fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Pensée: Dieu nous a sauvés pour un but précis. Celui dont la vie ne produit pas les fruits qui glorifient Dieu, est-il vraiment de la maison de Dieu ? Ne nous trompons pas nous-mêmes; celui qui est simplement à la croyance n’a pas encore connu qui est Dieu.
Il nous appelle à son règne et à sa gloire. Il nous appelle à la manière de Jésus. Puisqu’il travaille toujours, nous aussi nous entrons dans son œuvre dès qu’il nous invite.
Oui, nous sommes tous invités à faire avec Lui pour Sa Gloire.

Méditation du Dimanche 27 Février 2022

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jacques 2 :18-26; LSG

« 18 Mais quelqu’un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres. »

Jacques 2:18; LSG

La Foi est la persuasion que le Père nous donne au sujet ses promesses. Elle est distincte de la croyance humaine (confiance) même si elle l’implique. La foi est une composante du fruit de l’Esprit que le chrétien reçoit de Dieu (Galates 5 :22-23). L’homme naturel ne peut produire par lui-même ni l’amour, ni la joie, ni la paix, ni la patience, ni la bonté, ni la bénignité, ni la fidélité (foi – le terme grec est pistis; certaines versions de la Bible ont choisi de traduire par fidélité), ni la douceur, ni la tempérance.


Les œuvres sont les actes qui réalisent un but donné. Il y a l’idée de travail et de production de fruits. Le travail et ultimement le fruit qu’il produit révèlent la véritable nature de celui qui l’a initié.
L’apôtre Jacques met en opposition la foi qui a les œuvres et celle qui n’en a pas.

Nous savons que toute chose qui est descendue de Dieu existe en un modèle unique et non en deux, trois ou quatre versions; ainsi il y a un seul corps et un seul Esprit, une seule espérance, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu (Éphésiens 4 :4-6).
Des deux fois mises en opposition par Jacques, une seule est de Dieu.

« 19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. 20 Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile? »

Jacques 2:19-20; LSG

Celui qui se limite à dire ‘je crois en Dieu’ et qui ne fait aucun travail dont les fruits confirment son attachement aux principes et aux valeurs de Dieu, n’est pas plus avancé que les démons. Car eux aussi, ils savent que Dieu existe. Et ils attendent avec effroi le jour où ils seront jetés dans l’étang de feu et de soufre.

La pensée de Dieu n’est pas celle des hommes. Quand les hommes disent qu’ils croient en Dieu, ils parlent de croyance. Ils savent qu’ils existent. Pour le ciel, croire en Dieu revient à faire l’œuvre de Dieu. Il est question de croire en Celui qu’il a envoyé. Celui qui croit en Jésus marche comme Jésus a marché. Il n’y pas deux modèles.

Jésus a dit : « Mon Père travaille jusqu’à maintenant, et moi je travaille. » Jean 5 :17; DAR.

Lorsque nous regardons la vie de Jésus, son travail a produit des fruits qui témoignent de ce qu’il était vraiment sorti du Père. Toutes les œuvres de Jésus portaient la marque du Père qui travaillait en Lui.
Compte tenu du fait qu’il est le premier né de la nouvelle création, nous qui avons été recréés en Lui, devons porter des fruits qui pointent vers le Père. En regardant nos fruits, le monde doit reconnaitre que le Père travaille en nous par son Esprit.

Si nous avons reçu l’esprit que Jésus a reçu, nous serons poussés à effectuer le travail qu’il a fait. Les Écritures ne disent-elles pas que nous sommes les membres de son corps ?
Celui qui fait le travail que Jésus a fait portera les fruits que Jésus a portés. Lorsque Dieu travaille en un homme, il en résulte des fruits qui confirme de quelle nature est sa foi.

La foi qui ne vient pas de l’Esprit de Dieu est inutile. En effet celui qui la possède, est incapable de porter des fruits qui portent la marque de Dieu. Tout ce qu’il fait est charnel, inutile pour le royaume de Dieu.

Jacques va jusqu’à dire qu’une telle personne est inutile.
Ainsi, tout homme qui n’a pas fait alliance avec le Père par Jésus est inutile. Il peut bâtir de grandes choses selon le monde, mais elles sont toutes inutiles pour le royaume de Dieu.

Ce sont les œuvres faites par le Saint-Esprit, qui portent la marque du Saint-Esprit. Seules celles-ci ont une valeur éternelle.

Le chrétien reçoit par l’Esprit la nature de Dieu. En elle se trouve l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la foi. Il est poussé par le Saint-Esprit à faire les œuvres que le Père a préparées d’avance (Éphésiens 2 :10). S’il s’attache à faire les œuvres de Dieu avec les outils que le Père donne, il en résulte des fruits qui portent nécessairement la marque de Dieu.

« 21 Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel? 22 Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite. 23 Ainsi s’accomplit ce que dit l’Écriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu.24 Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. 25 Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les œuvres, lorsqu’elle reçut les messagers et qu’elle les fit partir par un autre chemin? 26 Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.»

Jacques 2:21-26; LSG

La proclamation du Saint-Esprit ici « l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement » (v.24) semble contredire ce qu’il nous dit dans Romains 3 :28, LGS « Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi. », ou même cette autre déclaration qu’il fait dans Éphésiens 2 :8-9; LSG « 8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. ».

Romains 3 :28 parle des œuvres de la loi. Les juifs pensaient pouvoir accéder à la justification en passant par l’observation de la loi. Ce ne sont pas des œuvres qu’il est question dans le verset 24. Mais bel et bien de celles que le Père a préparées pour que nous les accomplissions. Éphésiens 2 :10 va justement dans ce sens.

Dieu nous donne sa vie par Jésus afin que nous accomplissions ses desseins. Il nous a créés pour participer à sa vie. Jésus nous a dit que le Père travaille toujours. En devenant ses enfants, nous sommes entrés dans son œuvre. Nous travaillons aussi. Nous le faisons à partir d’une position de personnes qui sont déjà accueillies. Nous ne cherchons pas à être justifiés; car nous le sommes déjà.

La gloire de Dieu c’est que chacun de nous remplisse pleinement sa mission. C’est en faisant les choses qu’il a planifiées que nous expérimentons les merveilleuses dimensions son règne et sa gloire.
Les disciples revenant de la mission d’évangélisation disaient tous excités à Jésus : « […] Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. » Luc 10 :17; LSG. La joie que crée en nous la participation au règne et à la gloire de Dieu est extraordinaire. Ils avaient accompli des œuvres préparées d’avance. Les démons avaient fui devant le Saint-Esprit qui les accompagnait lorsqu’ils avaient invoqué le nom de Jésus.

Bienaimées, les choses de ce monde ne peuvent pas nous donner l’accomplissement, la paix, la joie. Nous les expérimentons lorsque nous faisons les choses pour lesquelles nous avons été créées.
La satisfaction du monde est éphémère. Celle qui vient du travail fait avec le Saint-Esprit et pour la gloire de Dieu est céleste. Elle demeure avec nous.

Il y a un lien entre la vie de Dieu qui est en nous et les œuvres qu’il a préparées pour nous. Les deux travaillent ensemble pour la gloire de Dieu.

Au fur et à mesure que nous faisons ce qu’il a mis devant nous, nous sommes établis dans notre appel. Notre foi, notre amour, tout ce que nous recevons de Lui, notre identité en Dieu sont rendus parfaits lorsque nous travaillons dans le domaine de notre appel.
Gloire à Jésus pour ses merveilleux desseins.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Éphésiens 2
  • Lire Romains 3:27-31
  • Lire Galates 3
  • Lire Jean 5

Requêtes

Père, accorde-moi la grâce de marcher comme Jésus a marché. Il a accomplit chaque écritures en rapport avec son séjour terrestre. Je veux faire de même pour ta gloire.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW