fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Jeudi 15 septembre 2022

Pensée :  Il a porté non seulement nos péchés à la croix, mais il s’est aussi chargé de toutes nos maladies. Le Père a accompli un grand échange à la croix : notre péché contre sa justice, notre pauvreté contre sa richesse, nos péchés contre sa sainteté, nos maladies contre sa santé divine, etc. De la plénitude de Dieu et grâce sur grâce par Jésus nous avons reçues. Celui croit entre par la foi dans cet héritage extraordinaire.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

1 Pierre 2 :21-25; LSG

« 21Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, 22 Lui qui n’a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude; 23 lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement; »

1 Pierre 2:21-23; LSG

La souffrance était le sujet traité dans les précédents versets où le Saint-Esprit encourageait les chrétiens à agir dans l’amour et la justice là même où le monde et particulièrement leurs maîtres ou quelques autorités pouvaient se conduire de manière disgracieuse envers eux.

Le Saint-Esprit invitait à voir dans les circonstances difficiles des « Gethsémané », des sortes de pressoirs où l’homme extérieur est brisé afin que paraisse la gloire de Dieu.

Jésus est véritablement le modèle que nous suivons. Lui qui a souffert l’opposition et le rejet de la part des principaux sacrificateurs et des anciens d’Israël. Lui qui, tel un agneau, est passé devant le Sanhédrin, devant Pilate, devant le roi Hérode, ensuite devant Pilate pour finalement être livré pour être crucifié.

Du début de son ministère à son ascension dans le ciel, il ne s’est pas une seule fois trouvé de fraude ou de péché en Lui.

Suivant l’exemple de Jésus, apprenons à aimer ceux qui nous traitent en ennemis, prions pour ceux qui nous persécutent. Celui qui n’a pas commis de péché, et qui a été fait péché à la croix, a brisé la puissance du péché. Nous pouvons marcher dans l’amour. Nous pouvons fermer la bouche lorsqu’on nous accuse et ne l’ouvrir que lorsqu’il nous permet de parler.

S’en remettre à Dieu qui est le Juge Suprême, c’est renoncer à agir dans la chair. La colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. Chaque fois que nous voulons y aller selon les inclinaisons de notre âme, il en résulte toujours la division, la destruction, et la mort. La gloire de Dieu viendra par l’action du Saint-Esprit SEUL. Apprenons à garder notre bouche fermée. Soyons maitres de nos émotions. Nous ne pouvons pas continuer de les laisser nous conduire. Ceux qui sont fils de Dieu sont conduits par l’Esprit de Dieu.

Renonçons à la colère, à la dispute, à l’orgueil. C’est principalement l’égo de l’homme qui le pousse à ne pas passer par-dessus la faute de son prochain. C’est encore l’orgueil qui nous pousse dans la colère et les autres sentiments négatifs.

Lorsqu’un soldat du temple gifle Jésus qui venait de répondre au souverain sacrificateur, il lui adresse simplement cette parole : Si j’ai mal parlé, fais voir ce que j’ai dit de mal; et si j’ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu? (Jean 18 :23; LSG).

Bienaimés, sachons choisir nos combats. Ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à nous battre. Ce n’est pas sur la terre, dans cette dimension limitée que se trouve la clé qui changera les choses dans tel ou tel domaine de nos vies. C’est dans le monde spirituel.

C’est pour cette raison que Jésus régnait; il avait la réalité du pouvoir même lorsqu’il était devant Pilate. Ce dernier retirera sa tunique pour la mettre sur notre Seigneur. Reconnaissant sans le savoir sa royauté.

Apprenons à nous positionner en Dieu et les choses vont concourir à manifester sa gloire dans notre vie. Ne craignons pas le chemin de la souffrance. L’abaissement précède toujours la gloire. Ceux qui suivent le chemin du Seigneur seront élevés au moment choisi par Dieu.

« 24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. »

1 Pierre 2:24; LSG

La puissance a été brisée à la croix. Placés en Jésus nous avons tout pour marcher comme il a marché. Considérons-nous comme morts au péché et comme vivant pour Dieu.

C’est important d’avoir de nous la pensée que le Seigneur a pour son Église. Il a dit que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle. Il a dit que rien ne pourra nous nuire. Nous avons autorité sur Satan, sur les démons, sur le péché. Nous pouvons marcher dans la sainteté par la puissance de son Esprit. Si nous tombons, invoquons le sang et levons-nous pour continuer d’avancer. Nous sommes nés pour régner avec Lui.

Par ses meurtrissures nous avons été guéris. Voici une nouvelle extraordinaire qui est demeurée cachée pendant des siècles. Plusieurs enseignaient que les miracles, les délivrances avaient disparu avec les apôtres. Gloire soit rendue à Dieu, les miracles accompagnent ceux qui croient. Dieu est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

Jésus a pourvu pour la délivrance de la condamnation du péché et de la maladie. Ces deux grâces et plus encore ont été obtenues par le même sacrifice. Celui qui le reconnaît et qui résiste au diable verra la guérison se manifester dans la vie.

Si vous avez besoin d’aide dans ce sens, contactez-nous et nous nous ferons un plaisir de vous accompagner. Dieu veut que nous soyons en bonne santé spirituellement et physiquement. Jésus a fait ce qu’il faut pour cela.

« 25 Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes. »

1 Pierre 2:25; LSG

Jésus est notre Bon et fidèle Berger. Nous pouvons suivre ses traces avec confiance. Il a les regards fixés sur nous. Nous pouvons. Nous ne perdrons jamais en marchons par son Esprit. Par contre si nous suivons les train du monde, si nous laissons notre âme nous dominer, nous n’entrerons pas dans notre héritage.

Devoir 

Suivre Jésus
  • Lire Proverbes 16 :31-32; Jacques 1 :19; Proverbes 14 :29; Proverbes 19 :11; Ecclésiaste 7:8
  • Lire Matthieu 8 :16-17
  • Lire Ésaïe 53
  • Lire Psaume 103 :3-4
  • Lire Psaume 107 – remarquons que c’est la Parole qui guérit
  • Lire Proverbes 4 :20-23

Requêtes

Père, au nom de Jésus, je reconnais que tu as déposé sur Jésus la maladie qui m’accable. Je maudis ses semences et ses racines et je les commande de mourir. J’expulse de ma vie toute infirmité et je reçois dans tout mon être la paix de Dieu. La vie de Jésus engloutit toute trace de mort. Je suis libre de toute oppression. Gloire à Toi.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW