fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Lundi 10/1/2022

Pensée: Dieu ne désire pas la mort du méchant. Ce qu’il désire c’est que celui-ci se repent et revienne à la vie. Nous pouvons agir avec patience et amour pour ramener celui qui a pêché.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Matthieu 18:15-20; LSG

15 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. 16 Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. 17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain.

Matthieu 18:15-20; LSG

L’Église de Jésus-Christ est un corps et nous sommes appelés à veiller les uns sur les autres dans l’amour. Come Israël autrefois dans le désert, nous sommes en pèlerinage sur la terre. Canaan c’est le ciel où le Père nous attend. Jésus nous a fait comprendre à plusieurs reprises que l’accès dans le royaume de Dieu était l’objectif le plus important. Plusieurs ont commencé par l’esprit et ont terminé dans la chair et le monde, loin de Dieu. Ils ont perdu leurs saluts.

Le Saint-Esprit indique la gradation des étapes à suivre pour ramener un frère qui a péché.

Étape 1 : Le terme grec traduit par « reprends-le » signifie le convaincre avec des preuves solides et convaincantes, en particulier pour exposer (prouver le contraire). Il est question de ramener mon frère avec un argumentaire fondée sur les Écritures. Il est question de ramener notre prochain au Seigneur. Il n’est pas question de nous, mais de la volonté de notre Dieu. Il est important que celui qui veut ramener l’autre, se soumette également aux Écritures.


Certaines personnes refusent d’écouter parce qu’ils n’apprécient pas la manière dont on leur a fait la remarque sur leur faute. Ils s’accrochent sur la faiblesse de l’autre pour ne pas obéir au Seigneur.
Apprenons à détacher le messager du message et nous irons bien loin dans la vie. Ce qui est important c’est la volonté de Dieu.


Étape 2 : Prendre avec nous deux ou trois personnes afin que l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou trois témoins. Lorsque cela est possible, il est bien d’entendre les témoignages des témoins pour confirmer les faits et pousser le coupable à reconnaître sa faute. Dans certaines situations cependant hormis Dieu, il n’y aura pas d’autres témoins de la faute commise par une personne. Celui qui craint Dieu, se laissera convaincre par la délégation venue lui parler. Ce que le Père recherche c’est la repentance et le salut du pécheur.

Étape 3 : L’affaire doit être portée devant l’assemblée (l’église locale) si le fautif refuse de reconnaitre son tort. Dans le cas où le fautif refuse d’écouter l’église, il doit être considéré comme un publicain, comme un mondain, comme un païen, une personne qui ne craint pas Dieu. Celui qui mérite d’être repris et qui redit le coup sera brisé subitement et sans remède (Proverbes 29 :1).


Si la personne que nous voulons reprendre ne connaît pas Dieu et ne fait pas fréquente pas une église, nous pouvons suivre des étapes similaires en remplaçant dans l’étape 3 l’église par la famille ou une organisation qui a une certaine autorité sur celui que nous voulons ramener.
Certains s’en remettent aux tribunaux pour juger des différends avec autrui. Le code de loi civil ou criminel est utilisé pour régler les situations.


Le Saint-Esprit nous aidera à cheminer quels que soit nos situations particulières.
L’objectif de Jésus c’est de ramener un frère qui a péché; pas de le condamner ou de le faire jeter en prison.

18 Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

Matthieu 18:18; LSG

Lorsqu’elle est dans la vérité du Christ, l’église locale a une grande autorité sur la terre et dans le ciel. Celui qui mérite d’être repris et qui refuse d’écouter l’autorité spirituelle qui est l’église se place en mauvaise position. Je vais le répéter afin que cela ne soit pas mal interpréter : L’église locale doit être assise dans la vérité pour que son jugement ait une quelconque valeur.


Personne n’a d’autorité légale en dehors de Christ Jésus. Il est Celui qui délègue l’autorité à ses serviteurs, églises et organisations. Ceux qui sont à Christ exerce l’autorité qu’ils ont reçu avec douceur. Car l’église et les ministres sont au service du peuple dont ils prennent soin pour le Seigneur. Comme disciple nous sommes appelés à régner sur Satan et à le dominer avec l’autorité que nous avons reçue. En revanche, Jésus s’attend à ce que nous servions nos frères.

19 Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. 20 Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.

Matthieu 18:19-20; LSG

Aucun accord qui est fait en violation des Écritures ne sera validé par le Saint-Esprit. Sur la base de ces versets une dame a invité quelques personnes à s’accorder avec elle pour maudire la femme d’un homme qu’elle désirait épouser. Elle était grandement dans l’erreur. Le Saint-Esprit n’est pas dans nos désirs mauvais. Certains pensent qu’il y en a qui se sont unis par erreur et que quelqu’un d’autre a pris leur place. Ils résolvent à toutes sortes de moyens pour récupérer ce qui leur revient de droit pensent-ils. En aucun cas, une personne qui marche par le Saint-Esprit ne peut agir de la sorte.


Si nos désirs et besoins sont pour la gloire de Dieu, la prière d’accord aura une puissance extraordinaire. Mon épouse et moi pratiquons avec beaucoup de succès cette prière. Ce qui est normal. Nous connaissons la puissance de l’unité.

Un chasse mille, deux dix milles. La puissance est multipliée par 10 ou plus lorsque nous marchons dans l’unité.
Que celui qui est seule se voit dans une alliance avec le Saint-Esprit. Tout chrétien peut se mettre d’accord avec le Saint-Esprit qui est avec nous sur la terre. Il est une Personne. Il est le Meilleur des partenaires de prière. Il connaît le cœur de Dieu. Nous avons appris la puissance de l’associer aux requêtes, demandes, proclamations que nous faisons.

Apprenons à nous accorder avec le Saint-Esprit et voyons le Père accomplir des merveilles dans nos vies.
C’est en plongeant nos regards dans les Écritures chaque jour que nous apprendrons à nous conformer à ce que le Père a établi.

Nos prières auront plus d’efficacité plus nous nous appuyons sur les Écritures.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Lévitique 19:17; Proverbes 25:9; Galates 6:1; 2 Thessaloniciens 3
  • Lire Proverbes 29:1
  • Lire Matthieu 16:18-20
    1. Comparons ce que Jésus dit à Pierre et ce qui est dit dans le verset 18 du texte du jour.
    2. Quelles conclusions pouvons-nous tirer ?
  • Commençons à appliquer la stratégie en trois étapes pour ramener un frère qui s’est écarté du droit chemin.
  • Lire Jean 15:7 – trouvons toujours 1 ou 2 versets sur lesquels nous appuyer pour prier. Le Père agit seulement dans les limites de sa parole.

Requête

Père, fais de moi un artisan de paix. Apprends-moi à demeurer dans ta présence et à ramener celui qui s’est écarté

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW