fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Semaine de Jeûne et de Prière

Thème : Développer une foi conquérante

Méditation du Vendredi 24 juin 2022

Thème 5 : Décréter les choses que le Saint-Esprit nous inspire

Pensée 5: Les yeux de l’Éternel parcourent la terre à la recherche des hommes en qui il va se montrer fort. Ceux qu’il trouve apprennent ses voies. Ils décrètent en son nom des paroles qui détruisent les œuvres du diable et qui établissent le royaume de Dieu. Nous pouvons faire partie de ceux que l’Éternel trouve en nous mettant à l’école de son Esprit. Gloire à Jésus.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Marc 11 :20-26; LSG

« 20 Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines. 21 Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus: Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché. »

Marc 11:20-21; LSG

La veille alors qu’ils sortaient de Béthanie pour aller à Jérusalem, les disciples avaient entendu leur Maître dire à un figuier : « Que jamais personne ne mange de ton fruit! » Marc 11 :14; LSG.

Au moment où ces paroles avaient été prononcées, le figuier était toujours aussi verdoyant. On aurait dit qu’il ne s’était rien passé. Pourtant, le lendemain, il avait complètement séché des feuilles aux racines.

Toute parole qui sort du trône de Dieu pour entrer dans ce monde, ne retourne pas à Lui avant d’avoir accompli ses desseins. Toute parole de l’Éternel est vivante et efficace. Il l’a confié à des hommes dignes qui sont capables de la proclamer sur la terre dans différentes situations.

Lorsque les fils de Dieu proclament la parole qu’ils ont reçue du Père, ils ouvrent des portails par lesquels les anges de Dieu entrent pour opérer.

Le Seigneur Jésus saisit l’opportunité du figuier qui n’avait pas les fruits pour enseigner à ses disciples un fondement important de la foi conquérante.

N’oublions jamais ce qu’étaient les desseins de Dieu au commencement lorsqu’il décide de créer l’homme : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. » Genèse 1 :26; LSG.

L’ordre normal des choses, c’est l’homme qui domine sur la terre. Il est le représentant de Dieu – l’image et la ressemblance de Dieu pratiquement de la même manière que Jésus en entrant dans le monde est l’image visible du Dieu invisible. Par lui, en vertu du sacrifice de la Croix nous avons reçu la plénitude de Dieu et grâce sur grâce.

Jésus explique chaque contour de ce principe afin que nous entrions dans le règne de Dieu.

« 22 Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu. »

Marc 11:22; LSG

Le texte grec dit littéralement « Ayez la foi qui vient de Dieu ». D’autres versions disent : Ayez la foi de Dieu. Ces traductions nous aident à mieux comprendre ce qui est. Nous l’avons déjà dit à plusieurs reprises : la foi, l’amour, la patience, la bonté, la joie et les autres éléments de la nature de Dieu ne peuvent pas être produits par l’homme naturel. Nous les recevons à la nouvelle naissance lorsque le Saint-Esprit nous recrée en Jésus.

Puisque la foi est en nous, l’interpellation de Jésus est une invitation à l’utiliser. Ne cherchons pas dans notre âme la foi pour déplacer les montagnes. Si nous voulons travailler avec le Saint-Esprit, nous devons apprendre à utiliser les outils qu’il a placés dans notre esprit.

Les hommes qui ne connaissent pas Dieu ont une foi qui est naturelle. C’est par elle qu’il trouve le courage de monter dans un avion pour aller d’un point A à un point B. Ils ont confiance qu’ils décolleront et qu’ils atterriront. C’est cette même foi naturelle qui est utilisée lorsqu’on s’assoit sur une chaise, lorsqu’on roule à vive allure dans les courbes des autoroutes – on a confiance que la route continue. Cette foi naturelle est inapte à transférer les choses du ciel sur la terre.

C’est en décidant d’utiliser la foi de Dieu que nous commençons à comprendre sa nature, et qu’elle se développe.

« 23 Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. »

Marc 11:23; LSG

Ce n’est pas premièrement de la montagne physique que Jésus parle. Quoique nous puissions altérer le cours normal de plusieurs phénomènes physiques : Moïse a ouvert la mer Rouge. Les sacrificateurs qui portaient l’arche de l’alliance, Élie et Élisée ont ouvert le Jourdain. Jésus a commandé à la tempête de s’arrêter. Il a séché un figuier. Il a marché sur les eaux. Les exemples de dominations des éléments naturels sont nombreux.

La montagne c’est aussi et surtout tout ce que l’ennemi met comme barrière dans nos vies. Ce sont les goliaths qui se lèvent pour nous barrer le chemin.

Nous devons parler à la montagne en lui donnant des ordres précis. Jésus a dit au figuier : que jamais personne ne mange de ton fruit! À trois reprises, Élie à demander au feu de descendre sur trois cinquantaines de soldats qui venaient pour l’emmener lié.

Nous devons décréter la destruction des œuvres du diable et l’avènement du règne de Dieu. C’est la parole que le Saint-Esprit nous inspire que nous déclarons avec foi sur la terre. Nous parlons comme ambassadeur de la part de notre Dieu.

Bien comprendre doute

Le doute est le résultat du manque de connaissance. On ne sait pas avec certitude ce qui s’est passé ou ce qui est supposé de se passer. On n’a pas de fondement solide sur lequel appuyer notre conviction. Du coup, on hésite, on doute.

Celui qui doute après avoir décrété dans ce monde les paroles de Dieu ferme la porte au Saint-Esprit et aux anges de Dieu. Il annule la parole de Dieu par ses hésitations.

Il est normal que notre intelligence naturelle ne comprenne pas toujours tout; elle est encore en formation. Ainsi, si nous ne comprenons pas comment les choses vont se faire, faisons comme Marie. Demandons des explications et choisissons de garder notre cœur dans la foi.

Après les explications de l’ange Gabriel, Marie ne comprenait pas toujours biologiquement comment les choses allaient se faire. Cependant, elle s’est interdite de douter. Nous devons garder notre cœur du doute. C’est en étudiant la parole de Dieu, en connaissant ce qu’il dit sur un sujet donné que nous sortons du doute. C’est l’ignorance qui engendre le doute.

Nous décrétons…Dieu accomplit

Celui qui utilise la foi de Dieu, pour décréter comme ambassadeur les choses que le Père lui révèle et qui garde son cœur du doute, verra l’avènement de ces choses. Il n’est pas celui qui accomplit le travail. C’est Dieu.

Le Père est dépendant des hommes pour faire les choses sur la terre. Bien qu’il soit tout puissant, en établissant sa parole dans le ciel pour toujours et en confiant la terre aux hommes, il n’a pas le choix d’agir sur la terre qu’à travers les hommes.

C’est dans la mesure où nous laissons sa parole régner en nous que le Père peut changer les choses dans le monde.

Le Père cherche des personnes à qui il va faire connaître ses voies afin que celles-ci décrètent dans ce monde les paroles qui viennent du trône de Dieu. C’est par sa parole que Dieu règne. Seulement, il faut qu’elle soit proclamée sur la terre par un homme.

« 24 C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. »

Marc 11:24; LSG

Évidement lorsque nous parlons à notre Dieu il n’est pas question de commander ou de décréter. Il n’est pas la montagne. Nous nous approchons de Lui avec assurance. Nous savons que par Jésus il nous a adoptés et exaucés.

La prière de Jésus face à la tombe de Lazare doit nous inspirer : « Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé. 42 Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours; mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. » Jean 11 :41-42; LSG.

La nouvelle création a une grande conscience de l’amour infini de Dieu. C’est pourquoi l’Action de grâce abonde dans ses échanges avec le Père.

La prière qui monte vers le Père doit être soutenue par une foi qui monte d’un cœur qui n’abrite pas le doute.

Le blocage n’est jamais du côté de notre Père. C’est l’adversaire qui combat les desseins de Dieu dans nos vies. C’est lui que nous devons troubler encore et encore avec la proclamation fervente des paroles de libération que le Père nous a données.

« 25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. 26, Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

Marc 11:25-26; LSG

Le péché donne un avantage à Satan dans nos vies. Il lui ouvre des portes pour qu’il nous trouble. Le manque de pardon est pris comme exemple parce que bien de gens ignorent ses effets négatifs dans la vie de ceux qui se soumettent à lui.

Refuser de pardonner c’est ouvrir la porte aux bourreaux dans nos vies. Il est impossible de vivre une vie normale si nous avons enchainé ou tué une personne dans notre cœur.

Rendons-nous service, renonçons à notre droit de vengeance. Celui qui a fait alliance avec Dieu par Jésus a renoncé à son droit de vengeance. Il reconnait que nous ne luttons pas contre la chair ou le sang, mais contre les armées du diable.

Il prie pour ceux qui le considèrent comme leur ennemi. Il est libre et il peut commander aux montagnes au nom de Jésus.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Romains 12 :3 – chaque enfant de Dieu reçoit une mesure de foi.
  • Lire Ésaïe 55:10-11
  • Lire Job 22 :28
  • Lire Jérémie 1 :10
  • Lire Philippiens 4 :6-7
  • Lire 2 Corinthiens 1 : 20 20

Requêtes

Père, au nom de Jésus, donne-moi de nombreuses occasions d’utiliser la foi que tu m’as donnée. Je veux devenir un mature en Jésus.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW