fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 03 juillet 2022

Pensée : C’est celui qui contrôle notre cœur qui contrôle également notre destinée. Dieu ne peut pas faire grand-chose dans la vie des rebelles. Ceux qui disent l’aimer et qui font leurs propres affaires se trompent eux-mêmes. C’est un principe spirituel qui ne peut être violé : notre vie sera le résultat de ce qui est abondamment en nous. C’est expressément pour cette raison qu’à travers les Écritures le Père recommande à ceux de sa maison de le mettre en premier. Faisons de Jésus le centre de nos vies et voyons sa grâce se répandre à travers nous. Il veut faire de chacun de nous un dispensateur des trésors du ciel. C’est par le Saint-Esprit que tout ceci est possible. Ce ne sera pas par la force ou par la puissance de l’homme puisque les choses anciennes sont passées. Gloire à Jésus.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 14 :15-17; LSG

« 15 Si vous m’aimez, gardez mes commandements. »

Jean 14:15; LSG

Cette même nuit Jésus avait affirmé sa Seigneurie en des termes clairs : Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. Celui qui a une idée précise de son identité connaît très exactement quels sont ses droits et ses devoirs dans la maison de Dieu dont il est l’Administrateur. Il est la Pierre de l’angle de l’édifice que le Père construit. C’est Lui qui donne la place et la direction de chaque pierre qui est ajoutée à la bâtisse.

Celui dit l’aimer ne doit-il pas faire tout ce qu’il commande ? Le Seigneur pense qu’il ne saurait être autrement. Sauf si nous ne comprenons pas le sens du terme « Seigneur ». Aujourd’hui comme hier, il y en a qui ne comprennent pas les implications de la reconnaissance de la Seigneurie de Jésus. C’est pourquoi il disait : Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis? (Luc 6 :46)

Nous nous trompons grandement si une attitude et des actes correspondants ne suivent pas nos déclarations au sujet du Seigneur de gloire. Plusieurs l’appellent Seigneur, mais montrent par leur vie un grand mépris pour sa parole. Ils ne le craignent.

Il y a un lien direct entre l’amour pour Dieu et l’obéissance à Sa Parole. Celui qui ne respecte pas Dieu peut-il vraiment prétendre l’aimer ? Ne nous trompons pas nous-mêmes. Nous parlons de la sorte pour nous aider.

Voici une loi spirituelle que nous ne devons pas ignorer : la capacité du Saint-Esprit à nous conduire, à nous faire progresser, dépend de combien il a notre cœur. Car c’est celui qui contrôle notre cœur qui contrôle notre destinée.

Bien que le Père ait formé des projets de bonheur pour chaque homme, ce n’est pas par défaut ou de manière automatique que ceux-ci se réalisent. Plusieurs ferment la porte au Seigneur. Ils le tiennent loin de leur cœur. C’est par la philosophie et la sagesse du monde qu’ils conduisent leurs vies. Ils l’aiment et l’honorent de la bouche, mais leurs cœurs sont loin de Lui. On l’a vu à plusieurs reprises dans les Prophètes – l’Éternel n’a pas pu conduire son peuple dans le repos.

C’est pour notre bénéfice qu’il nous recommande l’obéissance. Le succès est dans la soumission à Dieu. Notre liberté et notre prospérité se trouvent dans le chemin qu’il a tracé pour nous. Celui qui est le Premier est aussi le Dernier. Il revient du Futur pour nous montrer le chemin du succès. Celui qui est sage se soumet à l’Esprit de Dieu.

Comment savoir si nous gardons les commandements de Jésus ? Il y a tellement de voix discordantes, même dans la chrétienté. Comment savoir si nous faisons la volonté de Dieu ?

Il n’y a pas de sécurité en dehors des limites des Écritures. Le premier point fondamental est de demeurer dans les limites du modèle que Jésus et les apôtres ont laissé.  Ce point est tellement important que l’apôtre Paul dit aux Galates : quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! (Galates 1 :8; LSG) – pas moins que la malédiction est invoquée sur celui qui voudrait entrainer l’Église de Jésus sur un autre sentier que celui qu’il a tracé. Celui qui n’assemble pas avec Lui est ami du destructeur. Pourquoi quelqu’un voudrait-il faire et enseigner des choses que Jésus n’a jamais prescrites ?

Celui qui marche dans les traces de Jésus porte les mêmes fruits que Jésus. Les miracles accompagnent ceux qui croient selon Marc 16.

Ces deux critères peuvent nous aider à mesurer nos progrès et à faire les ajustements nécessaires.

« 16 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, »

Jean 14:16; LSG

La venue du Saint-Esprit dans la vie du disciple de Jésus dépend plus de la prière de Jésus. En fait, lorsque nous demandons l’immersion dans le Saint-Esprit il est important de comprendre que Jésus a déjà prié le Père pour l’Église.

Actes 2 nous apprend que le jour où on célébrait la Pentecôte cette année spéciale de la résurrection du Seigneur, il a répandu abondamment le Saint-Esprit sur les cent-vingt qui étaient dans la chambre haute. Les apôtres, Marie la mère du Seigneur, ses frères et d’autres disciples étaient là. Ils ont reçu l’Autre Consolateur.

L’amour pour le Seigneur est au niveau de l’homme un des facteurs les plus déterminants pour recevoir.

En termes de prière, nous devons être simples et demeurer dans la foi et l’Action de grâce. Notre Père a fait la promesse de donner le Saint-Esprit à ceux qui demandent. Car il est Amour. Il ne nous donnera pas autre chose. Il donnera le Saint-Esprit. Demandons au nom de Jésus et recevons par la foi.

« 17 l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. »

Jean 14:17; LSG

Pourquoi le monde est incapable de voir le Saint-Esprit ? Ils ne peuvent pas le voir parce qu’ils ont du mépris pour l’enseignement. Ils refusent d’être instruits. Ils ne veulent pas abandonner leurs mauvaises voies. Ils l’appellent Seigneur, mais ils ne font pas sa volonté. Ils ne veulent pas se soumettre à Lui. Nous voici au point traité plus haut. Ceux à qui le Seigneur s’adresse constituent le petit reste qui était demeuré avec lui lorsqu’il avait enseigné sur son corps et sur son sang comme vraie nourriture et véritable boisson.

Plusieurs l’avaient abandonnée au motif que ses paroles étaient dures à accepter. Combien fréquentent les lieux de cultes ou lisent la Bible, et ne sont pas d’accord avec les enseignements et les exigences de Jésus ?

Faudrait-il alors s’étonner s’ils ne peuvent ni voir le Saint-Esprit et encore moins le connaître ?

Ce sont ceux qui aiment le Seigneur de tout leur cœur qui entrent toujours plus loin dans les choses profondes de Dieu. Ils ont refusé de se tenir au bord du fleuve. Répondant à l’appel de l’Esprit, ils sont allés toujours plus loin au point de nager. Ce ne sont plus leurs pieds qui les portent. Ils sont portés par les eaux de l’Esprit de Dieu.

Ceux qui étaient demeurés auprès du Seigneur avaient fini par connaître la personne et l’œuvre de Celui qui habitait en Jésus. Et qui faisaient les miracles et les prodiges. L’Esprit de Dieu avait été à leurs côtés; après la glorification de Jésus, le Saint-Esprit allait venir faire sa demeure dans leurs esprits.

Si le Saint-Esprit ne vient pas sur nous comme il est venu sur Jésus et sur les cent-vingt disciples, nous serons incapables de faire les œuvres qu’il a faites. Nous serons incapables de le représenter convenablement. Nous essayerons de construire l’œuvre de Dieu avec la force et la puissance de l’homme. C’est par l’Esprit du Seigneur que le royaume de Dieu progresse.

Lorsqu’il vient on est changé en une autre personne. Des fleuves d’eaux vives coulent de notre sein. Ce débordement se traduit de plusieurs manières. La plus remarquable étant le miracle des langues. La nouvelle création est céleste. Les langues nous aident dans notre communion avec le Père. Elles constituent le portail qui donne accès aux autres manifestations.

Le secret de l’excellence du ministère de Paul mis à part la grâce de Dieu se trouve dans le fait qu’il parlait abondamment en langues (1 Corinthiens 14 :18).

Décidons de montrer notre amour pour Jésus en nous soumettant entièrement aux Écritures. C’est la passion pour Jésus qui accélère la croissance de l’homme comme disciple de Christ. Ceux qui suivent une autre voie continueront d’entendre parler de ces choses, mais ils ne pourront entrer. Car c’est par la porte de l’obéissance qu’on y entre.

Si nous avons résisté au Saint-Esprit jusqu’à ce jour, arrêtons et revenons à notre Dieu. Repentons-nous. Il n’y a jamais de honte à revenir vers le Seigneur. La confusion sera du côté de ceux qui choisissent le camp de l’adversaire.

Le Père nous a créés pour connaître la paix et la joie par Jésus. Suivons les traces de Jésus et voyons sa gloire remplir nos vies.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Luc 6 :46-47; Malachie 1:6; Malachie 1:6; Jacques 1:22
  • Lire Galates 1 :1-9 – Examinons les pratiques dites chrétiennes que l’on nous a enseignées. Combien sont fondées sur les Écritures ? Jésus et les apôtres les ont-ils pratiqués ?
  • Lire Actes 2 :1-39
  • Lire Actes 19 :1-6
  • Décidons nous soumettre à toute la Parole de Dieu

Requêtes

Père, au nom de Jésus, je reviens à toi de tout mon cœur. Je renonce à conduire ma vie autrement que par ta parole. Je choisis de me soumettre. Tu es mon Dieu. Règne sur moi. Je veux connaître le Saint-Esprit.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW