fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du mercredi 5/1/2022

Pensée: La difficulté n’est pas la grosseur de notre foi. Car si elle est aussi petite qu’un grain de sénevé et qu’il n’y a pas de doute dans notre cœur, TOUT EST POSSIBLE. La montagne va être arrachée si nous ne doutons pas dans notre cour – c’est la promesse du Maître. Arrêtons de donner à Satan un pouvoir qu’il n’a pas. Le problème est en nous et non à l’extérieur.
Gloire soit rendue à Jésus, le Saint-Esprit nous montre comment procéder pour purifier nos cœurs de la corruption du monde. Ceux qui sont d’en haut, sont fils de Dieu. Ils sont conduits par le Saint-Esprit et non par leurs cinq sens.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Matthieu 17:19-21; LSG

19 Alors les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier: Pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon? 20 C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. 21 Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.

Matthieu 17:19-21; LSG

L’incrédulité c’est le refus de croire une ou plusieurs promesses de Dieu.
La majorité croit le message du salut. Lorsque l’Évangile du Salut est proclamé l’homme a tendance à se laisser toucher et à se laisser convertir par le Saint-Esprit.

Cependant lorsque le message de la guérison et de la délivrance est prêché, l’on a moins de personnes qui l’acceptent.
Les gens seront portés à dire ce que la science ou les spécialistes en disent. Pendant beaucoup trop longtemps l’Église a abandonné le terrain de la guérison et de la délivrance aux mains des psychiatre et des médecins. Tellement que la majorité est choquée lorsque l’on dit que l’on va aller vers Jéhovah Rapha afin qu’il nous délivre.

Pourtant l’Éternel n’a pas changé. Il est le même, hier aujourd’hui et éternellement. Depuis le départ de Jésus et des apôtres, l’Église a progressivement dévié des prescriptions du Maître. Babylone et le monde sont entrés dans l’Église au point où elle est devenue faible. Il faut regarder longtemps pour voir en elle l’image de son Seigneur.
Gloire soit rendu à Dieu pour l’œuvre de correction du Saint-Esprit. Il nous ramène sur les fondations originales. Nous sommes encouragés à croire TOUTE la Parole de Dieu. Et nous faisons l’expérience de sa bonté alors que nous pressons dans sa présence.

L’incrédulité nous coupera du meilleur que Dieu a pour nous. Il infeste le cœur et apporte le règne du diable. L’incrédule croit les choses naturelles plus que celles que le Père proclame. Il est naturellement conduit par le naturel parce que son cœur en est rempli.

Jésus fait une révélation extraordinaire : ce n’st pas la magnitude de la foi qui est importante. C’est la pureté de notre cœur. Nous avons vue en physique les notions de forces.

La foi agit comme la force qui amène dans cette dimension les choses que le Père nous fait voir. L’incrédulité est la résistance. Elle s’oppose à la force de notre foi. En tant que résistance, l’incrédulité est cette force qui annule notre foi, et qui vise à amener dans le monde le naturel qui est dans notre cœur. Si la résistance est nulle. Quand bien même la force de la foi serait toute petite, elle parviendrait à amener dans ce monde les choses que le Père nous montre.
C’est pourquoi Jésus dit « Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. » v.20

Ouaoou !!!, Rien ne nous serait impossible.
Si telle est donc la situation, que devrait être notre engagement à purifier nos cœurs de tout doute. La limitation vient de la force résistance qui s’appelle le doute. D’où provient-il ? et comment faire pour s’en débarrasser ?
Si la foi vient de ce que l’on entend. Et que la foi en Dieu vient de la Parole de Dieu, le doute vint aussi de ce que l’on entend. Cependant, ce n’est pas la parole de Dieu. Le doute vient de tout ce qui est étranger à Dieu.

Gardons nos cœurs plus que tout autre chose. Gardons-nous du levain du monde (philosophes, sages, scientifiques, politiciens, etc.) – ne permettons à aucun de leur enseignement qui s’oppose à la Parole de dieu de trouver une quelconque place dans nos cœurs. Ils marchent par la vue, Jésus-Christ marchait par la foi. Si nous suivons Jésus, nous apprendrons à marcher par la foi et non par la vue.

Plusieurs ne voient pas le surnaturel de Dieu parce qu’ils ont opté pour les solutions du monde. Et cette propension à prendre ce que le monde nous donne comme solution est partout. Dieu nous aide à revenir à Lui. Il doit être notre SEUL soutien.

V21. Les versions plus proches des textes anciens (Darby, Tyndale, Wycliffe, etc) disent plutôt « cette sorte ne sort que par le jeune et la prière ». Les traducteurs des autres versions ont ajouté « démons ». Jésus parlait-il vraiment de démons ? Comme si les disciples avaient eu à faire à une principauté extraordinairement forte ?
Jésus aurait aurait-il dit qu’il suffit d’une foi aussi petite qu’une graine de sénevé pour faire l’impossible si le principal facteur était extérieur à nous ?

Pour bouger les choses dans le monde spirituel, le principal facteur est à l’intérieur de celui qui parle. Si Celui qui habite en nous est plus grand que celui qui est dans le monde le principal facteur c’est nous.
Les disciples n’avaient pas échoué parce que leur foi était petite, mais bien parce qu’elle cohabitait avec l’incrédulité. Le problème était l’incrédulité et non la grandeur de leur foi.

En l’absence de toute incrédulité, celui qui a une petite foi, peut déplacer les montagnes.
Le remède que Jésus-Christ donne est pour traiter le problème de l’incrédulité. C’est par le jeûne et la prière que nous purifions nos cœurs.

Par le jeûne nous humilions notre âme. Nous l’abaissons afin que notre esprit règne. Nous purgeons notre cœur des impuretés du monde naturel lorsque nous le soumettons à la pression du jeûne.
Couplé à la prière, le jeûne fait de l’homme de Dieu un instrument docile et puissant entre les mains de son créateur. Le Saint-Esprit peut se mouvoir sans limitation aucune à travers un tel vaisseau.

Ceux qui ne se soumettent pas à cet exercice, subissent bien souvent les caprices du corps et de l’âme. Ce tandem a tendance à s’opposer au règne de l’esprit.

Rappelons que l’homme est un esprit qui a une âme et qui vit dans un corps. Si nous apprenons à soumettre l’âme et le corps, l’âme suivra plus facilement l’esprit. Le tandem esprit-âme dirigera notre vie. À contrario, le tandem âme-corps dirigera notre vie. Choisissons d’être spirituel et non pas charnel dans notre vie au quotidien. Cela passe aussi par la discipline du jeûne et de la prière.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Marc 11:22-24
  • Lire Ésaïe 58
  • Lire Daniel 9:1-23 ; 10:1-9
    1. Pourquoi le Saint-Esprit pousse-t-il Daniel à jeûner et à prier ?
    2. Que se serait-il passé si Daniel n’avait pas jeûner et priée ?
  • Comment intégrer le jeûne dans nos outils favoris de consécration et de combat spirituel ?

Note: Planifier de jeûner avec nous dans la semaine du 24 au 28 janvier 2022.

Requête

Père, enseigne-moi comment jeûner et prier efficacement. Je veux voir ta gloire.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW