fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du vendredi 13 janvier 2023

Thème: Intimité – Métanoïa – Gloire (21 jours de Jeûne et Prière) – Jour 6 / 21

Thème 6 : Il y a une place pour chacun sur le sein de Jésus

Pensée 6: Jean nous montre le chemin. Lui qui n’a pas hésité à s’approcher de Jésus avec une grande simplicité de cœur. Il savait que Jésus l’aimait et il voulait montrer à son tour combien son cœur était attaché à son Seigneur et son Maitre. Parfois, nous hésitons à nous approcher parce que nous n’avons pas vraiment appris à le connaître. Jésus est infiniment bon. Il ne repoussera pas celui qui s’approche en toute sincérité Celui qui veut vraiment faire sa volonté. Il y a une place pour chacun de nous sur son sein. Celui qui est établi à cette place verra une plus grande dimension de la gloire de Dieu.

Jean 13 :23-25; LSG

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Lorsque Jésus établit ses douze disciples, c’était pour les avoir avec Lui et pour les envoyer prêcher et chasser les démons (Marc 3 :13-14). Bien qu’il fût le Seigneur et leur Maitre, il ne les appelait plus ses serviteurs, mais ses amis. Car il leur avait fait connaître tout ce qu’il avait appris auprès du Père (Jean 15 :15). Il a montré son humilité en leur lavant les pieds. C’était en même temps un cours sur l’amour et le service de l’autre (Jean 13:13-15).

Malgré sa grande humilité, on ne peut s’empêcher de noter que les disciples de Jésus éprouvaient un profond respect pour Lui et même une certaine crainte. Un jour, alors qu’ils se rendaient à Capernaüm, ils discutaient en chemin pour savoir qui était le plus grand parmi eux. Arrivés à Capernaüm, lorsque Jésus leur pose la question de savoir sur quoi ils discutaient en chemin, ils gardèrent le silence (Marc 9 :33-34). Lorsqu’il leur dit que le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes, bien qu’ils ne comprissent pas le sens de ses paroles, ils craignaient de l’interroger (Luc 9 :44-45). Quelques Grecs pratiquant le judaïsme étaient montés à Jérusalem à l’occasion d’une fête. Ils désiraient voir Jésus. Lorsqu’ils s’adressèrent à Philippe, ce dernier n’alla pas directement parler à Jésus. Philippe en parla à André. Et ensuite les deux le dirent à Jésus (Jean 12 :20-22).

Le soir de la passion, alors qu’ils étaient tous à table, seul Jean avait osé s’asseoir non seulement à proximité de Jésus, mais suffisamment proche pour poser sa tête sur son sein. Le terme grec « kolpos » signifie la partie supérieure de la poitrine où un vêtement se plie naturellement pour former une « poche » – appelée « poitrine »,  position synonyme d’intimité (union). Ainsi, il y avait entre Jésus et Jean une intimité plus grande que celle qui existait avec les autres disciples. Jean parle constamment de lui en disant « le disciple que le Seigneur aimait » (v.23). Nous savons que Dieu ne fait pas acception de personne (Actes 10 :34).  Si Jésus avait un amour particulier pour Jean, c’est certainement parce que Jean s’approchait de Lui avec l’audace et la simplicité d’un enfant. Ceci ne peut pas simplement être expliqué par le fait que Jean était le plus jeune des disciples. Combien de personnes jeunes en âge sont remplies d’orgueil? Jean avait un cœur pur. Un cœur d’enfant. Et il voulait montrer son amour à son Seigneur.

Pierre fait signe à Jean, pour que ce dernier demande à Jésus de préciser l’identité de celui qui le livrerait. Il ne demande pas directement. Il passe par celui qui avait la tête sur la poitrine de Jésus. Ce n’est certainement pas la première fois que Jean mettait la tête sur la poitrine de Jésus. Il avait une grande admiration pour son Seigneur et il désirait tant lui ressemblait. L’affection qu’il avait pour Jésus, il le montrait en se tenant toujours proche de Lui.

Le Saint-Esprit dit : Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître (Jean 1 :18). Dans les livres qu’il lui a été donné d’écrire, l’apôtre Jean apparaît comme celui à qui la révélation totale de Jésus a été donnée – dans l’évangile de Jean, il le présente comme le Parole de Dieu, et aussi comme le Fils de Dieu. Dans l’Apocalypse, il le présente comme le Premier et le Dernier, comme Celui qui juge les églises, comme l’Agneau de Dieu qui est adoré par tout le ciel, comme celui qui revient pour juger le monde. Par les révélations que Jean a reçues, l’Église de Jésus marche aujourd’hui dans une assurance et puissance extraordinaire.

Dieu nous appelle à demeurer dans son sein. Le privilège est aussi le nôtre de « poser notre tête sur sa poitrine ». Nous pouvons être aussi proches que nous voulons. Il y a une place pour chacun en Lui. Celui qui parvient à ce degré élevé d’intimité avec Jésus sera celui par qui les gens passeront pour poser des questions à Jésus. C’est ce que Pierre fit lorsqu’il fit signe à Jean de demander à Jésus de préciser l’identité du traitre.

Approchons-nous de Lui avec la simplicité et l’assurance d’un enfant. Le royaume de Dieu est pour ceux qui ont un cœur d’enfant.

Pour aller plus loin

  • Lire Jean 1 :18, 6 :46; Matthieu 11 :27; Luc 10 :22; Colossiens 1 :15
  • Lire Deutéronome 16:19; Actes 10:34; Romains 2 :11; Galates 2 :6
  • Lire Matthieu 26 :6-16; Jean 21 :15-17
  • Lire Matthieu 19 :14 – L’importance d’avoir un cœur d’enfant
  • Comment pouvons-nous montrer notre amour à Jésus ?
Suivre Jésus

Requêtes

Père, au nom de Jésus, accorde-moi la grâce de m’approcher avec un cœur d’enfant de Toi. Je veux prendre ma place dans ton sein. Tu es mon Amour et ma Gloire.

N. B. N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW