fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Dimanche 19 juin 2022

Pensée : Yahweh abandonne à ses propres voies celui qui rejette la Parole de Vie. Il ne désire pas la mort du pécheur; il ne désire pas nous voir être mis en échec par Lucifer. Donnons-nous sans réserve à Lui. C’est lorsque l’homme est mort que l’Esprit de Dieu peut l’établir pleinement dans la gloire de Dieu. Ceux qui s’attachent aux valeurs et aux choses que ce monde met en avant limitent Dieu dans leur vie. Il se pourrait même qu’ils perdent leur salut. Il nous a appelés à son règne et à sa gloire. Mettons en pratique ses instructions et transformons le monde avec Lui. C’est pour cela que nous sommes venus dans le monde.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 12 :37-43; LSG

« 37 Malgré tant de miracles qu’il avait faits en leur présence, ils ne croyaient pas en lui, »

Jean 12:37; LSG

Il n’y a pas de plus grandes tragédies dans la vie que celle de manquer les rendez-vous avec Celui qui est le Commencement et la Fin de toutes choses.

L’Éternel parle continuellement aux hommes tantôt d’une manière tantôt d’une autre, malheureusement, ils n’y prennent généralement pas garde. Après les Écritures, les miracles et les prodiges sont grandement utilisés par le Père pour conduire les hommes à la repentance et dans plus de gloire. Dieu manifeste sa gloire afin que les hommes croient que Jésus est L’OINT, le Fils du Dieu vivant – Celui à qui nous devons nous soumettre.

Lorsque nous rejetons la main tendue du Père, nous nous condamnons à demeurer dans la mort et péché; nous nous condamnons à vivre limités.

C’est une tragédie, parce qu’il est question de la destinée éternelle des hommes. Au moment où nous faisons le choix de rejeter Jésus, nous ne réalisons pas ce qui est dans la balance.

Ces choses ont été écrites pour notre instruction. Ces multiples témoignages doivent nous donner de ne pas tomber dans les erreurs de ceux qui nous ont précédés.

« 38 afin que s’accomplît la parole qu’Esaïe, le prophète, a prononcée: Seigneur, qui a cru à notre prédication? Et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé? »

Jean 12:38; LSG

Il n’y a pas de fatalité. Le Père n’a pas condamné à la perdition quelques personnes afin que les Écritures s’accomplissent. Chaque homme est le premier responsable du cours de sa vie. Aucun de ceux qui sont aujourd’hui en enfer ne peut accuser le Père d’avoir été injuste à leur endroit.

C’est par sa volonté que Lucifer a quitté la présence de Dieu. C’est aussi par sa volonté qu’Adam est passé du statut de fils de Dieu à celui de fils du diable (enfant de la révolte).

Jésus a dit : « Malheur au monde à cause des scandales! Car il est nécessaire qu’il arrive des scandales; mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive! » Matthieu 18 :7; LSG.

Celui qui a quitté le ciel est en guerre contre Dieu et les hommes. Le Père a planifié la victoire de ceux qui croient en Lui. Nous ne sommes pas laissés sans ressources face aux manipulations et aux attaques du diable. Dieu accorde son secours même à ceux qui ne le connaissent pas encore. Il veut les instruire afin qu’ils connaissent la liberté et le succès.

Ceux qui rejettent la prédication de la Parole qui sauve, périront.

Plusieurs en Israël ont fait le choix de rejeter la Parole de Jésus. Mais c’est une décision qu’ils ont prise librement.

Parce que le Père est en dehors du temps, parce qu’il connaît le cœur de l’homme, il sait que ce n’est pas tous les hommes qui accepteront la vie. C’est pourquoi par le prophète Ésaïe il pouvait annoncer que Christ serait rejeté par un bon nombre de Juifs.

« 39 Aussi ne pouvaient-ils croire, parce qu’Esaïe a dit encore: 40 Il a aveuglé leurs yeux; et il a endurci leur cœur, de peur qu’ils ne voient des yeux, qu’ils ne comprennent du cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. 41 Esaïe dit ces choses, lorsqu’il vit sa gloire, et qu’il parla de lui. »

Jean 12:39-41; LSG

Le Saint-Esprit évoque ici Ésaïe 6 où le Père fait voir sa gloire au prophète et où il prononce un jugement contre la rébellion du peuple qui avait rejeté ses voies.

C’est un principe spirituel que nous voyons dans toutes les Écritures : Yahweh abandonne à leurs propres voies ceux qui rejettent la Parole de la Vie.

L’aveuglement spirituel est la conséquence de l’amour de notre propre vie, du monde et du péché.

L’homme ne connait pas le chemin de la vie. Il est né dans le péché et il n’est pas maître de son destin. L’amour de Dieu met en mouvement ciel et terre pour racheter la vie de chaque homme. Celui qui collabore est délivré de la puissance du diable; celui qui aime sa vie telle qu’elle est et qui se ferme au Saint-Esprit est déjà condamné.

Il marche dans les ténèbres et il ne sait pas où il va. C’est une tragédie. Plusieurs comprennent que les choses étaient sérieuses lorsqu’ils quittent leur tente. À ce moment, hélas, il est trop tard.

Que devons-nous faire ? Nous devons abandonner nos voies pour nous soumettre aux choses que le Père nous fait connaître. Il n’y a pas un autre chemin. Il y a un SEUL chemin.

Si nous sommes venus à Lui, nous devons apprendre à continuer à nous soumettre à tout ce qu’il nous enseigne.  Il veut faire de nous des portes dynamiques du ciel sur la terre. C’est par son Esprit que nous devons marcher et non par notre âme ou bien par les commandements ou les traditions des hommes.

C’est malheureusement ici que plusieurs trébuchent. Ils demeurent attachés à une idée de Dieu qui n’est pas biblique. Ils résistent aux Écritures. Comment serons-nous rendus semblables à Lui si nous refusons d’être modelés, transformés, établis parfaitement dans le ciel ? Comment cela sera-t-il possible si nous ne voulons laisser aller certaines choses ?

Le respect pour Dieu se montre par le respect pour sa Parole. On demeure dans les limites qu’elle a tracées. Il y a ce désir brulant de faire sa volonté et d’accomplir son œuvre. Il y a cette liberté vis-à-vis de TOUT sauf bien sûr de notre Dieu à qui nous sommes entièrement soumis.

Malgré les nombreux miracles faits à Chorazin, Bathsaïda, Capernaüm, et dans bien d’autres villes d’Israël, elles ne s’étaient pas converties. Jésus a dit que Ty et Sidon, Sodome et d’autres villes anciennes seraient traitées moins rigoureusement que celles qui avaient vu le Fils de l’homme.

Autrefois en effet, ce sont les prophètes qui ont parlé de la part de Dieu, dans ces temps qui sont les derniers, c’est le Fils de Dieu qui parle aux hommes. Il est normal que ceux qui se ferment soient jugés plus durement que les autres.

Pour nous qui avons entendu leurs histoires, qui avons les Écritures dans sa forme complète et traduite dans plusieurs langues, qui avons vu le Saint-Esprit à l’œuvre – parce que nous avons beaucoup reçu, il nous sera demandé beaucoup.

Que faisons-nous des choses que l’Esprit du Dieu vivant nous a fait connaître ? Il doit se produire un changement notable dans la vie de celui qui croit et qui continue de suivre le Saint-Esprit.

Compte tenu de ce qu’il marche à l’ombre du Très-Haut et qu’il est à son école, sa vie suit une progression qui est différente des hommes quelconques. Le fait qu’il soit mis à part le distingue des autres. Ses valeurs et ses priorités sont celles du ciel. Il sait qu’il est étranger et de passage sur la terre. Il pense constamment à la sortie. Il veut terminer l’œuvre qu’il a reçue du Père.

  • Comment recentrer nos vies sur les choses qui sont vraiment importantes ?
  • Comment nous assurer de contribuer à établir son règne et sa gloire sur la terre ?

Si notre cœur est rempli de ce désir, le Saint-Esprit conduira nos pas. N’est-ce pas pour cela que nous sommes venus dans ce monde ?

Je prie que chacun de nous vive ce qui est écrit de lui dans le ciel. Rien n’est plus important. Ce jour-là, nous Lui dirons « Père, j’ai donné TOUT ce que j’avais. Je n’ai pas désiré autre chose que de faire ta volonté et d’accomplir ton œuvre. ». Nous voulons pouvoir le dire en toute sincérité. Pas comme le roi Saül qui disait avoir obéi au Seigneur alors le prophète Samuel entendait le bruit des animaux qu’il avait ramenés d’Amalek.

« 42 Cependant, même parmi les chefs, plusieurs crurent en lui; mais, à cause des pharisiens, ils n’en faisaient pas l’aveu, dans la crainte d’être exclus de la synagogue. 43 Car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu. »

Jean 12:42-43; LSG

Il y a un prix à payer pour entrer dans la plénitude des choses que le Seigneur donne. La foi se manifeste par des actes correspondants. Tant que les actes ne suivent pas, nous n’y sommes pas encore.

Pourquoi nous inquiéter des hommes alors que nous quitterons TOUT SEULS notre tente ? Pourquoi nous inquiéter des hommes alors que Jésus-Christ est le SEUL JUGE?

Qu’est-ce qui nous retient encore ? Avons-nous discuté de nos craintes avec le Seigneur ? Les amis de Daniel ont accepté d’être jetés dans la fournaise ardente chauffée sept fois plus. Ils ont préféré mourir plutôt que de vivre en lâches et traitres du Dieu vivant. De quoi avons-nous peur ?

C’est en acceptant le risque d’être jeté dans la fournaise que l’on se met en position de voir le Dieu vivant. Jésus apparaît dans la fournaise pour protéger la vie de Schadrac, Méschac et Abed-Nego.

Se pourrait-il que nous ne voyions pas beaucoup la main de Dieu (miracles et prodiges) parce que nous sommes préoccupés par la préservation de nos petits avantages ?

Dieu nous donne par son Esprit la grâce de comprendre que nos vies sont entre ses mains. Nous sommes son ouvrage. Ne craignons pas de souffrir pour la Vérité. Montrons notre amour pour Dieu par notre obéissance complète.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Psaume 81 – 1) Pourquoi Yahweh a-t-il livré les israélites aux penchants de leurs cœurs ? 2) De quoi dépend le succès de l’homme ?
  • Lire Ésaïe 6 – Israël est jugé pour avoir rejeté Dieu
  • Lire Matthieu 11 :20-22 – Celui qui reçut plus sera plus sévèrement jugé
  • Lire Daniel 3 :8-30 – Schadrac, Méschac et Abed-Nego refusent le compromis

Requêtes

Père, au nom de Jésus, libère-moi de tout ce qui m’empêche de me donner tout entier à TOI. Je veux faire ta volonté, toute ta volonté.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW