fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Samedi 23 avril 2022

Pensée : La nouvelle création fait les œuvres du Père. Par le Saint-Esprit nous détruisons les œuvres du diable et nous établissons la justice de Dieu. Telle est la destinée de ceux qui font alliance avec Dieu par Jésus-Christ. Il fait de nous des portes du ciel sur la terre. Marchons humblement devant sa face. Ce que nous voyons en Jésus, faisons-le sachant que le Père est honoré. Car ce qu’il désire c’est de nous voir marcher dans la plénitude de notre héritage.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 5 :1-9; LSG

« 1 Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. »

Jean 5:1; LSG

Jésus a honoré les saintes convocations de Yahweh à son peuple. Au moins trois fois par année, le peuple se présentait devant l’Éternel pour sacrifier et pour adorer (Pâque + Pains sans levain, Pentecôte, Tabernacle).

Mettons un point d’honneur les rendez-vous de l’Éternel : temps de prière, d’adoration, d’intercession, de lecture, d’étude ou de méditation de la Parole, assemblée avec les frères, etc. Notre obéissance nous évite des retards inutiles pour ce qui est de l’accomplissement des desseins de Dieu dans nos vies.
Celui qui désobéit continuellement court le risque de passer du temps dans le désert. Il pourrait même y mourir. Nous avons été créés en Jésus pour entrer dans Canaan (les promesses de Dieu). Marchons fidèlement devant sa face.

Pourquoi l’apôtre Jean écrit-il « fête des juifs » et non pas simplement « fête de l’Éternel » selon la terminologie de Lévitique 23 ? Au moment où il écrit, le temple a été détruit il y a au moins 25 ans. Les Romains ont adopté des mesures de plus en plus sévères contre les juifs. En conséquence, le peuple ne monte plus à Jérusalem pour les festivals religieux. Les chrétiens qui interprètent ces fêtes à travers Jésus. Ils ne les célèbrent plus comme les pharisiens pour qui Jésus n’était pas l’accomplissement des prophéties. C’est probablement pour marquer cette différence dans le sens donné à ces festivals que le Saint-Esprit pousse l’apôtre à écrire « fête des juifs ».
Jésus a accompli Pâque, Pains sans levain, premiers fruits et Pentecôte. Il accomplira aussi les trois autres qui restent (Trompette, Expiation, Tabernacle).

« 2 Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Bethesda, et qui a cinq portiques. 3 Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l’eau; 4 car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l’eau; et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie. »

Jean 5:2-4; LSG

Bethesda : Maison de miséricorde. Tel est la signification du nom de cette piscine dont la principale fonction était pour la guérison des malades et la délivrance des infirmes.
Ce n’est pas par hasard qu’elle se trouve près de la porte des brebis qui parle du principe de la croix.

Historiquement, les brebis et les moutons destinés au sacrifice entraient par cette porte.
À la croix, Dieu a accompli par le sacrifice de Jésus, tout ce qui était requis pour notre complète délivrance. Celui qui comprend ce qui s’est fait à la croix ne demeurera pas prisonnier d’une quelconque maladie ou infirmité.

Les malades et les infirmes attendaient le mouvement de l’eau. C’est un ange descendu du ciel qui touchait l’eau. La puissance de guérison était transférée à travers l’eau. Une seule personne à la fois pouvait être délivrée parce que le Saint-Esprit voudrait que nous comprenions que le salut est individuel. Ce principe est mis en avant par l’Esprit de Dieu pour notre enseignement. Plusieurs suivent la foule, comme si c’est collectivement que l’on va à la croix. C’est de manière personnelle que l’homme doit prendre la décision de venir à Jésus. Les parents ne peuvent pas prendre d’engagement pour nous pour ce qui est de l’alliance du salut.

L’eau de la piscine symbolise la Parole de Dieu. L’onction est transférée du ciel dans nos vies à travers la Parole de Dieu. Le mouvement de l’eau parle de la vie qui est dans la Parole de Dieu. Ce n’est pas la parole d’un homme. Elle est vivante et efficace.

Lorsque nous approchons la parole de Dieu avec foi, elle se met en mouvement. Elle grandit en nous. Elle devient en nous une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle (Jean 4 :14). Pour celui qui a faim et soif de plus, pour celui qui croit en Jésus, l’immersion dans l’Esprit transforme son sein en lit ou réservoir de fleuves d’eau vive.

La puissance, qui a ramené Jésus-Christ à la vie, est active en lui. Il est un instrument de valeur entre les mains du Père. Il fait par l’Esprit de Dieu et non par la puissance et la force de l’homme.

Ces choses font partie de notre héritage. Car celui qui est en Christ est une nouvelle création. Que personne ne nous entraine loin de ces choses que l’Esprit a données à l’Église. Continuons de désirer ardemment voir sa gloire dans nos vies. Désirons apporter sa vie autour de nous.

Ce faisant nous activerons l’effusion de la vie de Dieu qui est en nous. Ne soyons pas comme la mer morte qui retient toutes les eaux qu’elle reçoit. Répandons partout les choses qu’il a mises dans nos mains. C’est Lui qui le fait en nous. Que personne ne se sente démuni ou faible. C’est Lui qui le fait en nous.

« 5 Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans. 6 Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit: veux-tu être guéri? 7 Le malade lui répondit: Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. »

Jean 5:5-7; LSG

L’homme ne comprend pas le sens de la question de Jésus. Et nous pouvons nous étonner de ce que Jésus demande à une personne qui a fait trente-huit années de souffrance « Veux-tu être guéri? ».

Le monsieur pensant être accusé de paresse ou de manque de volonté, explique qu’il n’a personne pour l’aider à gagner le course (il fallait être le premier à descendre dans la piscine lorsque l’eau avait été touchée). Il n’a pas compris. Le Père ne nous accuse pas. Il n’est pas contre nous. C’est qu’il désire c’est notre bienêtre.

Compte tenu des lois spirituelles, il cherche continuellement des moyens de nous conduire sur le terrain où nous verrons sa miséricorde.

La question de Jésus a pour but de pousser le monsieur à ouvrir la porte au Seigneur dans sa situation. Même si la réponse du monsieur n’est pas parfaite, elle exprime néanmoins son désir de recevoir de l’aide. Sa réponse dit dans un sens « je n’ai personne pour m’aider…si tu veux être mon prochain, ma situation pourrait changer ».

Au lieu d’être celui qui le porte pour le mettre à l’eau mise en mouvement par l’ange, Jésus déverse sur lui les fleuves d’eau vive. Nous portons en nous la guérison, la délivrance, la paix, la vie de Dieu que les gens recherchent.

Regardons attentivement Jésus et reproduisons ce qu’il dit et fait. Il est le modèle de la nouvelle création.

« 8 Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche. 9 Aussitôt cet homme fut guéri; il prit son lit, et marcha. C’était un jour de sabbat. »

Jean 5:8-9; LSG

La nouvelle création utilise les ressources du ciel. Elle utilise la foi de Dieu. Elle parle aux situations avec la ferme assurance qu’elles ses soumettent à ce qui est décrété, car il a dit « À tes résolutions répondra le succès; Sur tes sentiers brillera la lumière. » Job 22 :28; LSG. Il est question des décréter des choses sur la terre au nom de Jésus. Il nous inspire des paroles que nous déclarons avec foi. Ne nous inquiétons pas si la délivrance ne se manifeste pas aussitôt. Voyons-la manifester dans le monde spirituel.

Car il nous apprend à voir la fin d’une chose dès son commencement. Notre part c’est de parler à la montagne; c’est de maudire les œuvres du diable; c’est le proclamer la venue du règne de Dieu. Nous faisons tout à partir de l’éternité où nous sommes assis avec Jésus. Ensuite, nous le bénissons parce qu’il est fidèle pour faire sa part.

Devoir

Suivre Jésus
  • Le salut est individuel. Arrêtons de suivre la foule. C’est tout seul dans le secret que nous nous qualifierons pour recevoir la part de l’onction qui nous revient
  • Lire Marc 11 :22-24
  • Lire Matthieu 16 :13-20
  • Lire Colossiens 2 :10
  • Bannissons de nos vies toute limitation, donnons-nous sans réserve à Jésus et voyons sa gloire inonder nos vies

Requêtes

Père, merci d’avoir fait de moi ton enfant par Jésus. Je ne suis pas un simple homme. Je ne suis pas né de la volonté de la chair ou du sang. Je suis né de Dieu et je fais les œuvres de mon Père. Gloire à Toi.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

2 Responses

  1. Très édifiante cette meditation. J’ai appris beaucoup du text du jour sur l’importance de lire, méditer, et étudier la parole de Dieu afin qu’elle étanche ma soif et me rassasie; aussi qu’en j’en deverse aussi dans la vie de quelqu’un(e) d’autre. La leçon que je tire c’est que Jésus Christ est la Clé et la Solution à toutes les situations auxquelles nous sommes confrontés. Merci beaucoup pour cette étude approfondie, soit abondamment béni pasteur Yves🙏.

    • Que la paix soit avec toi Liliane,
      Approchons-nous de la parole de Dieu avec foi et voyons-la se mettre en mouvement pour soumettre toute chose dans nos vies et autour de nous.
      Nous sommes participants de la vie de Dieu. Gloire à Dieu.
      Soyons entre les mains de notre Dieu, des instruments dociles.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW