fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Samedi 1 octobre 2022

Pensée: Pourquoi nous satisfaire de peu lorsque beaucoup plus est disponible ? Un monsieur à fait la traversée de l’Atlantique en bateau au 19e siècle en s’abstenant d’aller dans la salle où étaient servis toutes sortes de mets raffinés parce qu’il ne savait pas que le ticket qu’il avait acheté comprenait tous les repas. Il a vécu pendant deux semaines en mangeant du pain et du fromage. Il a vécu maigrement. C’est le dernier jour qu’il apprend d’un officiel du bateau qu’il s’était grandement trompé. Notre vie ressemble à cette traversée; ne vivons pas maigrement dans nos petits retranchements. Libérons-nous des pensées fausses qui nous enchaînent et entrons dans la fête que le Père organise pour les siens. Nous sommes de la maison de Dieu. Nous participons à sa vie. La vie normale chrétienne est miraculeuse parce que nous avons reçu le Saint-Esprit. Attendons-nous chaque jour à voir la gloire de Dieu. Ses plus grandes et précieuses promesses sont pour chacun de nous. Gloire à Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

2 Pierre 1:3-4; LSG

« 3 Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, »

2 Pierre 1:3; LSG

La vie : zóé – La vie véritable de Dieu qui alimente et soutient toute vie. En dehors de la communion avec Dieu il est impossible de connaître cette vie. Adam a perdu la vie de Dieu lorsqu’il a péché. Celui qui a quitté sa place longtemps avant la création des hommes, Lucifer, lui-aussi n’a plus cette vie. Celui qui n’a pas la vie de Dieu est spirituellement mort. Il peut aller et venir. S’il n’est pas en communion avec la Source de la Vie Véritable, il est mort.

La piété : eusebeia – La réponse ou la réaction intérieure d’une personne aux choses de Dieu, qui se manifestent par un profond respect (révérence); une inclination à faire ce que le Saint-Esprit instruit de faire.

Compte tenu de ce que le Saint-Esprit nous amène dans les eaux profondes, il mettra en nous le désir d’obéir, de nous soumettre. Celui qui n’a pas la bonne disposition de cœur, qui se traduit par des actes qui font la joie de Dieu, ne grandira pas dans la piété.

Dieu veut que nous soyons remplis de sa vie et que nous ne manquions pas les œuvres correspondantes (la piété). Celui que Jésus présente comme le vigneron cherche des fruits dans les branches que nous sommes. Jésus est la Branche, le Cep et nous les sarments (les branches). Ainsi, le chrétien en bonne santé porte beaucoup de fruits.

La puissance de Dieu agit en nous au moyen de la connaissance de Celui qui nous appelle. C’est le Père qui nous appelle par Jésus. L’expérience de la vie de Dieu (Zoé) est impossible en dehors de la connaissance du Père et de Jésus (Jean 17 :3). Dans le désert, au mont Sinaï, il a manifesté sa gloire aux yeux de tout Israël afin de les appeler en dehors des autres choses qu’ils avaient pu expérimenter en Égypte. Notre Dieu nous fait voir sa gloire pour nous attirer (appeler) à Lui. La puissance de son Esprit est à l’œuvre dans la vie de ses enfants. Il veut tout notre cœur.

Bienaimés, mettons en priorité la connaissance de Dieu et de Jésus. Josué, le serviteur de Moïse, avait vu la gloire de Dieu. Il en avait été tellement impressionné qu’il ne quittait plus la tente d’assignation. Il aimait la présence de Dieu. En grandissant dans la connaissance de Die, il a pu devenir celui que Dieu le destinait à être.

Commençons là où nous sommes et ne cessons pas de progresser. Dieu nous appelle à être remplis (riches) de sa vie et des œuvres correspondantes. Les miracles accompagnent ceux qui croient. Dieu veut faire de chacun de ses enfants une porte du ciel sur la terre.

« 4 lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, »

2 Pierre 1:4; LSG

Les plus grandes et précieuses promesses

Parfois nous n’osons pas avoir de grandes attentes parce que nous protégeons. Plus haut nous plaçons nos attentes et espérances, plus accablant sera notre désespoir si nous n’obtenons pas la chose désirée. Voici par quelle peur l’ennemi nous tient loin des choses que le Père a déjà accomplies pour nous par Jésus-Christ.

La gloire de Dieu et sa force agissante nous assure de sa part pas seulement les promesses ordinaires, mais les plus grandes et les plus précieuses : connaître Dieu comme Abraham et Moïse – ils l’ont vu face à face, ils ont appris à le connaître intimement; visiter le ciel comme Paul et Jean; être transporté par l’Esprit de Dieu comme Philippe; voir la gloire de Dieu qui est en nous guérir les malades comme c’était le cas de Pierre; arracher les morts des griffes de la mort comme Jésus l’a fait avec Lazare; transformer des régions, des villes, les nations par la puissance du Saint-Esprit.

Dans ces temps qui sont les derniers, Dieu a fait la promesse de faire tomber la pluie de la première saison en même temps que celle de la dernière saison. Les fils de Dieu vont commencer à être amenés à la lumière afin que la repentance, la délivrance et la guérison viennent sur les nations.

Participants de la nature divine

Rendons-nous compte que ce n’est pas seulement de la vie dans l’éternité avec le Père qu’il est question ici. Dieu nous appelle à vivre maintenant que nous sommes encore dans ce corps de chair, les choses extraordinaires. Elles sont extraordinaires du point de vue des hommes. Pour le ciel, ces choses merveilleuses que nous avons vues en Jésus sont normales. Il est normal que nous chassions les démons, il est normal que nous parlions de nouvelles langues, il est normal que les serpents ou les scorpions ne nous nuisent pas. Tout comme guérir les malades au nom de Jésus est normal.

Toutes ces choses sont du domaine de Dieu. C’est Lui qui les fait en nous. C’est pour cette raison que le Saint-Esprit dit clairement que nous devenons participants de la nature divine. Notre Dieu fait ces choses naturellement. Il travaille toujours et il cherche des canaux par lesquels passer pour investir la terre.

Nous sommes semblables à l’ânon sur lequel Jésus était monté lorsqu’il entrait à Jérusalem ce jour mémorable du 10 de Nissan de l’An 29. Alors que la foule acclamait l’Agneau de Dieu, Celui qui vient au nom de Dieu, l’ânon pouvait-il prendre une quelconque gloire ? Il est en chacun de nous par le Saint-Esprit et il veut toucher les vies des personnes que nous côtoyons. Nous participons à sa vie. Nous n’avons aucun mérite pour les miracles qu’il accomplit à travers nous.

Fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise

L’esprit qui est dans le monde est celui de l’Antéchrist – il relâche ses troupes contre les hommes. Même les chrétiens sont ciblés par ses manipulations et ses manigances.

Joseph a eu raison de fuir devant les avances de l’épouse de son maître Potiphar. Cette femme de la haute société n’était certainement pas disgracieuse. Joseph fuit parce que c’était le seul moyen de protéger les desseins de Dieu dans sa vie.

Le péché offre un gros avantage à celui qui vient pour voler, pour détruire et pour tuer. En refusant de nous conformer au siècle présent, nous protégeons nos vies. Nous demeurons séparés pour notre Dieu qui veut accomplir à travers nous des choses merveilleuses. Ses plus grandes et précieuses promesses sont pour chacun de ses enfants. Il ne fait pas de différence entre eux. Il nous aime pleinement tout le temps.

Le Saint-Esprit nous montre des choses à retirer de nos vies. Faisons-le avec joie sachant qu’il est notre Dieu et qu’il recherche notre plus grand bien. Il veut le meilleur pour chacun de nous. Pourquoi nous limiter à peu lorsque beaucoup plus est disponible ? Sortons même des pièges de la religion et des traditions des hommes. Il faut mourir à tout cela pour entrer dans le meilleur qu’il nous offre. Ce message n’est pas nouveau. Il le répète parce que nous sommes parfois lents à comprendre ce que dit le Saint-Esprit. Nous enlevons un objet et nous voulons garder les autres choses.

Dieu veut tout notre cœur. C’est à la manière de Jésus qu’il nous faut le suivre.

C’est la graine qui est tombée par terre et qui accepte de mourir qui porte beaucoup de fruit. Dieu ne veut pas ajouter sa vie à la nôtre. Il remplace notre ancienne vie par la sienne. C’est pour cela qu’il proclame que celui qui est en Christ est une nouvelle création, les choses anciennes sont passées.

Qu’est-ce qui est passé de notre ancienne vie ? Qu’est-ce qui demeure? Le Père désire tout notre cœur.

Tout ce qui est ancien (ce qui est de l’homme adamique) doit passer. Le monde doit quitter nos vies parce que nous ne sommes pas du monde.

Devoir 

Suivre Jésus
  • Lire Jean 17 :3
  • Lire Philippiens 3 :8
  • Lire 1 Thessaloniciens 2 :12
  • Lire 1 Corinthiens 1 :9; Éphésiens 4 :1, 4
  • Lire Jacques 1 :27
  • Lire 2 Corinthiens 7 :1; 2 Corinthiens 6 :17, 18

Requêtes

Père, au nom de Jésus, remplis-moi de détermination afin que je fuie le monde et les choses qui combattent ta parole dans ma vie. Je veux faire l’expérience des plus grandes et de plus précieuses promesses de Dieu.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW