fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Jeudi 6/1/2022

Pensée: Jésus est le modèle que le Père nous a donné pour exemplifier ce qui est disponible par le Saint-Esprit que nous avons reçu; si du moins c’est l’Évangile de Christ qui nous a été annoncé.
Dans ces temps qui sont les derniers, le Père déploie sa puissance pour ramener à Lui ses enfants. Ils sont nombreux à répondre à son appel. Par le Saint-Esprit plusieurs ouvrent les yeux et désirent tout ce que le Père donne.
Gloire à Dieu, celui qui a faim et soif, sera satisfait.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Matthieu 17:22-27; LSG

22 Pendant qu’ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit: Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes; 23 ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. Ils furent profondément attristés.

Matthieu 17:22-23 LSG

Le Père révèle à ses serviteurs les étapes importantes de leur ministère. Personne qui marche dans la présence de Dieu n’est surpris par les évènements qui se produisent dans sa vie. Le point culminant du passage de Jésus sur la terre c’était la croix. Comment aurait-il pu y aller par hasard ?

De la Genèse à l’Apocalypse, nous voyons le Saint-Esprit avertir ses enfants des évènements importants qui doivent se produire dans leur vie. Il annonce dès le commencement les choses qui sont loin dans le futur. Il veut que nous soyons prêts et bien établis en loin lorsque ceux-ci se produisent.

En présence d’Adam en Éden, le Père dit au Serpent « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. » Genèse 3 :15; LSG.
Adam et Ève savaient qu’un homme viendrait pour les racheter.

À Abraham le Père dira « 13 Et l’Éternel dit à Abram: Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans. 14 Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses… » Genèse 15 :13-14; LSG.

Il annonce à Moïse que le peuple s’est corrompu avant qu’il ne descende de la montagne. Il confirmera au peuple, par la bouche de Moïse, la venue du Messie.
La captivité à Babylone et la fin de celle-ci sont annoncées longtemps avant que les deux évènements se produisent.

La venue du Messie, sa mort, sa résurrection et bien d’autres évènements ont étaient annoncés longtemps à l’avance.
Les disciples sont dans la tristesse parce qu’ils ne comprennent pas ce que le Père fait. Chaque fois que nous sommes en déphasage avec le Père, nous risquons de mal interpréter les évènements que nous vivons. Au lieu d’être dans la joie, nous pouvons nous morfondre dans les pleurs et les lamentations.


Il a fallu du temps pour que les disciples comprennent les implications de la mort du Christ pour les hommes.
Jésus-Christ est devenu tout ce que nous étions (péché, malédiction, pauvreté, maladie, etc.) pour que nous devenions par la puissance du Saint-Esprit TOUT ce qu’il est (saint, bénédiction, riche, santé, etc.).
La plénitude de Dieu et grâce sur grâce nous avons reçu gratuitement des mains du Père.

La tristesse que produit l’obéissance à la volonté de Dieu n’est que provisoire. En effet, il en sort toujours un océan de bénédiction pour celui qui s’est soumis à la volonté du Père.
Qu’avons-nous compris des étapes que le Père nous a montrées concernant notre vie, notre famille, notre ministère, etc. ?

Avons-nous résolu de Lui obéir en tout point ? – la bénédiction n’est pas ailleurs. A quoi nous serait-il de bâtir des choses dans lesquelles le Père ne serait pas là ?
Ma plus grande ambition est de faire sa volonté – je veux par-dessus tout accomplir ses desseins.
Il nous semble à la lecture des Écritures que nos frères que nous apprécions tant, n’avaient pas d’autres ambitions. C’est le Saint-Esprit qui met dans le cœur le désir de Lui plaire. C’est de Lui que nous sommes sortis. Nous existons par Lui et pour Lui.

24 Lorsqu’ils arrivèrent à Capernaüm, ceux qui percevaient les deux drachmes s’adressèrent à Pierre, et lui dirent: Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes? 25 Oui, dit-il. Et quand il fut entré dans la maison, Jésus le prévint, et dit: Que t’en semble, Simon? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils des tributs ou des impôts? de leurs fils, ou des étrangers? 26 Il lui dit: Des étrangers. Et Jésus lui répondit: Les fils en sont donc exempts. 27 Mais, pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l’hameçon, et tire le premier poisson qui viendra; ouvre-lui la bouche, et tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le-leur pour moi et pour toi.

Matthieu 17:24-27; LSG

La didrachme était une pièce d’argent égale à deux drachmes attiques, ou, en monnaie juive, à un demi-sicle du sanctuaire, environ un tier du dollar. C’était le montant d’une taxe ecclésiastique perçue à des fins religieuses. À l’origine (Exode 30:13, etc.) exigé comme une reconnaissance et une offrande de remerciement, une rançon, pour ainsi dire, pour les vies sauvées d’Égypte. Il avait été utilisé dans le désert pour fournir la charpente du tabernacle et l’ornement de ses piliers. Sur la base de cette pratique est née une coutume selon laquelle chaque Israélite de sexe masculin âgé de vingt ans et plus devrait contribuer annuellement au trésor du temple la somme d’un demi-sicle.

Par le Saint-Esprit, Jésus sait ce qui s’est discuté entre Pierre et le personnel du temple.
Bien qu’il estime être dispensé de cet impôt, il choisit de la payer afin que personne ne soit offensé.
Jésus-Christ, en tant que Fils de Dieu (Le Roi), n’avait pas en effet à payer cet impôt.

Par cet extrait, qui est un des récits que l’on ne retrouve que dans l’évangile de Matthieu adressé premièrement au juif, une autre preuve est donnée sur son identité de Roi-Messie.

Nous sommes émerveillés par la précision des directives que Jésus donne à Pierre sur le moyen de payer l’impôt du temple. Le premier poisson qu’il prendra aura dans la bouche un statère – une pièce d’argent d’une valeur de deux didrachmes et équivalant à quatre deniers (une tétradrachme, quatre drachmes) – le montant exact de la taxe du Temple requise pour deux personnes.

Ouaou!!! N’est-ce pas merveilleux les amis. Tel qu’il est, nous le sommes aussi dans ce monde. Nous avons reçu le même Saint-Esprit. Nous pouvons jouir de son puissant soutien comme Jésus. Gloire à Dieu. Attendons-nous à être ainsi utilisés au fur et à mesure que nous nous consacrons à Lui. Il veut occuper toute la place.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Exode 30:12-14; Lévitique 27:2-4
  • Lire Jean 1:16; Jean 14: 12
  • Lire Marc 16:15-20
  • Lire Jérémie 29:13

Requête

Père, je veux voir ta gloire. Accorde-moi la grâce de recevoir tout ce qu’il est permis à l’homme de recevoir sur la terre. Je sais que par Jésus, j’ai reçu la plénitude de Dieu et grâce sur grâce.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW