fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Samedi 12 Février 2022

Thème: Yahweh a donné son Fils pour toi et pour moi.
Pensée: Jésus est le don de Dieu à la descendance d’Adam. Par Lui, l’iniquité, le péché et toute malédiction ont été enlevés de nos vies. Nous ne sommes plus éloignés. Nous sommes de la maison de Dieu. Son exemple de soumission et d’obéissance nous enseigne le chemin de la victoire dans ce monde. C’est par le Saint-Esprit que nous remporterons les combats. Ne craignons pas les épreuves, elles nous préparent pour le trône. Il n’y a pas d’autorité sans victoires dans les épreuves. Souvenons-nous qu’en toute chose, le Père nous a précédés. Nous ne cherchons pas la victoire. Jésus l’a acquise pour nous. Nous regardons à Lui, pour faire les bonnes choses afin que la victoire soit transférée du ciel sur la terre. Gloire à Dieu.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Matthieu 27:24-44; LSG

« 24 Pilate, voyant qu’il ne gagnait rien, mais que le tumulte augmentait, prit de l’eau, se lava les mains en présence de la foule, et dit: Je suis innocent du sang de ce juste. Cela vous regarde. 25 Et tout le peuple répondit: que son sang retombe sur nous et sur nos enfants! 26 Alors Pilate leur relâcha Barabbas; et, après avoir fait battre de verges Jésus, il le livra pour être crucifié. »

Matthieu 27:24-26; LSG

L’homme naturel est essentiellement guidé par son égoïsme et ses intérêts. Bien qu’il sache que Jésus est innocent et qu’il se lave les mains, Ponce Pilate choisit de le sacrifier plutôt que d’avoir les principaux sacrificateurs et le peuple contre lui. La province de la Judée était l’une des plus difficiles à gouverner à cause de la présence des zélotes et de plusieurs qui ne supportaient pas la colonisation romaine. Ponce Pilate échange Jésus pour la paix avec le peuple qui réclame la libération du criminel Barrabas.

Il livre un innocent afin qu’il soit passé au fouet et à la potence. L’agneau sans péchés de notre Dieu, est envoyé à la mort pour toi et pour moi. Il est devenu tout ce que nous étions (ennemi de Dieu, maudit, malade, pauvre, déshonoré, faible, etc.) pour que nous soyons qui il est (amis de Dieu, béni, en bonne santé, riche, honoré, fort, etc.).

Les juifs sont déterminés à détruire Jésus. Ils pensent servir Yahweh en enlevant d’Israël celui qu’il pense être un imposteur.

C’est pour cette raison qu’ils ne craignent pas d’appeler sur eux et sur leurs enfants toute malédiction liée à « l’acte de justice et de délivrance » qu’ils pensent poser.

L’aveuglement spirituel est terrible. Celui qui se trouve dans cette prison pense et voit le monde à travers les filtres des traditions et des hommes dont il s’est nourri depuis parfois de longues années. Le salut et la délivrance sont impossibles tant qu’il endurcit son cœur et ignore la voix du Saint-Esprit.

« 27 Les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire, et ils assemblèrent autour de lui toute la cohorte. 28 Ils lui ôtèrent ses vêtements, et le couvrirent d’un manteau écarlate. 29 Ils tressèrent une couronne d’épines, qu’ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite; puis, s’agenouillant devant lui, ils le raillaient, en disant: salut, roi des Juifs! 30 Et ils crachaient contre lui, prenaient le roseau, et frappaient sur sa tête. 31 Après s’être ainsi moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau, lui remirent ses vêtements, et l’emmenèrent pour le crucifier. »

Matthieu 27:27-31; LSG

Prétoire : le palais de Jérusalem occupé par le gouverneur romain, ou les quartiers de la garde prétorienne à Rome. Cohorte : La dixième partie d’une légion (c’est-à-dire environ 600 légionnaires, ou s’il s’agit d’auxiliaires 500 ou 1 000).
Jésus est probablement conduit dans la cour arrière du palais de Ponce Pilate où un nombre important de soldats romains le torturent violemment pendant un bon moment.

Sans le savoir, les soldats reconnaissent la royauté de Jésus.

  • Le manteau écarlate (rouge) symbolise à la fois sa royauté et son sang qui coulera pour laver le péché des hommes.
  • La couronne d’épines symbolise aussi sa royauté.
  • Les épines sont aussi le signe des épreuves. La couronne est décernée seulement après la victoire sur l’épreuve. Ne nous plaignons pas des épreuves qui viennent au-devant de nous. Ce sont les portes qui nous conduisent sur des trônes. L’épreuve débouche sur le couronnement de celui qui a remporté la victoire après avoir combattu selon les règles.
  • Le sceptre est le bâton de commandement. Jésus-Christ a choisi de s’abaisser afin que dans l’univers, à l’évocation de son nom, tout genou fléchi. Les soldats romains, en croyant se moquer du Seigneur de gloire, ont reconnu sa royauté et son autorité; ils ont aussi contribué à son élévation.

L’épreuve débouche sur le couronnement de celui qui a remporté la victoire après avoir combattu selon les règles.

« 32 Lorsqu’ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, appelé Simon, et ils le forcèrent à porter la croix de Jésus. 33 Arrivés au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie le lieu du crâne, 34 ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel; mais, quand il l’eut gouté, il ne voulut pas boire. »

Matthieu 27:32-34; LSG

Cyrène est une ville de la Lybie au nord de l’Afrique. À l’occasion des principales fêtes juives (Pâque, Pentecôte, Expiation) les juifs de la dispersion et les païens judaïsants venaient de plusieurs provinces de l’empire pour célébrer à Jérusalem.

Compte tenu de la grande faiblesse de Jésus qui n’arrive pas à porter la croix, Simon venu de Cyrène est forcé par le soldat de porter la croix à sa place.

Golgotha: Lieu de crâne en chaldéen – il portait probablement cette appellation à cause de son aspect en forme de crâne. C’était un monticule (petite montagne en dehors de Jérusalem).

En tant que bouc émissaire, Jésus emporte symboliquement hors de la ville l’iniquité d’Israël. Il a vraiment accompli toute la loi.

La justice de Dieu y était voilée. Les sacrificateurs au cours des siècles avaient accompli des actes sans comprendre qu’ils faisaient dans le tabernacle une forme de répétition de ce que Jésus ferait en vrai.

En tant que Souverain Sacrificateur de la nouvelle alliance, il est entré dans le tabernacle qui n’est pas fait des mains d’hommes.

Il est entré dans le temple qui est dans le ciel avec son propre sang. Et il a fait, une fois pour toutes, l’expiation pour tous ceux qui croient.

Jésus refuse de boire la boisson enivrante qui était donnée aux condamnés à mort pour les aider à échapper à la souffrance de la crucifixion. Il désire boire jusqu’à la lie et de manière consciente, la coupe du jugement de Yahweh.

L’on ne doit altérer d’aucune manière l’œuvre de Dieu. Il n’est pas convenable d’ajouter ou de retirer à ce qui a été établi par le Père. Ne modifions pas le modèle qui descend du ciel.

« 35 Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète: Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique. 36 Puis ils s’assirent, et le gardèrent. 37 Pour indiquer le sujet de sa condamnation, on écrivit au-dessus de sa tête: celui-ci est Jésus, le roi des Juifs. »

Matthieu 27:35-37

Matthieu indique aux destinataires de sa lettre que Jésus est l’accomplissement de nombreuses prophéties. Le Père a parlé de sa venue 4000 ans avant qu’il ne vienne sur la terre. Moïse en a parlait environ 1400 ans avant sa venue. David, 1000 ans avant, le prophète Ésaïe, 800 ans avant, etc. Toutes les prophéties se sont accomplies avec une précision extraordinaire. Des détails des évènements entourant sa mort ont été prophétisés.

Celui qui prend le temps de lire ne peut être porté qu’à croire que Jésus est le Fils de Dieu. La probabilité qu’il ait accompli de manière hasardeuse les nombreuses prophéties concernant le Messie prouve qu’il est Celui qui devait venir.

C’est en lisant les Écritures que l’on parvient à la vérité. Celui qui cherche la vérité la trouvera s’il approche la Bible avec un cœur ouvert.

« 38 Avec lui furent crucifiés deux brigands, l’un à sa droite, et l’autre à sa gauche. 39 Les passants l’injuriaient, et secouaient la tête, 40 en disant: Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix! 41 Les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, se moquaient aussi de lui, et disaient: 42 Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même! S’il est roi d’Israël, qu’il descende de la croix, et nous croirons en lui. 43 Il s’est confié en Dieu; que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime. Car il a dit: Je suis Fils de Dieu. 44 Les brigands, crucifiés avec lui, l’insultaient de la même manière. »

Matthieu 27:38-44; LSG

L’insensé ne sait pas se taire lorsqu’il voit se produire devant ses yeux des choses incompréhensibles. Jésus aurait pu arrêter tout ce qui se passait s’il avait voulu. Mais comment les prophéties se seraient-elles accomplies ? Comment la porte du Saint des Saints aurait-elle été ouverte aux descendants d’Adam?

Les principaux sacrificateurs sont allés à Golgotha pour voir de leurs yeux la mort de Celui qui avait défié leur système religieux. Ils se félicitaient du succès de leur complot et ne se privaient pas de se moquer de Jésus.

En quoi le fait de descendre de la croix aurait-il été plus grand que les autres miracles que Jésus a accomplis? La résurrection de Lazare mort pendant quatre jours n’était pas pour eux un signe assez éloquent de ce que Dieu était à l’œuvre au milieu d’eux ?

Non, si Jésus descendait de la croix, plusieurs auraient dit que c’est par Belzébul qu’il a accompli cet exploit.

L’homme cherche des excuses pour ne pas se soumettre à Dieu. Son cœur méchant le pousse à rechercher continuellement des excuses pour continuer de faire sa propre volonté au mépris de la voix du Saint-Esprit et des Écritures.

Derrière quelles excuses nous cachons-nous pour ne pas faire ce que nous commande le Saint-Esprit ?
Jusqu’à quand allons-nous assombrir les desseins de Dieu dans nos vies et dans notre entourage ?
Si nous l’appelons Seigneur, marchons dans l’obéissance au modèle qu’il nous a laissé. En dehors des Écritures, nous sommes faibles. Apprenons à demeurer dans sa présence. Notre sécurité se trouve dans le fait de faire ce qu’il nous montre.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Deutéronome 25:1-3; 2 Corinthiens 11:23-25
    1. Selon la loi combien de coups pouvait-on administrer à un coupable ?
    2. De combien était la limite ? Pourquoi ?
  • Lire Psaume 69:21 – Prophétie de David 1000 ans avant que cela n’arrive
  • Lire Psaume 22:16, 18 – Prophétie de David 1000 ans avant que cela n’arrive
  • Décidons de ne rien retenir. S’il est mort pour nous, c’est pour que nous vivions pour Lui et par Lui.

Requêtes

  • Père, je te rends grâce pour le sacrifice de Jésus. Par mon union avec Lui, je sais que tu m’as pleinement comblé. Je te donne toute ma vie.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW