fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 15 mai 2022

Pensée : Celui qui vient à Jésus et qui boit n’aura jamais soif. Il est entré dans la dimension de Dieu. Il est devenu participant de la vie de Dieu. Une telle personne est un instrument puissant entre les mains de son Dieu. Tel est l’appel de la nouvelle création. Il fait de nous ses enfants pour transformer le monde à partir de chacun de nous. Prenons tout ce que le Père donne à ceux qui viennent à Lui et allons en son nom transformer le monde.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 7 :32-39; LSG

« 32Les pharisiens entendirent la foule murmurant de lui ces choses. Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens envoyèrent des huissiers pour le saisir. »

Jean 7:32; LSG

Ceux qui envoient des huissiers pour arrêter Jésus, agissent en réaction aux murmures de la foule. Ils espèrent montrer qu’ils sont toujours aussi opposés à Jésus et à tout ce qu’il représente. Ils ne veulent pas laisser courir l’idée qu’ils auraient reconnu en Lui le Messie annoncé par les prophètes.

Ce qui les préoccupe n’est pas de connaître la volonté de Dieu ou la vérité. Ils s’inquiètent pour leur image et la gloire qu’ils reçoivent les uns des autres.

Celui qui est né de Dieu est conduit par le Saint-Esprit. Il n’agit pas en réaction à ce que pensent ou disent les gens; il agit par le Saint-Esprit et pour la gloire de Dieu. Ce qui le préoccupe en premier c’est le royaume et la justice de Dieu.

« 33 Jésus dit: Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m’en vais vers celui qui m’a envoyé. 34 Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez venir où je serai. 35 Sur quoi les Juifs dirent entre eux: où ira-t-il, que nous ne le trouvions pas? Ira-t-il parmi ceux qui sont dispersés chez les Grecs, et enseignera-t-il les Grecs? 36 Que signifie cette parole qu’il a dite: vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez venir où je serai? »

Jean 7:33-36; LSG

Jésus parle de la fin de son ministère terrestre et de son retour vers le Père. Il était avec Dieu au commencement, il est venu comme un homme sur la terre pour aller à la croix; après sa résurrection, il était prévu qu’il reparte au ciel.

Son langage est étrange pour ceux qui l’écoutent parce qu’ils ne connaissent pas Dieu; ils ignorent les Écritures et la puissance de Dieu. Ils sont enfermés dans un raisonnement naturel qui les empêche d’entendre ce que dit le Saint-Esprit. Que Dieu nous délivre de l’aveuglement spirituel.

Celui qui rejette Jésus ne peut pas entrer dans le ciel. L’accès à la présence de Dieu est le privilège de ceux qui sont nés de nouveau. Car ils font maintenant partie de la famille de Dieu. Ils peuvent approcher le trône de sa grâce dans la prière. Ils sont assis avec Jésus à la droite de Dieu.

Celui qui est en Jésus est constamment à deux endroits : bien qu’il marche sur la terre; il est également assis en Jésus à la droite de Dieu. C’est une vérité extraordinaire à laquelle nous ne faisons pas souvent attention.

Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie; celui qui veut aller au ciel doit passer par Lui. Il est question de reconnaître qu’il est Celui qui a pris notre iniquité, nos péchés et même nos maladies à la croix. Il est devenu tout ce que nous étions (malédiction) pour que nous devenions qui il est (Justice).

« 37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. 38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. 39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »

Jean 7:37-39; LSG

La fête des tabernacles

Elle est célébrée chaque année, le septième mois, du 15 au 22. Israël se souvenait qu’au désert ils avaient habité sous des tentes autour de l’arche de l’alliance qui était au centre du camp – sous une tente spécialement construite sur ordre de l’Éternel. Cette fête est en rapport avec le règne millénaire de Jésus.

Chaque matin pendant les sept jours de la fête des Tabernacles, une procession de prêtres descendait du temple jusqu’à la piscine de Siloé dont l’eau provenait de la source de Gihon et était la principale source d’eau pour Jérusalem. Avec une cruche d’or, un prêtre puisait de l’eau dans le grand bassin. Compte tenu de ce qu’elle provenait d’une source, l’eau était considérée comme « eau vive ». On l’utilisait pour la purification rituelle. Les prêtres prenaient alors la cruche d’« eau vive » et retournaient au temple. Lorsqu’ils arrivaient à la cour des prêtres, ils faisaient le tour de l’autel une fois, puis le prêtre versait l’eau sur l’autel du sacrifice. Ils répétaient cela chaque matin pendant les six premiers jours.

Le septième jour, appelé le « grand jour de la fête », le même rituel avait lieu, mais les prêtres faisaient sept fois le tour de l’autel au lieu d’une seule.

Ce rituel symbolisait la demande d’Israël que le Seigneur les bénisse avec de la pluie pour la prochaine saison de récolte.

En ce jour même, alors qu’Israël priait pour qu’il pleuve, Jésus proclama : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive… ». Cette invitation est similaire à celle donnée à la femme Samaritaine de Sychar. Jésus est la Vraie Source d’eau vive. Il donne ce dont notre esprit et notre âme désirent ardemment. Rien dans ce monde ne peut satisfaire l’homme. Il nous a créés pour vivre en communion avec Lui.

Si avec la samaritaine l’eau devient en celui qui croit une source d’eau vive (nouvelle naissance), ici l’eau qu’il donne devient un fleuve d’eau vive. Il va sans dire que le débit et la puissance du fleuve sont supérieurs à ceux de la source.

Ici, Jésus parle du Saint-Esprit qui vient demeurer en celui qui croit.

Il y a deux expériences qui ne doivent pas être confondues :

  1. La nouvelle naissance qui est bien expliquée dans le chapitre trois de Jean. Dieu récrée l’esprit de celui qui croît. Il reçoit la nature de Dieu.
  2. L’immersion dans le Saint-Esprit. C’est le Saint-Esprit qui descend dans l’esprit de celui qui est né de nouveau. Le chrétien reçoit sa « langue de feu » comme les apôtres au commencement de l’église (Actes 2). Il est rempli de puissance pour marcher comme Jésus a marché.

Au moment où Jésus proclame ces paroles, le Saint-Esprit n’était pas encore descendu sur les disciples du Seigneur. Il était seulement à leur côté. Lorsque l’on est immergé dans le Saint-Esprit, il vient demeurer en nous. Tout chrétien peut recevoir cette grâce de Jésus. Il est Celui qui immerge (baptise) dans le Saint-Esprit.

La glorification de Jésus a eu lieu après son ascension dans le ciel. Tant qu’il était sur la terre comme le défenseur de ses disciples, le Saint-Esprit ne pouvait venir en eux. Lorsqu’il est monté au ciel, il a pu envoyer le Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit est le chef suprême de l’Église sur la terre. Il joue auprès du chrétien le rôle que Jésus jouait auprès de ses disciples. Le Saint-Esprit est notre Enseignant. Il est notre Lumière, notre Défenseur, notre Guide. C’est par Lui que nous faisons toute chose. Il nous enseigne à travers les Écritures.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Ésaïe 55
  • Lire Jean 4 :7-14
  • Lire Actes 1 et 2
  • Demandons à Jésus de nous immerger dans le Saint-Esprit, si nous n’avons pas encore connu cette expérience.

Requêtes

Jésus, tu es la Vraie Source d’eau vive. Je veux boire de ton eau. Remplis-moi, je te prie. Je veux recevoir tout ce qui est disponible.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW