fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 8 mai 2022

Pensée : Le Père envoie sa parole vers tous les hommes. Il les attire à Lui afin qu’ils soient sauvés. Ceux qui entendent sa voix et qui croient viennent à Jésus. Il est la porte du ciel sur la terre. Ceux qui viennent à Lui, communient à sa mort et à sa vie. Ils sont entrés dans la dimension de Dieu. Ils marchent sur la terre mais ils vivent par l’autorité du Jésus et par les principes qu’enseigne la sagesse de Dieu. Celui qui refuse le message de Dieu continue d’être conduit par l’esprit de l’antéchrist qui est dans le monde. Il est choqué par le langage de la croix. Il trouve en cela une occasion de chute. Il demeure dans l’ignorance. Le salut vient lorsqu’il se repend pour s’humilier devant Dieu qui est au-dessus de nous.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 6 :41-51; LSG

« 41 Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu’il avait dit: Je suis le pain qui est descendu du ciel. 42 Et ils disaient: N’est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, celui dont nous connaissons le père et la mère? Comment donc dit-il: Je suis descendu du ciel? »

Jean 6:41-42; LSG

Le contraste de points de vue entre la foule et Jésus se poursuit. Ce qui est en opposition ici c’est la sagesse limitée des hommes et la sagesse infiniment variée de Dieu. Alors que la sagesse des hommes nous limite à voir les choses seulement du point de vue naturel (le témoignage de nos cinq sens), la sagesse de Dieu nous fait pénétrer le domaine de Dieu. Nous parlons à partir du ciel. Nous ne connaissons plus personne de manière naturelle ou simplement humaine. Nous avons la pensée du Christ.

La foule est choquée, offensée; comment peut-il prétendre descendre du ciel alors qu’ils connaissent Joseph et Marie ses parents; Jacques, Simon, Jude, Joseph, ses frères; et même ses sœurs. Jésus était pour eux une occasion de chute.  Ils ne parvenaient pas à croire ce que les Écritures avaient dit à son sujet.

Tant que nous élèverons la connaissance naturelle (la réalité) au-dessus de la connaissance spirituelle (la vérité), nous trébucherons; nous ne parviendrons pas à passer à travers la porte dimensionnelle que le Père a mise devant nous pour nous amener dans la gloire.

Celui à qui Marie a donné une tente (un corps) était avec Dieu dès le commencement. Il est la Parole Vivante et Éternelle de Dieu. Il est le Dieu qui a créé toute chose (Jean 1 :1-3). Celui qui est entré dans le monde a créé le monde. Il est venu comme l’Agneau de Dieu qui ôte les péchés de celui qui croit. Il est le premier né de la nouvelle création. Ceux qui sont en Lui, sont d’en haut. Ils sont mystérieux parce que c’est de la vie de Dieu qu’ils vivent. Ils ne se nourrissent pas des choses que le monde donne aux autres. Leur joie est en Dieu par Jésus-Christ, leur Sauveur et leur Seigneur.

« 43 Jésus leur répondit: Ne murmurez pas entre vous. 44 Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire; et je le ressusciterai au dernier jour. 45 Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi. »

Jean 6:43-45; LSG

Des prisons où Satan a placé l’homme, il lui est impossible de venir à Dieu de sa propre initiative. Du début à la fin, c’est la miséricorde de Dieu qui conduit les choses. La décision de Le suivre nous appartient cependant.

Au lieu de murmurer lorsque nous ne comprenons pas ce que le Saint-Esprit dit, nous devons nous humilier, garder nos cœurs ouverts à apprendre, et poser sincèrement la question. Marie ne comprenait pas comment les choses allaient se faire lorsque l’ange Gabriel lui dit que le Père l’avait choisi pour porter Celui qui devait venir. À la différence de Zacharie le père de Jean le baptiste, elle n’avait pas douté. Elle avait demandé à être enseignée. Alors que le Père nous parlera des choses d’en haut, plutôt que de douter, suivons l’exemple de notre sœur Marie.

Dieu est juste. Il ne désire pas la mort du pécheur. Aussi, il envoie sa parole vers chaque homme. Il met dans le cœur de l’homme le désir de le connaître comme Dieu. Il veut faire de chaque homme, son enfant. Cela veut dire : mettre à mort la nature adamique et la remplacer par sa propre vie.

Celui qui entend la voix du Saint-Esprit et qui obéit est transféré du royaume des ténèbres dans le royaume de lumière de notre Dieu. Rappelons que tous ceux qui entendent le Père viennent à Jésus-Christ. Ceux qui inventent un autre chemin ne font certainement pas la volonté de Dieu. Quand bien même ils auraient entendu des voix, vu des anges, fait des miracles, c’est la doctrine des démons qu’ils suivent. Car il n’y a sous le soleil aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous sommes sauvés; aucun (Actes 4 :12).

Ne soyons pas de ceux qui entendent la voix de Dieu et qui rejettent son enseignement. Comment échapperons-nous à la domination du diable si nous refusons la parole qui la puissance de Dieu pour le salut de ceux qui croient ?

S’il vous plait, aujourd’hui alors que nous entendons sa voix, n’endurcissons pas vos cœurs. Allons où il nous conduit. Ce qu’il recherche c’est notre sanctification. Tant que Satan a quelque chose dans nos vies, il peut nous limiter; il peut nous frapper; il peut nous détruire. C’est parce que nous manquons de connaissances des choses spirituelles que nous sommes mis en échec. Jésus est mort pour que nous ayons la vie et que nous soyons dans l’abondance. Il est question de porter tous les fruits que le Père a mis en nous. C’est cela la prospérité et l’abondance de vie en Jésus : être conforme à son plan qui est dans notre livre de destinée qui est dans le ciel (Psaume 139 :16).

« 46 C’est que nul n’a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père. »

Jean 6:46; LSG

Les hommes n’ont aucun fondement valide pour contester avec Jésus. Il est Celui qui est venu de la présence de Dieu pour nous enseigner. Il nous parle des choses qui ne sont pas de ce monde. La sagesse et l’humilité voudraient que nous reconnaissions notre pauvreté. Du point de vue des choses profondes de Dieu, nous avons tout à apprendre.

Bienaimés, il est temps de changer d’attitude. Que la suffisance et l’orgueil qui nous ont limités jusque-là soient bannis de nos vies. Soumettons-nous au Saint-Esprit et à sa Parole. Soumettons-nous aux ouvriers qu’il a établis dans son œuvre. Désirons de tout notre cœur la révélation du Saint-Esprit. Et mettons en pratique tout ce qu’il nous commande. C’est ici le chemin de la croissance spirituelle. Celui qui honore ainsi Dieu verra la gloire de Dieu. Il mettra en fuite le diable à tous les coups. Les sorciers fuiront loin de sa vie et de sa maison. Car il marchera de plus en plus dans la puissance du Saint-Esprit. La vie chrétienne normale est essentiellement surnaturelle. Car de la vie de Jésus que nous vivons.

« 47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48 Je suis le pain de vie. 49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. 50 C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. 51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. »

Jean 6:47-51; LSG

Ce sont Satan, les démons et leurs agents humains qui mangent la chair des hommes et prennent comme boisson du sang humain.

Lorsque Jésus parle de sa chair comme le pain qu’il nous donne à manger, il parle en fait de sa mort. Il va à la croix comme l’Agneau de Dieu. Il est le sacrifice qui expie nos péchés.

À l’occasion de la première Pâque, le Père avait instruit Moïse et le peuple de sacrifier un agneau, de le rôtir et de le manger, avec du pain sans levain et des herbes amères.

Dans le tabernacle, les sacrificateurs mangeaient une partie de la viande qui était offerte pour le pardon des péchés. Ils le faisaient pour communier avec Dieu.

C’est par analogie à ce qui se faisait dans le temple que Jésus utilise l’expression « le pain que je donnerai, c’est ma chair ». Celui qui a en tête le tabernacle et ce qui s’y passait comprend qu’il parle de notre communion avec Dieu.

L’Agneau de Dieu s’est identifié à nous à la croix. Il est devenu tout ce que nous étions pour que nous devenions semblables à Celui qui descend du ciel. Il est le vrai sacrifice. Les sacrificateurs que nous sommes devenus « mangeons son corps et buvons son sang ». La différence avec le tabernacle de Moïse et le temple, c’est qu’il est mort une fois pour toutes. L’ordonnance du pain et du vin proclame sa mort et sa résurrection jusqu’à ce qu’il revienne. Nous communions à sa vie en nous soumettant à tout ce qu’il a prescrit.

Celui qui s’identifie à Jésus ne connaîtra pas la deuxième mort (l’étang de feu et de soufre). Tant que l’homme habite dans son corps, il peut se repentir pour recevoir la vie de Dieu. Celui a reçu la vie et qui demeure en Jésus, ne mourra jamais. Gloire à Dieu.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Matthieu 13 :55-57
  • Lire 1 Corinthiens 2
  • Lire 2 Corinthiens 5 :14-17 – 1) Pourquoi Jésus est-il mort pour tous ? 2) Quelles sont les deux manières par lequel nous pouvons connaître les gens ?
  • Décidons de vivre de la vie de Jésus. Il est question de nous voir tels qu’il nous voit. Celui qui est en Jésus est une nouvelle création. Connaissons qui nous sommes en Lui. La vérité c’est que tel qu’il est, nous sommes aussi dans ce monde.

Requêtes

Père, sauve-moi des pensées mondaines qui font la guerre à la parole de la révélation dans ma vie. Je veux marcher et vivre selon la sagesse du ciel.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW