fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Samedi 03 septembre 2022

Pensée :  L’Éternel est le SEUL Seigneur. Rien ni personne ne doit occuper la place qui Lui revient dans nos cœurs. Autrement, nous ne serons pas en communion avec Lui. Par son Esprit, il nous enseigne, nous exhorte, nous corrige. Il veut nous voir libre de toute chaine. Il veut nous voir régner. Lorsque nous revenons à Lui après être tombés, il nous relève. Si nous nous fermons à ses appels, il nous laisse aller. Celui que le Père laisse aller récoltera le fruit amer de sa folie. Fuyons l’idolâtrie et vivons par le Saint-Esprit pour Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

1 Jean 5 :16-21; LSG

« 16 Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu’il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il la donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort; ce n’est pas pour ce péché-là que je dis de prier. 17 Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort. »

1 Jean 5:16-17; LSG

Pécher : hamartánō – est régulièrement utilisé dans l’Antiquité pour désigner un archer manquant la cible (Homère, Aesch., etc.). Étant donné que pour nous la marque ou la cible est définie par la Parole de Dieu, toute décision ou action faite en dehors des Écritures est un péché. Ce qui est fait sans conviction (en dehors de la foi) n’atteint pas la marque (la cible).

Mort : thanatos – la séparation de la vie (le salut) de Dieu pour toujours en mourant sans avoir d’abord fait l’expérience de la mort à soi-même pour recevoir son don du salut.

Le Saint-Esprit nous adresse cette exhortation : priez pour le frère ou la sœur qui commet un péché qui ne conduit pas à la mort – la séparation éternelle avec Dieu.

Un chrétien peut perdre son salut – il peut commettre un péché qui conduit à la mort. Celui dont Jésus dit qu’il ne sera pardonné ni dans le siècle présent ni dans le siècle à venir. Celui qui pèche contre le Saint-Esprit sera éternellement séparé de Dieu.

Remarquons qu’il est dit que Dieu donnera la vie à celui pour qui nous prions. Si le Père donne la vie à celui pour qui nous prions, nous comprenons que cette personne n’a pas la vie. En fait, elle a été coupée de la vie par le péché.

Le péché nous coupe de la communion avec Dieu. C’est la repentance qui restaure le pécheur pour le replacer en Jésus.

Personne ne peut commettre le péché et demeurer en Jésus. La communion avec le Père est brisée lorsque nous manquons le but. Celui qui se ferme à la voie de l’Esprit qui appelle à la repentance, et qui continue d’accumuler péchés sur péchés, pourrait commettre le péché que Dieu ne peut pardonner : le blasphème contre le Saint-Esprit = le mépris du Saint-Esprit.

Lorsque nous voyons notre prochain dans le péché, prions et allons vers lui afin que le Père le ramène.

Comment savoir que nous ne devons pas (ou que nous ne devons plus) prier pour une personne ?

Le Saint-Esprit nous fera savoir si la personne n’est plus récupérable. Un homme priait pour son beau-fils qui avait abandonné sa femme et ses enfants pour aller refaire sa vie avec une prostituée. Au bout de plusieurs semaines de prières et d’exhortation de son beau-fils, le Saint-Esprit lui dit un jour d’arrêter de prier pour le monsieur. Ce dernier reconnaissait que ce qu’il faisait été mauvais, mais il disait qu’il ne pouvait pas se passer de celle avec qui il voulait refaire sa vie.

Celui qui mérite d’être repris et qui redit le cou sera brisé subitement et sans remède (Proverbes 29 :1)

« 18 Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.  19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. 20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. »

1 Jean 5:18-20; LSG

Le péché est la propriété du diable. Il domine sur ceux qui sont dans le monde parce que tous, de par le péché d’Adam, sont de la même nature que lui.

Tout chrétien qui pèche donne un avantage au diable. Il lui ouvre une porte afin qu’il vienne pour voler, pour détruire et pour tuer. Satan est le chevalier blanc d’Apocalypse 6 :2. Le blanc représente le côté agréable du péché. Il y a une fausse satisfaction, un certain plaisir à pécher. Cela vient de la satisfaction des désirs et passions qui sont dans la chair. L’arc permet au diable de tirer la flèche de la mort (aiguillon de la mort) sur celui qui tombe dans son piège.

Celui qui est né de Dieu, a en Lui la semence de vie qui le garde de tomber. Si nous comprenons qui nous sommes et que nous apprenons à résister au diable, il fuira loin de nous.

Le Père ne permettra jamais à Satan de nous tenter au-delà de notre capacité à résister. Ainsi, celui qui pèche choisit de ne pas utiliser les moyens que le Père donne à chacun de ses enfants pour résister aux manipulations et aux manigances du destructeur.

C’est en marchant à la lumière des Écritures que nous demeurons dans le Véritable.

« 21 Petits enfants, gardez-vous des idoles. »

1 Jean 5:21; LSG

Idole : eidólon – image d’un dieu païen; faux dieu. Tout ce qui prend dans nos cœurs la place qui revient à Dieu seul.

Refuser de se soumettre au Saint-Esprit pour suivre nos propres voies est de l’idolâtrie. En effet, quelqu’un d’autre que Dieu a pris le première place dans notre cœur. Pour certains, ce sont les possessions de la vie (or, argent, richesses, etc.).

Toute personne qui est séparée définitivement de Dieu est victime de l’idolâtrie. Il a donné à un autre la place et la gloire que Dieu SEUL reçoit.

S’il était enfant de Dieu, il n’a pas permis au Saint-Esprit de restaurer la relation brisée. Il a accumulé péchés sur péchés pour sa condamnation.

Fuyons le péché; c’est la propriété du diable. Lorsque nous trébuchons, lavons nos vêtements dans le sang de l’Agneau.

Car Dieu ne désire pas la mort du pécheur. Il souhaite qu’il se repente et qu’il vive.

Devoir 

  • Lire Matthieu 18 :15-18 – La démarche de sauvetage du pécheur. Tout se faire dans la prière.
  • Lire 2 Corinthiens 4 :3-4 – Prions contre les esprits qui aveuglent notre prochain
  • Lire Proverbes 29 :1; 1 Samuel 2:25; 2 Chroniques 36:16
  • Lire Proverbes 6 :12-35
  • Lire Luc 12 :8-12
  • Lire Apocalypse 6 :1-2

Requêtes

Père, au nom de Jésus, accorde-moi la grâce de discerner et de résister à toute forme d’idolâtrie. Tu es mon SEUL Seigneur.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW