fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mercredi 21 septembre 2022

Pensée :  Le temps est fini. Si le temps de l’Église sur la terre était un match, en bien c’est que nous allons vers la fin de du temps additionnel. La trompette retentira bientôt dans le ciel pour signaler l’enlèvement, la résurrection des corps et l’enlèvement des saints. Alors que le mal va croître de manière très rapide dans le monde, apprenons à prier et à marcher dans l’amour pour demeurer libres. Notre adversaire, le diable a lancé toutes ses armées dans la bataille. Il veut entrainer à sa suite le maximum de personnes dans l’étang de feu et de soufre. C’est en suivant les traces de Jésus que nous le vaincrons et que nous accomplirons parfaitement la volonté de Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

1 Pierre 4 :7-11; LSG

« 7 La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. »

1 Pierre 4:7; LSG

Fin : telos – Consommation (objectif final, but). Il y a l’idée de fermeture avec tous les résultats.

Après la révolte de Lucifer dans le ciel et la chute de l’homme, le Père a mis en œuvre un ensemble d’opérations visant à rétablir l’ordre dans l’univers et d’extirper le mal. La venue de la Parole en chair participe de la volonté de Dieu de réunir les choses qui sont dans le ciel et celles qui sont sur la terre en Lui. Le travail acharné du Saint-Esprit dans l’Église et dans le monde achève avec des résultats probants ce que le Père a commencé depuis longtemps.

Nous vivons ce que les autres ont entrevu et salué. Poussés par l’Esprit de Christ, ils cherchaient les Écritures pour comprendre les mystères de Dieu concernant l’Église, la nouvelle création, et les multiples grâces dont nous bénéficions aujourd’hui.

Avant la chute, Adam parlait face à face avec Dieu, nous allons vers le nouveau ciel et la nouvelle terre; vers ce temps il n’y aura plus de péché, ni de maladies, ni de souffrance, ni de lutte. Même le soleil ne sera plus parce que Dieu sera notre lumière.

Ce que nous connaissons de la vie, du monde ne sera plus. Nous sommes très avancés dans le calendrier de Dieu.

Si tout ce que nous voyons est sur le point de disparaître, comment devrions-nous organiser nos priorités ? Où investir nos ressources (temps, connaissances, force, or, argent, etc.) ?

Le Saint-Esprit nous encourage à faire de la prière une activité prépondérante de nos vies. Prier c’est communiquer avec Dieu. On adore, on loue, on pétitionne, on demande, on rend grâce, on intercède, etc – en intelligence ou en esprit. Par la prière nous ouvrons des portails dimensionnels afin que le ciel envahisse la terre. Notre ministère de roi-prêtre s’exerce essentiellement par l’une ou l’autre des formes de prières que nous avons listées précédemment.

Quelle est l’importance de la sagesse et de la sobriété ?

Sage : néphó – être vigilant, avoir le jugement clair, ne pas être intoxiqué par l’influence du péché.

Sobre : sōphronéō – tempéré, sain d’esprit, capable de contrôler les passions et les désirs qui sont dans ses membres.

Satan multiplie ses attaques pour nous pousser dans les choses qui ne comptent vraiment pas. Il est spécialiste dans le vol du temps. Chaque fois qu’une journée passe sans que nous n’ayons fait quelque chose qui avance les desseins de Dieu dans nos vies, il est satisfait. Il sait que le temps est la ressource que nous n’avons pas en quantité infinie. Nous sommes de passage sur la terre. S’il peut nous garder loin des choses que le Père a préparées pour nous jusqu’à notre départ, il a gagné.

La prière nous préserve de ses manipulations. Dans la présence de Dieu, nous avons la bonne perspective sur notre vie et sur le monde. Très peu de choses sont vraiment importantes. Jésus avait dit à Marthe qui se plaignait de sa petite sœur : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. 42 Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée (Luc 10 :41-42; LSG).

Le Saint-Esprit voudrait nous aider à relever l’autel de la prière dans nos vies et dans nos maisons. C’est notre intimité avec Dieu qui va nous mettre au large lorsque le monde entrera dans plus de ténèbres.

L’enfer n’aime pas nous voir en prière parce que c’est la première arme du combat spirituel. Ils feront tout pour éteindre cette flamme dans nos vies. Prions donc même si nous n’en avons pas envie. La chair n’aime pas la prière. Traitons-là durement afin qu’elle apprenne à se soumettre. Celui qui persévère verra sa vie de prière être établie. La prière ne peut pas être remplacée par les autres activités : écouter les enseignements, lire ou étudier la Bible, rendre visite aux malades et aux prisonniers, évangéliser, etc.

« 8 Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car la charité couvre une multitude de péchés. 9 Exercez l’hospitalité les uns envers les autres, sans murmures. »

1 Pierre 4:8-9; LSG

Après l’autel de la prière, c’est dans le domaine de l’amour que nous devons grandir. La vieille nature nous a appris à prendre premièrement soin de nous. Elle nous a appris à tout garder pour nous. La vieille nature nous a enseigné à nous prendre pour le centre du monde. Gloire soit rendue à Dieu pour la croix où la nature du péché a été détruite.

À mesure que nous nous laissons transformer par le renouvèlement de notre intelligence. Au lieu de prendre, nous apprenons à donner. Nous ne cherchons plus à utiliser les autres, mais nous prenons plaisir à les servir. Nous passons par-dessus leur faute. Car nous avons compris de quel amour, Dieu nous a aimés.

Dieu nous apprend à exercer l’hospitalité en toute vérité et amour. Certains destinataires de la lettre de Pierre se plaignaient lorsqu’il ouvrait leurs portes à des frères. Gardons-nous de murmurer les uns contre les autres.

Ayons le courage de parler des choses qui nous dérange avec les concernés et ne parlons pas dans leur dos. Marchons dans la vérité. Si nous faisons le choix de prier pour aider notre prochain, gardons-nous dire du mal de lui à autrui. Sauf au Seigneur ou à un responsable spirituel lorsque nous sommes dans une démarche de recherche de solutions.

L’amour de Dieu a été répandu dans notre cœur par le Saint-Esprit. Nous avons la capacité d’aimer. Si nous sommes nés de Dieu, sa nature est en nous. Apprenons à la laisser couler au-dehors. Laissons aller les penser du monde : orgueil, méchanceté, rancune, vengeance, lutte, etc. Et faisons le choix de marcher par le Saint-Esprit. Nous pouvons être parfaits dans l’amour. Souvenons-nous que la foi est agissante par l’amour. Si notre cœur est rempli de compassion pour les hommes, Dieu pourra passer par nous pour les toucher.

« 10 Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu, 11 Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen! »

1 Pierre 4:10-11; LSG

Celui qui est né de Dieu (Jean 1 :12-13) devrait normalement être aussi rempli du Saint-Esprit (Actes 2 :37-39). Lorsque le Saint-Esprit vient, il nous donne les outils pour remplir le ministère que Jésus nous a confié.

Si nous n’avons pas reçu le Saint-Esprit lorsque nous avons cru, allons à Jésus qui est Celui qui immerge dans le feu et dans le Saint-Esprit.

Nous sommes placés dans l’Église de Jésus pour remplir le ministère que le Père nous a donné avec la force qui vient de son Esprit : car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit (Actes 1 :5; LSG).

Les disciples de Jésus devaient dispenser au monde les trésors du ciel, ils ne pouvaient aller avec la force de leurs âmes ou la puissance de leurs bras. Mais bel et bien par le Saint-Esprit. C’est le modèle qui descend du ciel que nous suivons. Personne ne peut inventer un autre chemin. La gloire de Dieu c’est son Esprit qui habite en nous qui fait les œuvres.

Ce qui est extraordinaire et merveilleux dans cette affaire c’est que chacun de nous a une flamme. Il y a une langue de feu pour chaque personne qui est engendrée en Jésus. Demandons, cherchons, frappons…Ne soyons pas satisfaits. Prenons ce qui est à nous et servons l’Éternel avec la puissance de son Esprit.

Que les dominations et les pouvoirs soient émerveillés de sa sagesse infiniment variée manifestée dans nos vies.

Nous sommes entrés dans ce monde pour faire des choses extraordinaires par Lui.

Devoir 

Suivre Jésus
  • Lire Matthieu 25
  • Lire Actes 1 :1-8 – remplis de l’Esprit pour agir avec puissance
  • Lire Romains 13 :8-14

Requêtes

Père, au nom de Jésus, remplis-moi du feu de ton Esprit. Qu’il consume en moi (dans mon âme) tout ce qui limite mon ascension en Jésus. Je veux vivre pour Toi.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW