le plus souvent, nous n’y prenons pas garde. Nous manquons de tirer des leçons du passé. Comment mesurer notre progression, si nous avons oublié d’où nous sommes partis; si nous avons oublié ce que le Père a fait dans nos vies ?

« 4 Ce qu’a laissé le gazam, la sauterelle l’a dévoré; ce qu’a laissé la sauterelle, le jélek l’a dévoré; Ce qu’a laissé le jélek, le hasil l’a dévoré. »

Joël 1:4; LSG

Yahweh a châtié son peuple. Une invasion de plusieurs types de sauterelles a causé une grande dévastation dans les champs. Le gazam (ver palmé – qui en grandissant devient une sauterelle), le jélek, le hasil sont en effet différentes espèces de sauterelles ou de criquets. Il vient souvent un temps où le Père permet que la calamité nous atteigne dans le lieu où notre rébellion nous a conduits. Le Père qui ne se répand pas de son appel et de ses dons, fera tout pour nous ramener à Lui. La calamité permet à certains de réaliser que le véritable secours est en l’Éternel. Israël avait été conduit par Jéroboam dans l’adoration des dieux étrangers (Baal, Astarté, etc.). Avant la chute de la capitale Samarie en 722, le Père enverra plusieurs prophètes appeler son peuple à la repentance. Lorsque nous rejetons l’amour de Dieu au point d’épuiser le temps de la grâce, il nous abandonne à notre folie et à ses conséquences. Quelles sont les choses qui nous empêchent d’écouter la voix de Dieu ? Avons-nous vraiment besoin d’être dépouillés et abaissés par notre Dieu ?

« 5 Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez! Vous tous, buveurs de vin, gémissez, parce que le moût vous est enlevé de la bouche! »

Joël 1:5; LSG

Le châtiment est pour la correction de l’enfant. La repentance est l’objectif recherché. D’où l’appel du prophète au peuple; « Réveillez-vous ». Si nous fermons les oreilles lorsque le Saint-Esprit appelle, nous connaîtront le même sort que ceux qui ont méprisé Dieu dans le désert. Ils ne sont pas entrés dans Canaan. Le péché, la rébellion, limite grandement Dieu. Celui qui pèche proclame à son insu quelque chose de grave; il dit dans une certaine mesure « Je ne suis pas de Dieu. J’appartiens à Satan ». Le Saint-Esprit ne dit-il pas « Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. […] » 1 Jean 3:8; LSG. Lorsque le pécheur se réveille, et qu’il commence à faire ce que recommande le Saint-Esprit, les portes des prisons spirituelles sont brisées. Il n’y a pas de véritable liberté sans repentance sincère.

« 6 Car un peuple est venu fondre sur mon pays, puissant et innombrable. Il a les dents d’un lion, les mâchoires d’une lionne. 7 Il a dévasté ma vigne; il a mis en morceaux mon figuier, il l’a dépouillé, abattu; Les rameaux de la vigne ont blanchi. »

Joël 1:6-7; LSG

Le châtiment de Yahweh envers son peuple était aussi sous la forme d’une invasion de nations étrangères à laquelle Israël ou Juda était asservi, et payait un tribut.

Les Égyptiens, les Syriens, les Assyriens, les Babyloniens, les Mèdes et les Perses, les Grecs, les Romains, etc. exerceront à un moment ou à un autre la domination sur le peuple de Dieu – à cause de son péché. Les différentes sauterelles vues au verset 4 peuvent aussi désigner les vagues de royaumes étrangers qui ont dominé les royaumes d’Israël et de Juda au cours de l’histoire.

Se pourrait-il que l’absence de paix durable dans nos vies, la récurrence de certaines batailles soient liées à des portes laissées ouvertes ? À des péchés non confessés, à des autels oubliés ? Réveillons-nous et crions à Dieu.  Le Saint-Esprit aidera à comprendre la nature des troubles qui nous accablent. Dieu n’est certainement pas contre nous; c’est le voleur qui est décidé à s’opposer à notre position en Jésus. Soumettons-nous à Dieu et résistons-lui.

Note: nous aborderons la place de la femme dans le ministère et l’Église de Jésus à une autre occasion.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Deutéronome 28 – Bénédictions et malédictions
  • Lire Psaume 78:4
  • Lire Deutéronome 4:9; 6:6-8
  • Demandons au Saint-Esprit de nous montrer la racine des choses qui troublent nos vies. Satan n’arrêtera pas tant qu’une porte sera ouverte. Repentons-nous si nous nous sommes détournés de Lui.

Requêtes

Père, donne-moi la grâce d’entendre ta voix et de faire ce que tu commandes. Je décide de m’humilier sous ta puissante main. Je suis à Toi.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW