fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Jeudi 10 Mars 2022

Pensée: Il est le premier né de beaucoup de frères qui sont tous enfants de Dieu. Nous sommes créés pour faire ce que nous voyons faire au Père. Par le Saint-Esprit, Jésus a bouleversé le monde. Aujourd’hui, il aspire à faire la même chose ç travers chacune de nos vies. Il n’y a pas deux façons de remplir ce mandat. Les autels au monde doivent être détruits pour céder la place au modèle qui descend du ciel. Le Saint-Esprit n’honorera que ce qui procède du Père. Revenons donc sur le chemin tracé par notre Maître. C’est le chemin de la vérité et de la vie.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Etude

1 Thessaloniciens 1:6-10; LSG

« 6 Et vous-mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la paroleau milieu de beaucoup de tribulations, avec la joie du Saint-Esprit, 7 en sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de la Macédoine et de l’Achaïe. »

1 Thessaloniciens 1:6-7; LSG

Hier comme aujourd’hui les yeux de l’Éternel parcourent la terre à la recherche des personnes en qui il va se montrer fort. Yahweh a trouvé les Thessaloniciens. Malgré leurs conditions modestes et les tribulations, ils ont accueilli la Parole de Dieu de tout leur cœur. Ils se sont donnés à l’Esprit de Dieu pour devenir des modèles pour les autres croyants de l’Achaïe et de la Macédoine.

Le royaume de Dieu ne consiste pas à des coutumes et traditions venues des hommes. Il n’est pas question de reproduire des choses qui ne viennent pas de Dieu. Jésus est le modèle qui descend du ciel. Il a modelé pour nous la nouvelle création. En regardant sa vie, nous pouvons comprendre ce que le Père veut faire avec nous par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

La plénitude de Dieu et d’abondantes grâces sont disponibles pour ceux et celles qui suivent son exemple. Comme Jésus, les apôtres et leurs disciples ont bouleversé le monde. Ils l’ont fait parce qu’ils se sont donnés entier à Lui.

Ouvons-nous donner à notre Dieu la première place ? Pouvons-nous demeurer attachés aux choses qui ont été transmises par le Seigneur à l’Église ? L’importance de suivre le modèle ressort dans l’appel du Saint-Esprit qui nous exhorte à ne pas nous conformer au siècle présent. Il est en effet impossible à qui a choisi de copier le monde, d’être à l’image de Jésus. Car les deux positions sont complètement opposées.

Se pourrait-il que la faiblesse de l’Église et des chrétiens s’explique par le fait que nous sommes davantage à l’image du monde ou de cette génération, qu’à limage de notre bienaimé Seigneur.

Le ciel et la terre passeront, mais Lui ne changera jamais. Le modèle qu’il nous a laissé ne peut être mis de côté sous prétexte qu’il serait devenu inadapté à notre temps.

Un pasteur d’une église évangélique de France s’est repenti récemment pour avoir dit sur une chaine publique que si le Seigneur Jésus était sur la terre aujourd’hui, son message aurait été différent. Le Saint-Esprit l’a convaincu de péché parce que la vérité proclamée par notre Seigneur est immuable. Il nous a fait part des choses qui viennent de la dimension de Dieu qui est en dehors du temps.

Ce que le Père nous a dit sur la justice, sur la sainteté, sur l’amour, sur le salut, sur l’autorité, sur l’enfer, etc. ne changera jamais.

La Parole que nous avons reçue est vivante et éternelle. Le modèle qu’il nous a laissé l’est également. Car le Saint-Esprit, qui a agi en Lui, est le même qui agit en nous. Compte tenu de ce que le Saint-Esprit ne change pas, pouvons-nous attendre ce que les standards et vérités qu’il a mis en avant hier, changent aujourd’hui ? Ne soyons pas dupes. Celui qui veut nous éloigner du modèle qui descend du ciel sait que les fils de Dieu qui vont être manifestés sont à l’image de Jésus.

Les fils de Dieu que la créature attend avec instance copient Jésus. Nous sommes appelés à faire partie de ces disciples spéciaux qui sont en réalité une armée redoutable que le Saint-Esprit rassemble pour les batailles de la fin des temps.

Il y a une joie dans le Saint-Esprit. Elle n’est pas de ce monde. Le monde ne peut la donner. Comme la paix et l’amour et les autres dimensions du fruit de l’Esprit, elle est la portion de ceux qui aiment Jésus plus que leur propre vie. Elle est pour ceux qui se donnent sans réserve. Les tribulations au-dehors ne peuvent pas éteindre la joie et la paix de celui qui vit en communion avec le Père et le Fils.

Le Père nous a précédés. Tout ce dont nous avons besoin est pris en charge par notre Dieu. Pourquoi nous inquiéter ? Pourquoi perdre le sommeil ou notre paix ou notre joie ? Nous ne cherchons pas la victoire. Nous l’avons en Lui. Nous sommes dans la joie parce qu’il est assis sur le trône et que sa parole contrôle toute chose. Que nos cœurs ne se troublent pas. Ne nous coupons pas du flot de la bénédiction en méditant la mort et la destruction. Demeurons dans la place où nous voyons sa fidélité et son amour. Rendons grâce pour ce que nous voyons en esprit et proclamons ce que nous voyons.

« 8 Non seulement, en effet, la parole du Seigneur a retenti de chez vous dans la Macédoine et dans l’Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est fait connaitre en tout lieu, de telle manière que nous n’avons pas besoin d’en parler. 9 Car on raconte, à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, 10 et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir. »

1 Thessaloniciens 1:8-10; LSG

Notre amour pour Jésus doit être connu partout. Car notre Dieu n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau. Il veut répandre par nous partout la bonne odeur de Jésus.

Il est vraiment plus question d’être que de faire. Nous devons apprendre à le laisser faire. Ne vit-il pas en nous ? Paul définit ainsi la vie chrétienne : « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » Galates 2 :20; LSG.

Remarquons que le fardeau n’est pas sur nous, mais sur Lui. La seule chose que nous avons à faire c’est de reconnaitre sa présence et de le laisser vivre à travers nous. Nous n’avons rien à donner au monde. Tout vient de Lui : la joie, la paix, la foi, l’amour, la patience, la bonté, etc. Tout vient de Lui.

Reconnaissons que nous sommes simplement des tabernacles vivants et ambulants. Nous transportons en nous notre Dieu. Il vit en nous par son Esprit. Il veut toucher le monde à travers nos paroles, faits et gestes.

La plénitude de Dieu n’est pas possible là où les idoles continuent de trôner. Souvenons-nous de la recommandation de l’Éternel à Gédéon et de la prédication de Jean. Les idoles doivent être réservées, les montagnes et les collines rabaissées, les vallées comblées, les chemins tortueux redressés, si nous voulons voir la gloire de Dieu. C’est normal qu’après ce grand ménage, les choses soient complètement différentes. C’est normal que ceux qui ne comprennent pas les choses spirituelles soient scandalisés.
Pour nous, aucun sacrifice n’est trop grand pour faire plaisir à notre Seigneur. Nous abandonnons tout pour Lui donner toute la place. Il est notre Seigneur et notre Dieu.

Devenir semblable à Jésus est un beau projet auquel souscrit tout chrétien. Puisse l’Esprit de notre Dieu nous conduire jusqu’au bout de cette belle aventure. Lorsque nous touchons au but, sa gloire est manifestée plus activement dans nos vies et à travers nos vies. Il fait de chacun de ses enfants des portes de bénédictions pour les gens de la terre. Gloire à Jésus, nous sommes appelés à participer à ce que notre Père faire dans ce monde.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Philippiens 3
  • Lire Luc 3:1-6
    1. Que faut-il faire pour voir la gloire de Dieu ?
    2. Choisir dans nos vies, une choses à faire pour voir une dimension plus grande de la gloire de Dieu
  • Lire Galates 2:20 – comment pratiquer ce verset chaque jour ?

Requêtes

Père, merci de m’avoir appeler à participer à ton règne et à ta gloire. Montre-moi comment m’attacher aux choses que tu me montres; je veux être un dispensateur de ta gloire partout où tu m’envoies.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW