fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Vendredi 10 Juin 2022

Pensée : Que disons-nous lorsque nous parlons. Le monde nous enseigne à paralyser notre esprit pour vivre à partir de notre âme. La majorité des hommes passent le temps à penser et à parer de manière humaine. Ils remplissent leur cœur des semences de mort. Faut-il alors s’étonner s’ils tirent continuellement du dedans d’eux des choses mauvaises ? Dieu nous a transportés de la mort à la vie pour que nous vivions par les principes de son royaume. Ils plantent, établissent et soutiennent son règne et sa gloire. Par Jésus nous régnons dans ce monde. Telle est notre destinée parce que la puissance de la mort et du péché a été brisée à la croix. Gloire à Jésus la mort n’a plus le dernier mot dans nos vies.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 11 :11-16; LSG

« 11 Après ces paroles, il leur dit: Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller. 12 Les disciples lui dirent: Seigneur, s’il dort, il sera guéri. 13 Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil. 14 Alors Jésus leur dit ouvertement: Lazare est mort. »

Jean 11:11-14; LSG

Comment Jésus-Christ est-il informé de l’évolution de la maladie de Lazare ? Par le Saint-Esprit au moyen de la manifestation de la Parole de connaissance ou par une vision.  Le Père veut nous faire savoir les choses qui se passent dans nos vies et dans la vie des personnes que nous aimons. Il voudrait nous faire savoir même les choses qui se passent dans nos familles, dans nos villes, dans nos pays et dans le monde. Pourquoi ? Dans le but de nous pousser à agir pour le compte du royaume de Dieu.

Notre point de mire (notre objectif) devrait être la connaissance du Saint-Esprit et la connaissance de ses voies. Il prend plaisir à se manifester dans la vie des saints. Lorsque nous apprenons ses voies, nous devenons des canaux qu’il utilise pour déverser les fleuves d’eaux vives dans ce monde (Jean 7:37-39). Nous avons besoin du Saint-Esprit. Il y a une flamme de feu qui porte notre nom. Réclamons-là auprès du Père. Sans notre flamme de feu, nous ne sommes pas complets.

Jésus parle du départ de Lazare dans un langage que les disciples ne comprennent pas tout de suite. Ils ne comprennent pas parce qu’ils n’ont pas encore appris les choses qui entourent le mystère de la mort. Les disciples sont encore dans la logique du monde alors que Jésus parle continuellement à la manière du ciel. Ceci nous montre que le ciel fonctionne dans une dimension qui est complètement différente de celle de ce monde déchu.

Conséquemment, si nous ne laissons pas le Saint-Esprit nous transformer, nous serons décalés par rapport à notre Père.

Les expressions « Lazare, notre ami, dort; » et « Lazare est mort. » sont deux perspectives d’une même réalité. Le corps, qui autrefois était animé et plein de vie, est maintenant couché sans vie. Alors que la première expression véhicule l’espoir de voir la personne se réveiller, la deuxième à laquelle nous sommes habitués a une connotation de fin sans espoir de lendemain.

Rappelons que le mort est le phénomène dont les hommes ont le plus peur. Tous les peuples de la terre connaissent cet ennemi redoutable qui ne relâche pas facilement ceux qu’elle attrape. Malgré tout ce qui est fait pour éviter d’y penser, il y a un jour où l’homme doit rencontrer la grande faucheuse. Seuls les vivants qui seront enlevés à l’avènement du Seigneur ne connaîtront pas les douleurs de son aiguillon.

Les Écritures ne nous laissent pas dans l’ignorance de ce qui se passe lorsque nous rencontrons ce redoutable ennemi. Ses victimes quittent leurs corps – le cordon d’argent est coupé. Ce qui rend impossible le retour dans le corps sauf une intervention expresse du Seigneur Jésus. Lorsque nous ressuscitons les morts au nom de Jésus, il ramène la personne dans son corps et il restaure le cordon d’argent. C’est une sorte de cordon ombilical spirituel par lequel la vie qui est dans l’esprit pénètre dans le corps et l’anime. Il est intéressant de noter qu’il se situe au niveau du nombril de l’homme.

Celui qui quitte son corps va dans son lieu : celui est en Jésus va dans la présence du Seigneur. Celui qui n’est pas en Jésus va dans le royaume des morts. Les deux sont parfaitement conscientes de tout : la venue de la mort, la sortie du corps, le départ vers leur lieu. Celui qui est hors de son corps voit les mêmes couleurs, entend les mêmes bruits que lorsqu’il était dans son corps. C’est la destination après la sortie du corps qui est absolument différente de la terre – en termes de beauté ou d’horreur.

Ainsi c’est le corps qui dort dans l’attente de la résurrection du dernier jour. L’esprit et l’âme vont dans leur lieu.

Comprenons-nous pourquoi le Père dit : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne » Matthieu 10 :28; LSG ?

Ne craignons pas la mort. C’est la tente qui peut être détruite. Jamais personne ne peut détruire la vraie personne qui est l’esprit qui vit dans le corps. Cet esprit est créé à l’image de Dieu. Il est créé pour vivre éternellement. Celui qui est en Dieu et en Jésus, vivra éternellement avec Jésus; les autres vivront éternellement avec Lucifer, le père des rebelles. Ils le suivront dans l’étang de feu et de soufre.

Jésus dit : Je vais le réveiller. Il parle à partir de la position du ciel (« le Père est en moi et que je suis dans le Père » Jean 10 :38). C’est notre union avec le Père par Jésus-Christ qui nous donne accès à sa puissance infinie. C’est aussi pourquoi Jésus dit : Tout est possible à celui qui croit. Que faut-il croire ? Ce que Jésus a enseigné depuis le début. Il est dans le Père, le Père est en Lui. Il est en nous et nous sommes en Lui. Ce mystère s’applique à chacun de ceux qui sont nés de Dieu.

Ce n’est pas la présomption qui parle. C’est l’Esprit de Dieu qui s’exprime par la bouche de Jésus, le dernier Adam. Il est le premier né de la nouvelle création. Ceux qui sont en Lui parle comme Lui. Ils disent les choses qu’ils ont entendu auprès du Père qui veut manifester sa gloire dans ce monde en détruisant les œuvres du diable.

Les saints de l’Éternel ne sont pas des hommes quelconques. Ils sont du ciel. Ils ne se soumettent pas aux choses qui viennent du diable. Ils lui résistent en face avec la Parole Vivante et Éternelle de Dieu.

Il n’y a pas de situations désespérées. Il n’y a que des hommes qui désespèrent parce qu’ils n’ont pas connu le système de Dieu. Par le sacrifice de la Croix, le Père a détruit le mort et toute prétention du diable de régner sur la terre. Ceux qui comprennent et qui mettent en pratique les instructions du Saint-Esprit ouvrent les portes dimensionnelles par lesquelles entrent les anges de Dieu.

Quelle dimension de notre vie a besoin de sortir de la mort? Les Paroles de Dieu sont Esprit et Vie. Elle est la puissance de Dieu pour le salut (SOZO : guérison, délivrance, prospérité, abondance, etc.) de quiconque croit. Ce que nous tolérons nous domine. Celui qui est déterminé à se rebeller contre les prétentions illégitimes du diable, en invoquant l’œuvre merveilleuse de la croix, sera sauvé.

Arrêtons donc de parler de nos vies et des situations que nous traversons en des termes définitifs. La vie et la mort sont au pouvoir de la langue. Arrêtons d’établir la mort. Élevons l’œuvre glorieuse de la Croix, le Sang de Jésus, son Nom, sa Parole, etc. Et voyons l’Esprit de résurrection agir avec puissance.  TOUT EST POSSIBLE À CELUI QUI CROIT. Celui qui croit n’est pas SEUL. Il est passé de la mort à la vie. Il est dans la dimension de Dieu; infiniment au-dessus des manipulations et des manigances du diable. Il n’est plus un homme quelconque pour subir le dictat du diable. Il est céleste et il vit de la vie de Dieu.

« 15 Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n’étais pas là. Mais allons vers lui. 16 Sur quoi Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples: allons aussi, afin de mourir avec lui. »

Jean 11:15-16; LSG

Satan n’est pas un employé de l’Éternel. Il n’est pas payé pour troubler le monde afin que le Père en les délivrant de ses griffes tire une quelconque gloire. Il s’est donné pour mission d’éloigner les hommes du lieu qu’il a quitté avant la création de l’homme.

Le Père ne l’a pas détruit aussitôt, afin que les autres anges ne se soumettent pas à Lui sur la base de la peur. C’est par amour et volontairement que les anges et les hommes se soumettent au Père de gloire qui est la Source de toute vie.

Jésus se réjouit parce que le Père va démontrer à tous que le Destructeur n’a pas le dernier mot sur la terre. Celui qui prétend être le dieu de la terre n’est qu’une créature. Jésus se réjouit parce que ses disciples vont voir que Dieu a donné à l’homme une puissance extraordinaire. C’est en effet l’homme nouveau qui parle d’aller ressusciter Lazare.

Voyons dans toute situation désagréable qui survient une opportunité d’expérimenter une dimension particulière du Salut de Dieu. Réjouissons-nous toujours parce qui marche avec nous est le Premier et le Dernier, le Commencement et la Fin. Celui qui nous parle revient du Futur où il a planifié notre victoire. Nous ne pouvons pas perdre. C’est impossible. Tant que nous demeurons en Lui nous sommes plus que vainqueur.

Ô si nous pouvions voir comme notre Dieu, nous vivrions continuellement dans la paix. À mesure que nous méditons sa Parole les yeux de notre intelligence s’illuminent et nous voyons à partir de la position où il nous a fait assoir en Jésus. Gloire à Dieu.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Marc 5 :39
  • Lire Luc 16 :19-31
  • Lire Ecclésiastes 12:1-8
  • Lire Matthieu 10 :26-31
  • Marc 9 :23-24
  • Lire Philippiens 2 :6

Requêtes

Père, au nom de Jésus, révèle-moi les principes de fonctionnement de la puissance de résurrection. Je veux apporter la vie dans ce monde. Je veux donner la gloire à ton nom.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW