fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Meditations du Mercredi 11 mai 2022

Pensée : À la croix le Père nous a délivrés de la mort et du péché. Il nous a donnés tout ce qui est nécessaire à la vie. Nous ne manquons de rien. Que Satan n’aie donc pas avantage sur nous. Car toutes les promesses de Dieu sont oui et amen en son Fils Jésus. Nous n’avons pas à attendre pour ce qui est de la guérison et la délivrance. Elles ont été accomplies il y a plus de deux-mille ans.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 7 :1-9; LSG

« 1 Après cela, Jésus parcourait la Galilée, car il ne voulait pas séjourner en Judée, parce que les Juifs cherchaient à le faire mourir. »

Jean 7:1; LSG

Les israélites ont persécuté, lapidé et parfois tué les prophètes que le Père leur envoyait. Lorsque le message leur déplaisait, il s’en prenait violemment au messager. Lorsqu’une personne préfère les ténèbres à la lumière, elle fera tout pour soit s’éloigner de la lumière ou bien pour l’éteindre.

Lorsque nous entendons sa voix, n’endurcissons pas nos cœurs. Ce qui au premier abord peut nous apparaître désagréable ou menaçant se révèle être plus tard, une étape importante de notre marche vers la stature parfaite de Christ.

Voici les yeux de l’Éternel parcourent encore la terre à la recherche des gens en qui il va se montrer fort. Ceux qu’il trouve préfèrent l’Éternel et les choses du ciel à leurs propres vies. Ils ont appris la puissance du positionnement sous la puissante main de Dieu. Ils savent demeurer dans sa parole.

« 2 Or, la fête des Juifs, la fête des Tabernacles, était proche. »

Jean 7:2; LSG

La fête des Tabernacles se célébrait au septième mois, à partir du quinzième jour; et elle durait sept jours. Par cette célébration Israël se souvenait que pendant quarante ans, ils ont vécu sous des tentes dans le désert. L’Éternel siégeant au milieu d’eux. En journée, il les conduisait par la nuée de son Esprit; et la nuit, il les éclairait par une colonne de feu.

C’est la célébration de l’habitation de Dieu au milieu de son peuple. Cette fête est aussi un rendez-vous. En effet les sept fêtes de l’Éternel qui sont mentionnées dans Lévitique 23 sont des rendez-vous. Jésus en a accompli quatre durant son ministère terrestre et à la naissance de l’Église (Passover, Pain sans levain, Premiers Fruits, Semaines ou Pentecôte).

Les trois qui sont à venir sont : La fête de Trompette (correspond à l’enlèvement de l’Église – qui est imminent), Tabernacle (correspond au règne millénaire de Jésus), et l’Expiation (correspond à la seconde venue de Jésus – il brisera la domination de l’antéchrist et du faux prophète).

« 3 Et ses frères lui dirent: Pars d’ici, et va en Judée, afin que tes disciples voient aussi les œuvres que tu fais. 4 Personne n’agit en secret, lorsqu’il désire paraître: si tu fais ces choses, montre-toi toi-même au monde. 5 Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui. »

Jean 7:3-5; LSG

Les frères de Jésus (Jacques, Jude, Simon, Joseph/Joses) font une analyse très naturelle de la situation. Ils ne croyaient pas encore que leur grand frère fût le Messie; comme la plupart des juifs, il était tout au plus un prophète puissant en œuvres. Ils le pressent de monter en Judée et probablement à Jérusalem pour montrer de quoi il est capable à tout le monde.

Ils lui proposent de bâtir avec des moyens humains. Le risque de rechercher la gloire qui vient des hommes nous guette constamment. Celui qui est en Dieu et qui bâtit en suivant ses principes ne recherche pas l’attention des hommes. Il s’attache à suivre le calendrier de Dieu et à utiliser les moyens que le Saint-Esprit donne aux ouvriers fidèles.

Le malheur des frères de Jésus et des gens de Nazareth, c’était qu’il l’avait vu grandir. Ils avaient beaucoup de difficultés à le voir du point de vue spirituel. Ils voyaient constamment le fils de Joseph et de Marie, le grand frère de Jacques, Jude, Joseph et Simon.

Les serviteurs de Dieu sont des portails. Tant que nous les considérons seulement du point de vue naturel, et que nous les méprisons, nous fermons une des portes que le Père aurait pu utiliser pour nous bénir. Souvenons-nous qu’à Nazareth, Jésus ne put pas faire de beaucoup de signes.

« 6 Jésus leur dit: mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt. 7 Le monde ne peut vous haïr; moi, il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses œuvres sont mauvaises. 8 Montez, vous, à cette fête; pour moi, je n’y monte point, parce que mon temps n’est pas encore accompli. 9 Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée. »

Jean 7:6-9; LSG

Notre Dieu est un Dieu de rendez-vous. Il fonctionne avec les temps et des saisons. Bien qu’il existe en dehors de notre dimension limitée dans l’espace et le temps, il se sert d’une sorte de compteurs pour déterminer à quel moment exécuter différents aspects de ses desseins.

Au moment où Jésus parle avec ses frères, le temps n’est pas venu pour Jésus d’être révélé à Israël dans la magnitude que ses frères envisageaient. Il y a un temps pour chaque chose sous le soleil.

Ce principe doit être bien compris afin que personne ne laisse un quelconque avantage au diable. En effet, les grâces et bénédictions que nous avons sur la base du sacrifice de Jésus à la croix ne sont pas concernées par ce qui est dit plus haut. En effet, Jésus a payé le prix de notre guérison et de notre délivrance, il y a plus de deux-mille ans. Nous n’avons pas à attendre pour ce qui est déjà nôtre.

Tout retard ou absence de manifestations n’est pas la volonté de Dieu. Il désire que nous soyons en bonne santé et que nous prospérions comme prospère l’état de notre âme. Nous devons comprendre qu’il est pour nous. Après nous être soumis à sa parole, nous devons faire pression sur Satan avec la Parole de Dieu, il n’a pas le droit de retenir. O si nous pouvions comprendre ce qui s’est fait çà la croix… si nous savions garder nos positions sans jamais flancher, Satan serait mis en déroute par les anges de notre Dieu, tout le temps. Ils obéissent à la voix de la Parole de Dieu.

Que disons-nous lorsque nous parlons de nos vies et des défis qui sont devant nous ? Que disons-nous ?

Pour les autres choses qui sont du domaine des desseins de Dieu concernant par exemple l’accomplissement d’une vision qu’il nous a donnée, ou la date du retour de Jésus et de l’enlèvement de l’Église, ou l’élévation ou la chute des royaumes et des leadeurs mondiaux, c’est le calendrier de Dieu qui détermine à quel moment les choses doivent se passer.

Les frères de Jésus ne se préoccupaient pas de savoir où était le Père dans son calendrier. Le Saint-Esprit nous apprend à tenir compte des temps et des moments de Dieu. Nous sommes son ouvrage. Nous sommes aussi ses assistants. Nous faisons les choses qu’il a préparées.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Lévitique 23 :34-43
  • Lire 3 Jean 2
  • Lire Galates 4:4-7

Requêtes

Père, apprends-moi à discerner les temps et les moments où l’Esprit-Saint agit dans ma vie et dans le monde.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW