fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Vendredi 14 octobre 2022

Pensée: Notre Dieu règne – lorsqu’il ouvre, personne ne ferme et lorsqu’il ferme, personne ne peut ouvrir. La sagesse commande la soumission à sa volonté. Le succès c’est de suivre le chemin qu’il a tracé. Lorsqu’il vient à notre rescousse comme c’est le cas ici avec le prophète Jonas, plus vite nous nous soumettons, plus vite il peut nous ramener à la vie. Ce sera à sa manière et non selon nos termes. Il est Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jonas 1 :11-16; LSG

« 11 Ils lui dirent: Que te ferons-nous, pour que la mer se calme envers nous? Car la mer était de plus en plus orageuse. 12 Il leur répondit: Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous; car je sais que c’est moi qui attire sur vous cette grande tempête. »

Jonas 1:11-12; LSG

Le prophète Jonas avoue sa responsabilité dans la calamité qui les frappe. Il est disposé à porter tout seul le fruit de son péché. Aussi demande-t-il aux mariniers de le jeter à la mer. Dans une certaine mesure, il capitule. Il choisit de mourir, lui le seul coupable, pour sauver la vie des autres.

Il y a malheureusement une catégorie de personnes qui cherchent à entrainer avec elle le maximum de personnes lorsqu’elles se savent condamnées. Que d’histoires terribles n’avons-nous pas entendues lorsque le Syndrome d’Immuno- Déficience Acquise (SIDA) était encore perçue comme sanction de mort certaine à courte échéance. Quelques personnes voulant se venger d’avoir été infectés par des inconnus, choisissait de passer le virus au maximum de personnes avant de mourir. Elles se disaient en elles-mêmes : je ne veux pas mourir seul.

N’est-ce pas triste ? Celui qui comprend ce qu’est la mort apprendra la sagesse lorsqu’il comprendra que son heure s’approche. Comment choisir de tuer le maximum pour nous venger ?

Pour revenir au prophète, il nous apprend à faire dignement face à nos responsabilités, quelles qu’elles soient.

« 13 Ces hommes ramaient pour gagner la terre, mais ils ne le purent, parce que la mer s’agitait toujours plus contre eux. »

Jonas 1:13; LSG

Les mariniers ont une certaine difficulté à adopter la solution que leur propose Jonas. Ils donnent tout ce qu’ils ont pour sauver sa vie. Celui qui reconnaît sa faute et qui accepte volontiers la sanction correspondante obtiendra en général la sympathie des autres qui auraient pu se mettre en colère contre lui et le blâmer s’il avait agi autrement.

Apprenons à prendre les devants pour reconnaître que nos fautes et pour prendre nos responsabilités. Faisons-le en toute sincérité et voyons la grâce de Dieu attirer sur nous la faveur des hommes.

Les mariniers ne réussissent pas à ramener le bateau à quai parce que l’Éternel Dieu a d’autres plans pour le prophète rebelle. Dans une certaine mesure, il préfigure Jésus qui donne sa vie pour sauver le monde. Jonas va donner la sienne pour éviter au marinier une mort certaine. La grosse différence entre Jésus et Jonas c’est que le dernier est la cause du malheur qui le poursuit.  

« 14 Alors ils invoquèrent l’Éternel, et dirent: O Éternel, ne nous fais pas périr à cause de la vie de cet homme, et ne nous charge pas du sang innocent! Car toi, Éternel, tu fais ce que tu veux. »

Jonas 1:14; LSG

Notre Dieu veut que son nom soit sanctifié parmi les nations. Il veut être connu comme Dieu par tous. Car, le salut des hommes c’est connaître Dieu et Jésus. Les mariniers ont expérimenté beaucoup pour comprendre que le Dieu de Jonas était Grand. Ils l’invoquent afin de ne pas être chargés du sang de celui qu’ils s’apprêtent à livrer aux eaux. Ils ne sont pas sûrs que ce soit la chose à faire, mais sur l’insistance du prophète, ils vont obéir.

Le Saint-Esprit ne précise pas au bout de combien de temps de navigation infructueuse, ils ont choisi de jeter le prophète à l’eau. Il ressort simplement qu’ils reconnaissent sa grandeur : Car toi, Éternel, tu fais ce que tu veux.

Notre Dieu n’est pas injuste. Il n’abuse pas de sa puissance ou de sa force à nos détriments. Lorsqu’il nous bouscule, c’est avec amour un peu comme un père traite sévèrement l’enfant qu’il nourrit et forme en vue de faire de lui un homme responsable.

Lorsque notre Dieu a pris une décision, personne ne peut arrêter l’exécution de celle-ci. Il est Tout-Puissant. Lorsqu’il ouvre, personne ne peut fermer. Et lorsqu’il ferme, personne ne peut ouvrir.

« 15 Puis ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. Et la fureur de la mer s’apaisa. 16 Ces hommes furent saisis d’une grande crainte de l’Éternel, et ils offrirent un sacrifice à l’Éternel, et firent des vœux. »

Jonas 1:15-16; LSG

Aussitôt Jonas avait-il touché les eaux que les vents impérieux ont arrêté de souffler; les grandes vagues qui menaçaient de d’engloutir le bateau se sont-elles aussi écrasés. Il se fit un calme terrifiant. Les disciples de Jésus ont fait l’expérience de cette variation subite de l’état de la nature lorsque Jésus a commandé à la tornade qui menaçait de détruire leur bateau.

Seuls les insensés peuvent attribuer au fait du hasard des phénomènes aussi frappants que ceux-là. « Certainement le Dieu de cet homme est le Vrai Dieu !!! » Il n’est pas impossible que ce soit en ces termes que les mariniers se soient exclamés. Remplis d’effroi, ceux qui venaient de côtoyer la mort offrent un sacrifice et font des vœux. Peut-être ont-ils demandé au prophète : de quelle manière pouvons-nous honorer le Dieu du ciel et de la terre ?

Si nous reconnaissons qu’il est Dieu nous offrirons des sacrifices et nous ferons des vœux. Le sacrifice qu’il aime c’est l’obéissance, le fruit des lèvres qui confessent son nom. En termes de vœux, c’est celui de le servir. N’est-ce pas pour cela qu’il nous a créés?

Devoir 

Suivre Jésus
  • Lire Ésaïe 40 – L’Éternel est Dieu
  • Lire Psaume 50 :14, 119 :108; Osée 14 :2; Hébreux 13 :15-16;
  • Lire Matthieu 8 :23-27 – Les vents et la mer obéissent à notre Dieu
  • Apprenons à faire face avec grâce et honneur à nos responsabilités – prenons le blâme si nous avons manqué le but. En agissant ainsi nous honorerons notre Dieu et des portes de grâce s’ouvriront devant nous.

Requêtes

Père, au nom de Jésus, apprends-moi à faire face à toutes mes responsabilités. Que je ne cède pas à la tentation d’entrainer les autres avec moi dans ma chute. Tu es mon Dieu.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW