fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mardi 19 avril 2022

Pensée : La femme autant que l’homme a part aux choses profondes de Dieu. Elle a part à la vie de Dieu, à l’intimité avec Dieu, au Saint-Esprit. Elle participe aux côtés de l’homme à l’œuvre que le Père réalise sur la terre.
Ceux qui rencontrent Dieu et qui se laissent toucher par sa grâce font des intérêts de Dieu leur priorité. Ils cherchent à gagner le monde pour Celui est la Source de Toute Chose.
Si nous sommes consumés par le monde et les choses terrestres, nous n’avons pas encore connu Dieu.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 4 :27-30; LSG

« 27 Là-dessus arrivèrent ses disciples, qui furent étonnés de ce qu’il parlait avec une femme. Toutefois aucun ne dit: que demandes-tu? Ou : De quoi parles-tu avec elle? »

Jean 4:27; LSG

Les disciples revenus de Sychar ou ils étaient allés chercher à trouvent Jésus en compagnie d’une femme. Leur étonnement est à son comble parce que les traditions et les coutumes juives et même orientales ne permettaient pas à un homme qui plus est un rabbin de s’entretenir avec une femme en public. En effet « un homme ne doit pas saluer une femme dans un lieu public, pas même sa propre femme » (cf. Lightfoot, Edersheim, Wettstein).

Il y avait de grands préjugés au sujet des femmes au point qu’une des actions de grâces quotidiennes était: « Tu es béni, ô Seigneur… qui n’as pas fait de moi une femme » (Westcott).
Les disciples n’osent pas interrompre le Maître parce qu’ils savaient qu’il agissait selon les valeurs du royaume de Dieu. Tout ce qu’il faisait ou disait était pour eux une opportunité d’apprendre.

La scène était inhabituelle, comment le meilleur rabbin qu’Israël ait jamais connu pouvait-il s’abaisser à adresser la parole à une femme qui plus était une Samaritaine en public ?

Un des miracles du ministère du Seigneur fut de briser le misérable préjugé rabbinique contre les capacités spirituelles de la femme, et la folie orientale qui supposait qu’elle contaminait leur sainteté.

Il a élevé la femme à sa véritable position à côté de l’homme. Les femmes étaient ses disciples les plus fidèles. Elles l’ont suivi dans tous ses déplacements. Elles ont soutenu son ministère de multiples façons.

Elles ont oint ses pieds, elles ont pleuré sur chemin de Golgotha. Plusieurs étaient présentes au pied de la croix lorsqu’il rendait l’esprit. Le premier jour de la semaine, elles étaient les premières à le voir ressuscité.

Elles ont suivi ses enseignements sur le royaume de Dieu au cours des quarante jours qui ont suivi sa résurrection. Elles étaient présentes lorsqu’il était élevé au ciel. Elles étaient présentes lors de la venue du Saint-Esprit. Les femmes ont reçu en même temps que les autres disciples de Jésus, Celui qui nous rend capables de marcher comme Jésus a marché.

Du point de vue de la vie de Dieu que l’on reçoit à la nouvelle naissance, du point de vue de l’Esprit-Saint en qui nous sommes immergés, la femme est égale à l’homme.
Du point de vue de l’appel de l’un et de l’autre, la femme n’est pas égale à l’homme. Elle est son aide. En effet, c’est à l’homme que le Père a donné la torche. Le modèle de Dieu établit que le leadeurship soit masculin.

« 28 Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s’en alla dans la ville, et dit aux gens: 29 Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait; ne serait-ce point le Christ? 30 Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui. »

Jean 4:28-30; LSG

Il y a un changement de priorité dans la vie de toute personne qui rencontre Dieu face à face. Lorsque el travail du Père a atteint son but dans la vie d’un homme, il « laisse sa cruche » pour agir selon les paroles de vie qu’il a reçues. Elle venait chercher de l’eau pour vaquer à ses occupations quotidiennes. L’ordre des choses change parce que ce qui vient d’en haut domine sur les choses terrestres.

Quelles sont les choses qui nous guident au quotidien ? Les intérêts de Christ ou bien les choses terrestres ? Puisque Jésus est devenu le Seigneur de nos vies, ne serait-il pas normal que nous mettions en premier sa volonté, ses projets, son royaume ? Il dit encore aujourd’hui « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » Matthieu 6 :33; LSG.

Celui qui met en premier les intérêts de Jésus sera richement béni. Jésus a fait une promesse solennelle à ces disciples dans ce sens.

Sachons discerner ce qui est vraiment important. La vie est trop courte pour que nous dépensions notre énergie dans les choses qui n’ont rien à voir avec les œuvres qu’il a préparées d’avance afin que nous les pratiquions.

Jésus est descendu du ciel sur la terre pour faire de tout homme un ambassadeur du royaume de Dieu. Ceux qui sont embrassés par le feu de Dieu, sont animés du désir de le partager. Il fait de ceux qu’il enfante des portes du ciel sur la terre.

L’Évangile de Christ est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. Si notre conversion est sincère, ce que nous avons reçu débordera au-dehors. S’il ne se passe rien. Si nous n’affectons des vies autour de nous, il se peut que nous ayons abandonné notre premier amour ou que nous n’ayons jamais quitté l’Égypte.

Remarquons que la femme offre simplement à ses concitoyens l’opportunité d’écouter eux-mêmes Celui qui lui a dit des paroles pleines d’espérance et de vie. Il ne l’a jamais jugé pour le désastre de sa vie sentimentale. Il a montré le chemin de la véritable guérison et délivrance : c’est la révélation de Jésus qui est le fondement de TOUT ce que le Père veut accomplir dans nos vies. Plus nous connaîtrons le Christ, plus efficaces nous serons comme disciples de Jésus.

Encourageons les personnes que nous côtoyons à lire la Parole de Dieu. Plusieurs n’ont jamais lu la Bible pour eux-mêmes. Tout ce qu’ils en disent leur vient des commentaires de leurs parents, amis, connaissances, enseignants, etc. Ils n’ont jamais lu pour eux-mêmes le livre le plus imprimé et le plus traduit dans le monde. Ils n’ont jamais lu pour eux-mêmes le livre qui a influencé l’humanité plus qu’aucun autre.

Encourageons-les à s’adresser directement à Jésus. Celui qui cherche de tout son cœur trouve; c’est une loi spirituelle. Celui qui n’a pas trouvé prouve qu’il n’a pas cherché de tout son cœur. En effet, ceux qui ont cherché avec instance ont vu les portes du ciel s’ouvrir. Il est question d’accéder à des choses qui sont au-delà du naturel, au-delà des capacités de l’homme ou de la science. Nous parlons de la dimension de Dieu qui est en dehors du temps et de l’espace. C’est par la foi (une faculté de notre esprit – qui est aussi un don de Dieu) que nous entrons dans les choses profondes de Dieu.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Genèse 2 :18; 1 Corinthiens 11 :3; Éphésiens 5 :23
  • Lire Romains 1 :16-17
  • Lire 2 Corinthiens 5 :14-15; Galates 6 :14
  • Faisons des intérêts de Jésus notre priorité – il veut voir les hommes sauver de la mort et du péché. Invitons ceux qui nous côtoient à venir voir ce qu’il fait. Encourageons-les à lire pour eux-mêmes les Écritures. Celui qui voit Dieu face ç face, ne peut demeurer le même.

Requêtes

Père, permets-moi de voir ta gloire. Je veux contempler ta majesté. Ceux qui voient ta gloire sont changés. Extirpe de mon cœur les choses terrestres. Par Jésus, je suis devenu ton enfant. Je vis de ta vie.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW