fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 06 Février 2022

Pensée: Le blé et l’ivraie sont d’autres images utilisées par le Saint-Esprit pour désigner ces deux catégories de personnes. Celles qui veulent se laisser conduire par le Seigneur et celles qui veulent diriger leurs propres vies. Ces dernières se trompent grandement parce qu’elle sont à leur insu pour la grande majorité, dirigées par Baphomet ou Satan le rebelle et l’adversaire de notre Dieu. Lorsque nous quittons nos corps notre destinée est scellée. Si nous avons vécu pour le diable, nous irons à sa place. Si nous avons suivi Jésus, nous irons dans la maison de Yahweh.
Demeurons attachés aux choses qu’il a prescrites à l’Église afin de ne pas être dans la confusion. Plusieurs sont dans la confusion lorsqu’il quitte leur corps. Ils n’aiment pas la composition du comité d’accueil qui les attend. Les démons ne connaissent pas la courtoisie et les bonnes manières. C’est avec une grande violence qu’ils traitent leurs proies. Oui c’est ainsi qu’ils considèrent les hommes. Jésus nous appelle à vivre avec Lui pour toujours. Faisons ce qu’il commande et nous ne serons pas dans la confusion. Que personne ne suive la foule ou les tradition des hommes. Ce serait de l’idolâtrie. Ce sont les Écritures que nous devons suivre. Que celui qui a les oreilles entende ce que dit le Saint-Esprit.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Matthieu 25:31-46; LSG

« 31 Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. 32 Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; 33 et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. »

Matthieu 25:31-33; LSG

Brebis : le terme grec signifie une personne que l’on conduit aisément d’un côté ou de l’autre.

Bouc : symboliquement se réfère à une personne qui rejette la seigneurie de Jésus. Il est intéressant de noter que Satan a adopté le symbole du bouc pour se représenter (Baphomet) – ses adorateurs aiment particulièrement cette image qui est le symbole de leur dieu et du rejet de Christ.

L’Église de Jésus est SEULE sous le Véritable, le monde entier est sous la puissance du diable. Il est normal qu’à la fin les anges du Seigneur rassemblent ceux qui Lui appartient et qu’ils laissent à Lucifer ceux qui sont à lui.

Toute la terre verra la gloire de la venue du Fils de l’homme; Tous verront les saints s’élever à sa rencontre tandis que le reste des hommes seront laissés à celui qui est leur père; savoir le diable.

Le livre de l’Apocalypse précise que c’est après les millénaires, après que le diable aura été précipité dans l’étang de feu et de souffre que ceux qui n’auront pas connu la première résurrection se lèveront pour passer en jugement devant le trône blanc du Christ. La mer (lieu spirituel où habitent des esprits), la mort et les séjours des morts seront contraints de rendre leurs morts. Ils sont tous précipités dans le lac de feu et de souffre alors les méchants (les boucs) passent en jugement.

Quiconque n’est pas trouvé dans le livre de vie est jet dans le l’étang de feu et de souffre. En principe, tous sont jetés dans l’étang de feu et de souffre.

Puisque nous sommes encore en vie, nous pouvons revenir à notre Dieu de tout notre cœur pour ne pas connaître l’horreur d’être laissé lorsqu’il viendra chercher son Église. La condition est simple, vivons séparé du monde. Vivons pour notre Dieu. Comme Jésus, marchons dignement devant la face de notre Père. Il ne nous demande rien de compliquer; demeurons simplement attaché au modèle qui descend du ciel. Abstenons-nous de faire ce que ni Jésus, ni les apôtres n’ont fait.

À quoi cela nous servirait-il de gagner le monde ou d’être apprécié des hommes si nous perdons notre âme ?

L’éternité loin de notre Dieu ce n’est pas un jour loin de sa face. L’éternité est long. Il nous a créés pour vivre avec Lui.

Écoutons le Saint-Esprit et faisons ce qu’il ordonne. Tous ses ordres sont pour notre bien. Nous sommes son ouvrage. Ne Lui refusons pas le droit de diriger nos vies. Nous n’avons pas à ressembler au monde. C’est la gloire et l’image de Dieu que nous devons porter.

« 34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. 35 Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; 36 j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. 37 Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire? 38 Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli; ou nu, et t’avons-nous vêtu? 39 Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi? 40 Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. »

Matthieu 25:34-40; LSG

C’est à travers le service rendu à notre prochain que nous servons notre Seigneur. Des choses aussi simples telles que donner un verre d’eau à une personne, l’accueillir, lui rendre visite à l’hôpital ou en prison, etc.

Aimer notre prochain parce qu’il est fait à l’image de notre Dieu c’est honorer et servir Dieu. Afin que personne ne pense que nous sommes sauvés par les œuvres que nous faisons disons que le Saint-Esprit dit expressément que l’œuvre de Dieu c’est d’abord croire en Celui qu’il a envoyé. Si nous croyons en Jésus, nous ferons comme il a fait. Il servait ses disciples, il accueillait les faibles, il venait au secours des veuves et des orphelins, il guérissait les malades, il délivrait les opprimés.

Il nous sauve pour que nous servions les autres. Par toutes sortes d’actions nous devons répandre son amour dans le monde.

Que faisons-nous concrètement pour bénir les autres ? comment répandons-nous sur les autres les choses qu’il a mise dans nos mains ? Dans le corps de Christ, nous sommes au service de Dieu d’abord, et des uns des autres. Et en tant que Église nous servons les hommes. Nous faisons tout ce qui est possible pour attirer dans la vie ceux qui ne sont pas encore sauvés. Nous comprenons que passer l’éternité loin du Père c’est le plus grand des malheurs qui puisse arriver à une personne. Et nous faisons le maximum pour sauver ceux que nous côtoyons.

« 41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. 42 Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire; 43 j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. 44 Ils répondront aussi: Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté? 45 Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. 46 Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. »

Matthieu 25:41-45; LSG

Quelques personnes qui ont été séduites par le diable enseignent que l’enfer n’existe pas. D’autres parlent d’un lieu intermédiaire où les hommes passent un temps de purification plus ou moins long avant de partir au ciel. Jésus ne nous a jamais parlé en ces termes de la vie au-delà de la terre.

À travers l’histoire du riche et de Lazare, il nous a bien expliqué l’existence de deux lieux : le paradis où l’esprit du juste se rend. Et l’enfer où se rend le méchant.

Ceux qui iront au ciel auront la joie de rencontrer Lazare. Ceux qui quittent leurs corps dans le péché descendent dans un lieu spirituel qui est dans les profondeurs de la terre.

Lorsque les méchants quittent l’enfer pour passer devant le trône blanc, c’est afin que leur sentence soit confirmée. Ensuite, ils sont jetés dans l’étang de feu et de souffre. Ce lieu était initialement préparé pour Satan et pour les anges déchus.

Malgré l’extraordinaire travail de dissuasion du Saint-Esprit, une foule d’humains, refusant de se soumettre à Jésus, iront dans ce lieu terrible.

En ce qui concerne le purgatoire, cela n’existe que dans l’imagination de ceux qui l’ont inventé et qui y croient. Nulle part le Seigneur ou les apôtres n’ont fait mention d’un tel lieu. S’il vous plait, revenons à la Parole et ne mettons pas notre confiance dans les traditions des hommes. Nous annulons la Parole de Dieu en agissant ainsi. Nous mettons des pièges devant nous. Il est réservé à l’homme de nourrir une fois après quoi vient le jugement (la séparation).

Aucune prière, messe, offrande ou sacrifice ne peut changer notre sort. Souvenons-nous de la réponse d’Abraham à l’homme riche « …il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. » Luc 16 :26; LSG.

C’est pendant que nous sommes sur la terre que nous pouvons quitter la route large pour emprunter le chemin étroit.

La repentance est pour les vivants. Après la mort (la sortie de notre corps), il n’y a rien que les humains puissent faire.

Si le Père veut changer la destinée d’une personne il la ramènera sur la terre. Nous pouvons prier pour la résurrection des morts. Car c’est pendant que l’homme est dans sa tente qu’il peut changer le cours de sa destinée éternelle.

Que personne n’aille au-delà de ce qui est écrit. Cela serait pécher. Personne n’a le droit d’inventer un autre chemin que celui qui a été enseigner par Jésus. Quelques personnes pourraient dire que nous ne comprenons pas la peine des autres, ou bien que nous ne connaissons pas la miséricorde de Dieu. Dieu ne fait rien sans nous avertir à travers les Écritures. Il nous a tout dit à l’avance. C’est pour cela que nous pouvons décrire avec précision les étapes par lesquelles le monde va passer. Il a tout dit d’avance. Nulle part, il n’a parlé de purgatoire. S’il vous plait restons attachés aux Écritures. C’est notre salut et notre protection.

C’est aussi la jauge qui nous permet de valider ce qui est du Saint-Esprit et ce qui n’est pas du Saint-Esprit.

Puisse sa grâce et sa paix nous accompagner alors que nous choisissons de nous attacher à ce qu’il a prescrit à l’Église. La pureté de la Parole que nous avons est le fondement de notre autorité dans le monde spirituel. Si le diable a quelque chose en nous, il peut nous limiter. Débarrassons-nous donc de ses enseignements. Nous n’avons rien de commun avec lui.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Daniel 7:9-14
  • Lire Apocalypse 20:11-15
  • Lire Luc 16:19-31
  • Que faisons-nous concrètement pour bénir les autres ? comment répandons-nous sur les autres les choses qu’il a mise dans nos mains ?

Requêtes

  • Père, fais de moi un instrument de bénédiction pour les hommes. Apprends-moi à rependre l’amour que tu as versé dans mon cœur par le Saint-Esprit. Je veux être une puits de grandes bénédictions pour tous ceux que je côtoie.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW