fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Lundi 28 mars 2022

Pensée : Celui qui aime le Seigneur marche dans l’obéissance à ses ordonnances. L’église locale doit suivre les instructions sur Seigneur pour ramener ceux qui vivent dans le désordre. S’ils ne doivent pas être traités comme des ennemis, leur influence sur les autres doit être réduite au minimum afin que l’ordre de l’Éternel subsiste. Le Saint-Esprit nous aide à agir avec sagesse pour sa gloire lorsque différentes situations se produisent. Que sa grâce et les pensées de Jésus nous guident.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

2 Thessaloniciens 3 :14-18; LSG

« 14 Et si quelqu’un n’obéit pas à ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n’ayez point de communication avec lui, afin qu’il éprouve de la honte. 15 Ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez-le comme un frère. »

2 Thessaloniciens 3:14-15; LSG

L’expression « notez-le » signifie « marquez, notez, distinguez en marquant », il est question de mettre une marque sur une personne ou un objet pour l’éviter. Celui est ainsi marqué est exclu de la communion avec les frères. On ne se mélange pas étroitement avec lui pour l’influencer; on ne s’associe pas intimement avec lui.

La personne fautive ne doit pas être traitée comme un ennemi. L’objectif est de le ramener à Christ et non de la détruire.

Rappelons les étapes préconisées par le Saint-Esprit dans le cadre de la discipline de celui qui refuse la soumission à l’ordre du Seigneur :

  1. marquer le rebelle
  2. L’exclure de la communion avec les saints afin qu’il éprouve de la honte
  3. L’avertir comme un frère sans le regarder comme un ennemi

Compte tenu de ce que le rejet de l’ordre de Dieu est fait par l’Église, on peut supposer que les étapes décrites par Jésus dans Matthieu 18 :15-18 ont été suivies :

  1. rencontrer individuellement celui qui vit dans le péché pour tâcher de le gagner
  2. si l’étape 1 est un échec, le rencontrer avec un ou deux témoins
  3. en cas d’échec de l’étape 2, amener l’affaire devant l’église. Lorsque le rebelle refuse de revenir au Seigneur. Il doit être marqué comme une personne à exclure de la communion avec les saints afin qu’il en éprouve de la honte.

Jamais une personne qui aime le Seigneur ne marchera volontairement dans la désobéissance. Jamais il ne viendra à l’idée d’un esclave de manquer de respect pour la parole de son maitre; jamais.

Pourtant, consciemment ou inconsciemment, nous méprisons souvent la parole de notre Dieu. En poursuivant nos propres voies, nous manquons l’excellence qui est pour ceux qui glorifient sa parole; toute sa parole.

Si dans l’église des Thessaloniciens le principal point était la nécessité du travail et la condamnation de la paresse ou de l’oisiveté, le principe de discipline présenté ici s’applique à toutes les situations où un disciple du Seigneur choisit de vivre dans le péché.

Dans nos démarches pour ramener un frère ou une sœur qui a péché, mettons en avant la parole de Dieu. C’est d’abord au Seigneur que nous sommes appelés à nous soumettre. Et ensuite, les uns aux autres dans le Seigneur. Il est bien de ne pas accabler celui qui est tombé. Car chacun de nous peut pêcher d’une autre manière s’il ne prend pas garde.

Attendons-nous à l’Esprit de Dieu pour briser la puissance du péché dans la vie de celui que nous voulons ramener. C’est le rôle du Saint-Esprit de convaincre les hommes de péché. Il y a des péchés qui sont évidents à tous, mais d’autres qui le sont moins pour toutes sortes de raisons. Rendons grâce au Seigneur, notre Berger fidèle, il conduira dans la vie celui qui l’aime d’un cœur sincère et qui désire marcher dans la vérité.

Bien souvent c’est l’intercession et la prière fervente de l’église qui ramènera le pécheur à la vie. Le Saint-Esprit montrera toujours le chemin à suivre. Veillons les uns sur les autres pour la gloire de notre Seigneur.

« 16 que le Seigneur de la paix vous donne lui-même la paix en tout temps, de toute manière! Que le Seigneur soit avec vous tous! 17 Je vous salue, moi Paul, de ma propre main. C’est là ma signature dans toutes mes lettres; c’est ainsi que j’écris. 18 Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous! »

2 Thessaloniciens 3:16-18; LSG

Bénédictions et encore bénédictions. Celui qui connait Yahweh aime répandre son règne partout. Il se sert de sa bouche pour bénir. Paul aime les églises. Il connait aussi le grand amour de Jésus pour chacune d’elle. Toute sa vie a été en faveur des brebis du Seigneur à partir du jour où il a rencontré Jésus. Ils vivaient pour les enfanter en Christ, pour les nourrir et pour les établir.

Que nos vies servent à établir l’œuvre de notre Seigneur. Il est Celui qui a tout donné pour faire de nous des enfants de Dieu

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Matthieu 18 :15-18
  • Lire Romains 16 :17-18
  • Lire 1 Corinthiens 4 :14-21
  • Lire 2 Corinthiens 6 :10-12

Requêtes

Père, enseigne-moi comment ramener à toi le cœur de ceux qui se sont éloignés. Je veux collaborer avec ton Esprit pour aller les chercher.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW