fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Samedi 19 mars 2022

Pensée: Le Saint-Esprit nous a donné deux signes qui précéderont la venue du Seigneur. Le rejet de l’Évangile de Christ et l’apparition de l’homme du péché. En ce servant de Daniel, de Paul et de Jean, le Saint-Esprit nous a donné une vue complète des protagonistes auxquels l’Église des derniers temps fait face.
C’est l’amour de la vérité qui nous libérera de la confusion et des manipulations de celui qui veut notre destruction. Celui qui aime la vérité ne sortira pas des limites des Écritures. Apprenons à revenir aux choses qu’il a prescrites à l’Église si nous voulons échapper à la confusion.
Les disciples de la fin des temps sont fils de Dieu. Ils sont spirituellement matures. Comme disciples accomplies t spécialement équipés par le Seigneur pour cette saison finale, ils marchent comme le Seigneur a marché. Ils aiment la vérité et ils sont revêtus d’une grande autorité parce qu’ils connaissent bien leur Dieu et ses voies.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

2 Thessaloniciens 2:1-10 LSG

« 1 Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, 2 de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. »

2 Thessaloniciens 2:1-2; LSG

De la même manière que l’ivraie a besoin du blé pour exister, comme le faux a besoin du vrai pour exister, les fausses doctrines foisonneront à côté de l’Évangile de Christ.
Le jour du Seigneur est le sujet sur lequel il se disait beaucoup de choses étonnées à l’effet de démontrer qu’il était déjà arrivé.

Ceux qui mettaient en avant ce message disaient l’avoir reçu par inspiration (ou révélation du Saint-Esprit), d’autres disaient l’avoir entendu des apôtres (de vive voix ou à travers une lettre aux églises).
Aucun chrétien n’a le droit de recevoir une parole qui entre en contradiction avec les Écritures. Cela serait une erreur fatale. Quand bien même cette parole viendrait d’un ange, d’un apôtre ou tout autre serviteur de Dieu. À partir du moment où une parole renverse l’Évangile de Christ, elle doit être rejetée. Cet avertissement est fait à tous par la bouche de Paul aux Galates qui avait abandonné l’Évangile de Christ pour embrasser celui du salut par les œuvres de la loi.

Aucun chrétien en bonne santé spirituelle ne veut marcher contre la volonté de Dieu. Voilà pourquoi, plusieurs peuvent grandement troubler lorsqu’ils entendent un message particulier. Celui relatif à l’avènement du Seigneur remettait en cause tout ce que le Seigneur avait prophétisé sur la fin des temps. Si le retour du Seigneur avait déjà eu lieu, que faisait son Église sur la terre ? Pourquoi les apôtres avaient-ils annoncé de la part du Seigneur un autre message ? Troublé par le faux message, le peuple interpelle l’apôtre.

Il nous faut toujours revenir aux Écritures lorsque nous sommes confrontés à quelque chose de bizarre ou à quelque chose que nous ne comprenons pas. Jésus a fait la promesse de nous révéler les choses cachées (Jérémie 33 :3).

Celui qui l’approche avec un cœur entier recevra de la part de notre Seigneur la réponse à la question qui le trouble. Les Thessaloniciens avaient la grâce d’avoir les apôtres du Seigneur. Disons-le encore, les Écritures sont au-dessus de tous. Et elles doivent être notre partenaire privilégié pour connaître Dieu et ses voies. Elles doivent aussi être notre puissant rempart contre l’erreur. Bien sûr le Saint-Esprit se tient à nos côtés pour nous conduire dans toute la vérité.

Celui donc qui ne s’appuie pas sur le Saint-Esprit et sur la Parole, court le risque d’être emporté par les vents des doctrines étranges.

« 3 Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, 4 l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. 5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous? »

2 Thessaloniciens 2:3-5; LSG

Le Seigneur nous a tout dit d’avance. Son avènement sera précédé de deux évènements importants :

  1. L’apostasie : l’abandon de l’Évangile de Christ. Pendant que les apôtres du Seigneur étaient sur la terre, Satan avait déjà commencé à faire un travail sournois pour corrompre la vérité. Les lettres de Jésus aux églises de l’Asie montrent comment les fausses doctrines avaient atteint les églises.
  2. Le venue de l’homme de péché, le fils de la perdition, l’adversaire de tout ce qui représente Dieu. Il est question de la venue de l’antéchrist.

Lorsque le Seigneur définit avec une telle clarté et une telle autorité les marqueurs pour reconnaître les temps dans lesquels nous sommes, aucune vision, aucune prophétie, aucun ange, aucun homme de Dieu ne peut les ignorer, ou les déplacer.

« 6 Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. 7 Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. »

2 Thesssaloniciens 2:6-7; LSG

Les églises du premier siècle connaissaient bien l’identité de celui qui retenait l’apparition de l’homme impie. Les apôtres avaient abondamment enseigné sur les évènements de la fin. Les deux marqueurs cités plus haut étaient bien connus.

Si de nos jours plusieurs interprétations de ces versets existent au point de créer la confusion, les apôtres et leurs disciples ont enseigné une seule et même chose : C’est l’Empire romain qui empêchait la parution du système de l’antéchrist.

L’apostasie qui a commencé dès les premières années de l’Église (vers 40 et 50) atteint son apogée en 538 lorsque le système papal impose son pouvoir au monde. Il s’appuiera sur la structure de l’Empire romain qui s’était effondré en 476. Il fera la guerre aux saints et les vaincra pendant 1260. En 1798, l’armée française obligera le pape à renoncer à son pouvoir temporel. Il sera exilé.

« 8 Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. 9 L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10 et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. »

2 Thessaloniciens 2:8-10; LSG

Cette prophétie doit être superposée à celle de Daniel et de Jean (Apocalypse). Car tous parlent du même sujet. Du système qui prend le relai de l’Empire romain pour régner sur le monde jusqu’à la venue de notre Seigneur. Alors que nous écrivons ces mots, l’entité qui contrôle le monde n’est ni les États-Unis, ni la Russie ou la Chine.

Selon Daniel, Paul et Jean c’est l’empire qui est né sur les cendres de l’Empire romain des Césars qui contrôle le monde. L’ange expliquait à Jean « Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. » Apocalypse 17 :18; LSG. Il parle de la Cité de Vatican – le siège de la papauté.

Il y a un royaume particulier qui prend la place de l’Empire romain. À la tête de celui-ci s’est succédé une série de rois qui étaient aussi de faux prophètes de Christ. Lorsque Jésus viendra, le dernier faux prophète sera à la manœuvre avec la bête qui monte de la terre (Apocalypse 13 :11). Ils feront de grands prodiges et ils entraineront dans l’erreur plusieurs.


Jésus précipitera les deux dans l’étang ardent de feu et de soufre (Apocalypse 19 :20).
Plusieurs tombent dans le piège du diable parce qu’ils n’ont pas aimé la vérité. Nous prenons de grands risques lorsque nous sortons des limites tracées par les Écritures.

Bien que le Saint-Esprit nous ait avertis par Paul de ne pas recevoir une parole qui est contraire à l’Évangile de Christ, plusieurs n’hésitent pas à faire la promotion des vision, doctrines, traditions qui n’ont aucun fondement biblique.

Pourquoi devrions-nous faire ou enseigner des choses que Jésus n’a pas prescrites à ses églises ?
Une puissante d’aveuglement dominera celui qui n’aime pas la vérité au point de se soumettre à elle simplement. Lorsque le Saint-Esprit a parlé, la seule réponse est l’obéissance.


La vérité affranchira ceux qui s’attachent à elle. Ceux qui aiment les traditions périront loin de Dieu.
Nous ne sommes pas de ceux qui préfèrent leurs propres voies aux directives du Saint-Esprit. Nous savons que nous avons renoncé à nous-mêmes pour devenir ses disciples. Nous savons que le succès et le bonheur sont dans la réalisation des choses qu’il a planifiées pour nous. Gloire à Jésus.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Daniel 7 – Notons que le quatrième royaume est d’abord subdivisé en dix puis il surgit au milieu d’eux un royaume spécial qui le surplante tous pour régner sur le monde. C’est ce royaume spécial qui règne sur la terre à l’avènement de Jésus. Il nous a tout dit d’avance. Que celui qui aime la vérité en tire les conséquences.
  • Lire Apocalypse 19 :1-20

Requêtes

Père, sois Celui qui fait en moi. Je te donne un accès total à ma vie. Je veux vivre de ta vie, porter les fruits que tu veux.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW