fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Lundi 2 Mai 2022

Pensée : Soumettons-nous à Dieu et marchons de manière à accomplir les œuvres qu’il nous a données. Ce sont elles qui vont produire les fruits qui établiront notre identité et notre appel à la face du monde. Le témoignage des hommes est limité. C’est du Père que nous devons attendre l’élévation. Attachons-nous à ce qu’il dit de nous et marchons humblement devant sa face. C’est par l’Esprit que les choses célestes sont établies. N’y ajoutons pas la puissance ou force naturelle. Dieu est Fidèle. Il établira chacun à sa place. Marchons dignement devant sa face.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 5 : 31-38; LSG

« 31 Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai. 32 Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai. »

Jean 5:31-31; LSG

De quoi parle notre Seigneur ? De quel témoignage s’agit-il ? Il est question de l’identité de Jésus qui est une des vérités fondamentales sur lesquelles l’Église est bâtie. Le Père garde en vie l’apôtre Jean afin que la question capitale de l’identité de Jésus soit traitée de manière à garder l’Église sur le socle de la vérité. En dehors de la vérité, il n’y a ni autorité ni puissance.

Depuis le début de cet évangile, le Saint-Esprit proclame que Jésus était avec Dieu au commencement, et qu’il est Dieu. Il est Celui qui est descendu du ciel pour sauver les hommes. Le Père en Éden et les prophètes de l’Ancienne Alliance ont tous annoncé sa venue. Lorsqu’il commence son ministère, Jésus lit Ésaïe 61 :1-2 et explique à ceux qui l’écoutent que ce passage de l’Écriture est accompli en Lui.

À Nazareth, personne ne voulait croire. Dans plusieurs endroits, certains croyaient, mais d’autres non. D’après le témoignage de Nicodème, nous savons que quelques sacrificateurs savaient qu’ils venaient de Dieu. Ils étaient prêts à le reconnaître comme un prophète parmi les autres qui avaient marché sur la terre. Mais pour ce qui était de voir comme le Messie d’Israël c’était difficile.

Ils ne reconnaissaient pas qu’il était le prophète annoncé par Moïse. Israël attendait un roi qui allait les libérer de l’oppression des Romains. Celui-ci semblait ne pas être troublé par la domination de Rome. Par ailleurs il accomplissait des guérisons et des délivrances même pour les Romains.

De quel témoignage s’agit-il ? Il est question du témoignage que le Père et les Écritures rendent de Jésus. Il est Celui qui devait venir pour écraser la tête du serpent. Il est le prophète annoncé par Moïse. Il est la branche. Il est Celui qui relève la tente de David. Il est l’OINT (Le Messie). Mais les sacrificateurs et les anciens d’Israël aveuglés par leurs traditions et les commandements des hommes ne discernent pas cette vérité.

Comme disciple de Jésus n’essayons pas de rendre témoignage de qui nous sommes auprès des hommes. Laissons le Saint-Esprit nous présenter et nous établir. Si nous venons de Lui, il affermira nos pas. Plus une personne cherche à se justifier ou à mettre en avant son appel, moins les gens ont tendance à lui accorder du crédit.

L’arbre a simplement besoin de porter des fruits pour informer ceux qui passent sur son identité.

Attelons-nous à porter les fruits que le Père nous donne. Et le monde saura qui nous sommes et de qui nous tenons notre autorité.

Le Père parle pour nous. Il est notre Défenseur. Son témoignage est vrai. Arrêtons de nous battre dans le naturel.

« 33 Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. 34 Pour moi ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage; mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés. 35 Jean était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière. »

Jean 5:33-35; LSG

Jean Baptiste est l’accomplissement de Malachie 3 :1 – il est le messager qui prépare le chemin devant le Seigneur. Lorsqu’il commence son ministère dans la puissance et l’esprit d’Élie, les juifs vont vers lui. Ils veulent savoir s’il est le Messie. Jean Baptiste avait rendu témoignage qu’il n’était pas le Messie attendu. Il avait rendu témoignage à ses disciples et à ses auditeurs que Jésus était l’Agneau de Dieu.

S’ils s’étaient réjouis auprès de Jean qui était une lumière éphémère (…vous réjouir pour une heure), pourquoi avaient-ils de la difficulté à suivre Celui que Jean avait reconnu et élevé ?

Si le témoignage de Jean est valable et véridique, parce qu’il est un homme, Jésus va plus loin en disant que le plus important est le témoignage rendu par le Père à son sujet. C’est ce que le Père dit de nous qui est le plus important.

Trop de fois nous nous sommes laissé ravir la victoire parce que nous avons accordé une importance démesurée aux prétentions du diable. Développons l’habitude d’élever la parole de Dieu au-dessus des autres déclarations ou paroles. Renversons toutes les paroles qui s’opposent à ce que le Saint-Esprit nous a révélé.

La vie et la mort sont au pouvoir de la langue. Parlons le langage de Dieu si nous avons choisi son parti. Ne nous inquiétons pas pour notre réputation; il s’en charge.

« 36 Moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir, ces œuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c’est le Père qui m’a envoyé. »

Jean 5:36; LSG

Les œuvres que le Père nous a données à accomplir sont les fruits qui manifestent notre identité. Reconnaissons qui nous sommes en Lui. Et collaborons avec le Saint-Esprit afin que soient manifestés les fruits que le Père développe en nous.

Celui qui ne fait aucune œuvre peut-il porter des fruits ? Il est évident que cela est impossible. Par conséquent, une personne infructueuse n’aura pas de témoignages solides. Il peut aller çà et là et crier qu’il est ceci ou cela; tant que les hommes ne verront pas les œuvres que l’Éternel accomplit dans la vie de ses serviteurs, cette personne manquera de crédibilité.

Que personne ne se presse pour faire les choses de manière humaine. Celui qui marche avec Dieu verra le Père l’établir au bon moment. Soyons fidèles là où il nous a placés. Faisons avec une grande consécration les choses qu’il a mises dans nos mains. Parfois, il sera question de travailler sous la couverture d’un autre ministère, d’un autre serviteur de Dieu, d’une autre organisation. Celui qui agit avec fidélité verra la gloire de Dieu.

« 37 Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez point vu sa face, 38 et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé. »

Jean 5:37-38; LSG

le Père a parlé du ciel le jour où Jésus a été immergé dans le Jourdain en présence de Jean Baptiste. Plusieurs ont entendu sa voix « Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis toute mon affection. » Luc 3 :22; LGS. Il a parlé par ses prophètes. Les juifs qui contestent avec Jésus sont victimes de l’aveuglement spirituel. Celui qui ne garde pas dans son cœur les paroles de l’Éternel est incapable de voir ou d’entendre ce que dit le Saint-Esprit. Il est dominé par l’esprit qui est dans le monde.

À la différence des juifs Jésus a vu la face de Dieu et il a entendu sa voix. C’est d’auprès de Lui qu’il est sorti pour entrer dans le monde. Plusieurs se trompent au sujet de Jésus lorsqu’ils manquent de réaliser qu’il était avant toute chose.

La nouvelle création est en Jésus. Par le Saint-Esprit nous voyons et entendons Dieu. Nous gardons ses paroles dans notre cœur parce que nous croyons en Jésus. Elles sont Esprit et Vie. C’est par les Parole de Dieu que nous faisons des exploits. Elles nous enseignent les choses profondes de Dieu. Elles mettent à nu les manipulations et les manigances du diable.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Daniel 7 :12-14
  • Lire Amos 9 :11; Actes 15 :15-17
  • Lire Psaume 2 :7; Ésaïe 42 :1-2
  • Lire Matthieu 17 :4-6

Requêtes

Père, accomplis avec moi, les œuvres que tu m’as données afin que j ne manque pas de fruits et de témoignage. Tu es mon Dieu et ma Source. Je ne veux pas la gloire qui vient des hommes. C’est de Toi que je veux recevoir l’élévation.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW