fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Lundi 9 mai 2022

Pensée : La clé du succès se trouve dans notre capacité à demeurer en Jésus. Il est le premier-né de la nouvelle création. Par le Saint-Esprit, nous pouvons apprendre à pénétrer les fleuves de Sa Parole. Plus nous sommes remplis de sa Parole, plus grande est la manifestation de sa présence en nous.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 6 :52-58; LSG

« 52 Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger? 53 Jésus leur dit: en vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. »

Jean 6:52-53; LSG

Lorsque Jésus parle de sa chair comme le pain qu’il nous donne à manger, il parle en fait de sa mort. Il va à la croix comme l’Agneau de Dieu. Il est le sacrifice qui expie nos péchés. Jésus, le Souverain Sacrificateur de la nouvelle alliance, fait une analogie avec ce qui se passait dans le temple. Les sacrificateurs en effet y mangeaient de la chair des bœufs, agneaux et boucs sacrifiés. L’Éternel avait donné cet ordre afin qu’ils communient avec Lui, avec l’autel et la victime sacrificielle.

Les juifs ne comprennent pas parce qu’il ne voit pas encore en Jésus l’Agneau de Dieu – lorsqu’ils lisaient les prophètes ils avaient encore sur leurs yeux le voile.

C’est la communion à la mort et la résurrection de Jésus qui nous donne la vie. « Si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection » Romains 6 :5; LSG.

Après l’étape de la nouvelle naissance, le chrétien qui est en fait un sacrificateur dans la nouvelle alliance vit suivant le modèle que nous retrouvons dans le lieu saint du tabernacle. Toute la symbolique du lieu saint fait référence à Jésus. La table des pains et du vin symbolisait le fait que Jésus est la nourriture de ceux qui sont au service de l’Éternel comme sacrificateur. Dans le tabernacle, les prêtres remplaçaient les pains de proposition, chaque sabbat. Les sacrificateurs mangeaient les pains retirés de la table dans le lieu saint.  C’était une chose sainte et une loi perpétuelle.

Le disciple de Jésus se nourrit de Jésus tant qu’il demeure dans le lieu de la communion (le lieu saint – 2e partie du tabernacle). Nous sommes recréés en Lui pour vivre attachés à Lui. Tant que nous mangeons le pain vie, nous demeurons en Lui. Il est notre Source. C’est par Lui que nous sommes. En dehors de Lui, nous ne pouvons rien faire.

Celui qui veut répandre la bonne odeur de Jésus doit demeurer en Lui. C’est en apprenant à demeurer dans les Écritures que nous grandissons dans la communion avec Jésus. Ses pensées deviennent nos pensées. Ses projets et ses priorités deviennent nos projets et nos priorités. Le disciple accompli vit de la vie de Jésus.

« 54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. »

Jean 6:54; LSG

Tel que nous l’avons mentionné précédemment, la communion à la mort et à la résurrection de Jésus, nous fait passer de la mort à la vie. La vie de Dieu que nous recevons est la vie éternelle. Jésus ramènera à la vie les corps de tous ceux qui ont mis leur confiance dans l’œuvre de la croix. Au son de la dernière trompette, ceux qui sont morts en Christ se lèveront. Ceux qui sont morts, loin de Lui, se lèveront seulement pour le jugement éternel.

Notre marche dans le monde est à la manière de Moïse et des israélites dans le désert. Le Père les a nourris de la manne et il les a abreuvés au rocher. Ils n’avaient pas d’autres sources pour vivre adéquatement dans cet environnement hostile. De la même façon, Jésus est la seule source de ceux qui sont passés de la mort à la vie.

« 56 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. 57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. 58 C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement. »

Jean 6:56-58; LSG

Jésus nous envoie de la même manière que le Père l’a envoyé. C’est le Père qui demeurait en Jésus qui faisait les œuvres qui ont marqué son ministère terrestre.

C’est lorsque nous « mangerons son corps et boirons son sang » qu’il pourra agir en toute liberté en nous. Le disciple, qui se nourrit de Jésus, remplira son ministère dans la puissance du Saint-Esprit.

Celui qui est en communion avec Jésus a la vie éternelle.

La recommandation que le Père donne à Josué révèle l’importance des Écritures – le succès est impossible lorsque l’homme construit sans Dieu. Toutes les œuvres que nous accomplissons par nous même seront imparfaites et limitées. Le Père les déclare vaines pour son royaume. Nous avons besoin de la vie qui est en Jésus.

Devoir

Suivre Jésus

•        1 Pierre 2 :9-10

•        Lire Exode 25 :23-30; Lévitique 24 :5-9

•        Lire Psaume 127

Requêtes

Père, garde moi planté en Jésus. Je veux tout faire avec Lui et pour Lui.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW